Château de Vauguyon

Le château de La Vauguyon est situé à proximité du château de Chinon, la terre de Vauguyon dépendait initialement de la paroisse de Parilly. De nombreux édifices furent construits sur cette rive de la Vienne, comme le château des Brétignolles et le Manoir de la Boulardière. La Vauguyon était aussi appelée l’Hôtel d’Orville, la Gaignerie. Une partie du châtelet serait du XIIIe, vers 1250, tandis que le grand bâtiment serait lui du XVe siècle. Les premiers seigneurs connus sont les Le Petit. C'est aujourd'hui un gîte classé. Les poutres sont en partis d'origines, 800 ans pour les plus anciennes, mais une partie du toit a du être bâché. 

 

 chateau vauguyon

 

Historique & Histoire 

 

1250, construction des parties les plus anciennes.

 chatelet chateau vauguyon

1390 à Guillaume Le Petit, premier seigneur connu.

1432 à Jean Le Petit

1473 à Gilles Le Petit, qui avec son épouse Marguerite de Faye, édifia une chapelle, dite de La Vauguyon, en l'église Notre Dame de l'Epine à Parilly

1544 à René Le Petit

1566 à Louis de Breuil, époux de Françoise Le Petit

XVIIe

 

1610, Claude du Breuil vent la châtellenie à Etienne Pallu, échevin demeurant paroisse Saint-Venant.

1626 à Jacques Bazary, héritier de sa mére Suzanne de Breuil

Une petite inscription, assez lisible, rappelle sur une cheminée les dates de naissance de Jacques, Louis et Suzanne de Breuil.

1639, Jean Sénéchal, valet de chambre du cardinal de Richelieu, est dit seigneur de la Vauguyon que François Sénéchal céda vers 1654.

1661, le domaine est vendu à Pierre Roque de Varengille, chevalier, seigneur, conseiller du roi secrétaire des commandements, finance et cabinet de Monseigneur, frère unique de sa Majesté, duc d'Orléans.

Le 20 août, il procède à un échange, il donne les avec les chanoines et chapitre de l’église et Sainte-Chapelle royale de Plessis-Lès-Tours, il reçoit en échange les fiefs, terres et seigneuries de Doudeville, le Fresnay, Touffreville, la Corbeline, Noaillé, Varenne et Elinsard, sis au pays de Caux de Normandie.

 Un procès fut intenté entre le chapitre et Pierre Roque et ses héritiers, procès qui se termine en 1787 par la grande chambre du Parlement.

Le domaine fut transformé en ferme et fut donc occupé principalement par des fermiers.

1654 François Sénéchal achète le domaine à Jacques Bazary, son frère Jean, Valet de chambre du Cardinal de Richelieu, le cède à Jérôme Blouin, qui à son tour le vend à Pierre Roque de Varengeville, conseiller du roi, secrétaire des commandements, maison, finances et cabinet de Monseigneur le Duc d'Orléans (1661), qui lui-même l'échangera avec les chanoines de Plessis-Lès-Tours vers 1750.

1789 à la Révolution, vendu comme bien national, La Vauguyon fut acquise par René Champigny-Clément, qui appartint à la faction Jacobine. Il vota la mort de Louis XVI et occupa une place de premier plan. Il fut maire de Chinon en 1797-1798 et en 1799-1800 ayant accepté de l'être à nouveau en Mai 1815, il fut exclu, comme régicide de l'amnistie accordée à ceux qui avaient servi l'empereur pendant les Cent-Jours. Il se vit donc obligé de quitter le France et mourut à l'étranger.

1844 la descendante de René Champigny-Clément, Angélina Lemoine en hérita. Très jeune, elle avait quitté la Touraine, à la suite d'un drame qui fit beaucoup de bruit.

1880 Gustave Droz, romancier de renom à l'époque, s'en rend acquéreur et entreprend des restaurations.

1924 Le petit fils de Gustave Droz, vendra le château à Mme Liébaut.

1937 Les héritiers de celle-ci le revend aux propriétaires actuels. L'architecte Louis Sue est chargé de restaurer certaines pièces du château.

1995,  1995/07/04 : classé MH ; 1995/07/04 : inscrit MH Précision sur la protection de l'édifice Corps de logis principal, avec ses peintures murales (cad. BR 5) : classement par arrêté du 4 juillet 1995. Château, sauf corps de logis classé (cad. BR 3, 5) : inscription par arrêté du 4 juillet 1995

 

 

sources : Site Officiel, Merimee, La Nouvelle République

 

Photographies & Photos

Recherche dans le site