Saint Eustache

 

 

L'église Saint-Eustache est l'une des plus grandes églises de Paris

L'église Saint-Eustache est l'une des plus grandes églises de Paris. Située dans un milieu historiquement populaire, dans l'actuelle quartier des Halles, elle est l'un des symboles visibles du centre de Paris avec ses 33.5 m de haut, 43m de large pour 100m de longueur.

Richelieu (1585), Molière (1622), Jean-François Regnard (1655) et Madame de Pompadour (1721) y ont été baptisés.
 
Y sont inhumés les personnages suivants : Vincent Voiture (1648), Claude Favre de Vaugelas (1650), Colbert (1683), Scaramouche (1694), l'amiral de Tourville (1701), Mme de Tencin (1749), Marivaux (1763), Rameau (1764), François de Chevert (1769) ; les obsèques de La Fontaine (1685), Anna Maria Pertl mère de Mozart (1778) et de Mirabeau (1791).

 

 

Historique
Source :  fiche dans l'église

 De la chapelle Ste Agnes à l'église actuelle


Sur le chemin qui mène de l'île de la Cité à la colline de Montmartre, à proximité de l'enceinte de Philippe Auguste, une modeste chapelle est bâtie en 1213 ; elle devient église paroissiale, consacrée à Saint Eustache, en accueillant des reliques de ce martyr romain, données par l'abbaye St Denis.

 

Quartier des Halles XVIe siècle

 Eglise Saint-Eustache avant sa reconstruction, Quartier des Halles, Paris,  - Année : 1512 - 1547 mais forcément avant 1532 - Plan de la Gouache d'après le plan dit de la Tapisserie



Avec les années, la population ne cesse de s'accroître : il faut agrandir l'église. La première pierre de l'église actuelle est posée le 19 août 1532, sous François 1er, sans que l'on ne connaisse le nom du premier architecte. Même si la construction a duré plus d'un siècle, le visiteur qui entre à Saint-Eustache pour la première fois peut-être surpris de voir une église gothique avec une décoration renaissance malgré son unité visuelle relative. Le 26 avril 1637, l'église est enfin consacrée par Jean-François de Gondi, archevêque de Paris.


En 1665, Colbert, paroissien et premier marguillier de Saint-Eustache, fait aménager deux chapelles sous les tours de la façade, ce qui en compromet gravement la solidité. On doit démolir la façade ainsi que la première travée de la nef et des bas-côtés.

 

Jean-Baptiste Colbert, ministre d'état, y est inhumé en catimini ! en effet son corps y est transféré de nuit probablement le jour de sa mort le 6 septembre 1683 pour éviter de livrer sa sépulture à la vindicte populaire, accusant Colbert de tous les maux de la société. C'est la femme de Colbert qui fait faire le mausolé, initialement un gisant, qui est une œuvre de Coysevox.

À la révolution son corps est jeté en pâture dans le cimetière jouxtant l'église, seule une partie de son corps a été récupéré.

 

Jean-Baptiste Colbert

 

Le quartier des Halles au XVIIe siècle, vers 1650. Gravure de Mérian

Le 22 mai 1754, le duc de Chartres - futur Philippe-Égalité - pose la première pierre du portail actuel pour renconstruire la partie modifiée. Les plans avaient été dressés par Jean-Hardouin Mansart de Jouy; la construction, continuée par Pierre-Louis Moreau, est restée inachevée... jusqu'à aujourd'hui !

Les aventures de l'église ne sont pas finies : en 1793, elle est fermée au culte catholique pour devenir temple de l'Agriculture. Réouverte en 1795, elle est concédée partiellement aux théophilanthropes : de graves dommages sont causés à l'église et à son mobilier.

Le XIXe siècle va être, pour Saint-Eustache comme pour beaucoup d'autres monuments parisiens, l'ère des réparations et des restaurations.De 1846 à 1854, une restauration complète de l'édifice est dirigée par Victor Baltard (qui dessine le buffet d'orgue, la chaire, le maître autel, et qui supervise la réfection de toutes les peintures). Ce dernier fait aussi construire les pavillons pour le marché des Halles, qui seront démolies dans les années 1970, il en reste un à Nogent sur Marne ( le Pavillon Baltard ).

Après les événements de 1870-1871, on procède à des réparations aux combles, aux contreforts et à la façade sud ; de 1928 à 1929, la façade a été revue et consolidée. Le départ du marché des Halles vers Rungis, dans la banlieue sud de Paris, modifie considérablement le quartier, avec la création d'un pôle régional de transport, d'un grand centre commercial et d'activités culturelles. La destruction des pavillons Baltard fait apparaître l'église comme l'un des éléments principaux du quartier.


 Jean-Philippe Rameau compositeur

 

Frantz Litz

Buste de Frantz Litz

 

Photographies

 

Warning: No images in specified directory. Please check the directoy!

Debug: specified directory - https://montjoye.net/images/Ile-de-France/Paris/eglises/saint-eustache