Château de Montoire

 

Situé sur les hauts de Montoire, il reste encore de belles ruines. Le château fut démantelé au XVIe siècle par Henri IV, l'accès est interdit par un arrêté municipale, de par sa dangerosité évidente, c'est pour autant une belle construction qui s'étale entre le XIe-XIIe et XIVe principalement.

 

 chateau de montoire sur loir

 

Historique & Histoire 

 

 

 

Xe, Le domaine de Montoire est placé dès ses origines sous les comtes de Vendômes. La première fortification connue fut édifiée par Bouchard le Vénérable dans le seconde moitié du siècle. Il s'agirait à l'origine d'une enceinte en bois ainsi qu'un donjon dans la même matière.

1030-1059, Nihard, s'occtroie par ruse le titre de baron de Montoire, alors qu'il est en charge de la forêt de Gatines. Nihard le Forester fonde la première dynastie connue des seigneurs de Montoire, dynastie qui va durer jusqu'en 1218. Nihard meurt en 1059.

1038, Nihard le Forestier, seigneur de Montoire, vassal de Geoffroi Martel, comte de Vendôme, n'hésite pas à trahir ce dernier face à Gervais de Château-du-Loir, avant de refaire allégeance à nouveau au comte de Vendôme.

Pendant plusieurs décennies la Seigneurie de Lavardin est en guerre avec celle de Montoire. C'est pendant une bataille entre Hamelin de Montoire et Aimeric de Lavardin dans la plaine de Villavard que se fonde la légende à l'origine du pèlerinage de la Vierge Noire de Villavard. En effet le seigneur de Lavardin, Aymeric Gaymard, faillit se noyer mais réussi à survivre grâce à une prière à la Vierge.

XIIe, construction du château actuel de Montoire. Pierre Ier, descendant de Nihard, fait édifier un donjon rectangulaire à la conception Romane et qui s'apparente aux donjons Normand ou édifiés par Foulques Nerra.  C'est le donjon que l'on peut voir depuis la place centrale de Montoire. Le dernier étage actuel comportait une cheminée, une porte et fenêtre géminée.

 

chateau de montoire donjon medieval

Le donjon carré, que l'on peut retrouver dans une certaine mesure en Normandie , et plus proche à Langeais par exemple. Construction typique du XIe siècle.

 

1188, Philippe-Auguste assiège le village de Trôo occupé par les troupes de Richard  Coeur de Lion, situé à environ 6km. Il choisit le château de Montoire afin d'y établir son quartier général. Le siège en définitive ne va pas durer, le roi de France quitte le château et se trouve aussitôt occupépar les troupes du roi d'Angleterre.

1218, Jean III de Vendôme meurt sans héritier, sa soeur Agnès qui avait épousée Pierre II de Montoire eut un enfant qui deviendra Jean IV comte de Vendôme.

XIVe, rajout d'une enceinte fortifiée, avec cinq tours circulaires et une autre tour Pentagonale. 

Jean VI de Vendôme (mort en 1364), comte de Vendôme et de Castres (1354-1364) de la Maison de Montoire, fils de Bouchard VI et d'Alix de Bretagne.

Il vit surtout à Castres, qui devient comté en 1356 et combat à Poitiers (1356) où il est fait prisonnier. A son retour de capitivité il termine les foritifications et adjoint un large fossé en demi-cercle pour protéger la ville neuve.

Il épouse vers 1342 Jeanne de Ponthieu et eut : Bouchard VII et  Catherine de Vendôme.

 

fortification porte chateau montoire loir 

Le château était très bien défendu, surtout après les modifications du XIVe siècle. Néanmoins avec l'évolution des armes à poudre, le château devint vulnérable de par sa position vu qu'il était en contrebas d'une colline.

 

1362, le mercenaire Robert Marcault prend la forteresse au profit des Anglais. Duguesclin réussit à  leconvaincre et offre une somme importante afin de le faire quitter les lieux  et les faits guerroyer en Espagne.

1429, le château, dont le gouverneur est Robert de Villughby,  est abandonné par les troupes Anglaises face à l'avancée de Jeanne d'Arc dans la région, néanmoins elle n'est pas passée par Montoire. Selon la tradition le gouverneur fut caricaturé sur un buffet d'orgue des Augustins, nommé Galimart.

1448, Charles VII séjourne au château accompagné d'Agnès Sorel.

1515, François Ier fait un passage à Montoire au château de Fargot.

1549, Jeanne d'Albret, reine de Navarre, et son mari Antoine de Bourbon, le duc de Vendôme, y résident pendant trois mois. Ce sont les futurs parents d'Henri IV.

1571, séjour de Catherine de Médicis et d'Henri II.

1589, Guerre de Religions, la Ligue occupe le château sous les ordres du duc de Mayenne. Après la prise par les troupes d'Henri IV, se dernier confie le château à Gilles de Chambray.

1590, reprise de la forteresse par les Ligueurs.

1593, Henri IV ordonne le démantelement du château.

1718, retombé à la Couronne, il est échangé par Philippe d'Orléans contre le comté de Belle-Isle-en-Mer. Il est ensuite revendu par Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle, futur maréchal de France, à Jean Desnoyers de Lorme, ancien laquais qui fera fortune par le système de Law, premier président de la chambre des Comptes de Blois. Louis Fouquet est le fils du surintendant Nicolas Fouquet, celui qui va faire le château de Vaux le Vicomte mais qui meurt en prison sous les ordres de Louis XIV.

1737, le duc de Tallard acquiert la forteresse.

1743, puis c'est le marquis Querhoënt qui en achète le domaine pour 310 000 livres. La ville prendra temporairement le nom du marquis, mais ce fut principalement sur les textes officiels, l'usage gardant le nom de Montoire.

Révolution Française, Querhoënt est dépossédé de ses biens, l'épouse du marquis est guillotinée à Paris.

1849, le château acheté par la ville.

Sous le Second empire, le domaine est transformé en parc, les fossés sont comblés et plantés d'arbres.

1862, classement au Monument Historique.

 

 

 

sources : Edition Atlas - Montoire Lavardin Troo et environs par les Editions du Syndicat d'Initiative " Au payx du Poète Ronsard".

 

Photographies & Photos

Recherche dans le site