Château de Meung sur Loire

 

Le Château de Meung-sur-Loire est un château fort situé dans la ville de Meung-sur-Loire en France. Il a été construit au XIe siècle pour défendre la ville contre les invasions normandes. Au fil des siècles, il a été remanié et agrandi, devenant un château plus confortable. Il a aujourd'hui deux façades radicalement différentes, une façade médiévale et une façade du XVIIIe siècle.

Il a été le théâtre de nombreux événements importants au fil des siècles, notamment la bataille de Meung-sur-Loire en 1429 lors de la Guerre de Cent Ans.

Aujourd'hui, le château de Meung-sur-Loire est ouvert au public et propose des visites guidées. Il abrite également un musée consacré à l'histoire de la ville et de la région, ainsi qu'un jardin botanique.

Situé sur les bords de la loire, il ne manque pas d'intérêt, la collégiale de Saint-Liphard qui lui fait face à la particularité d'être intégrée à la défense du château. Les légendes locales racontent que ce château est hanté, les souterrains sont accessibles en grande partie, dont les prisons.

À quelques centaines de mètres se trouvent les vagues restes de l'ancien Pont de Meung-sur-Loire, Guerre de Cent-Ans que Jeanne d'Arc - Histoire & Parcours pris d'assaut le 15 juin 1429, lors de la bataille de Meung sur Loire. Le Château est connu également pour ses geôles et souterrains où furent enfermés d'illustres personnages, dont le poète François de Montcorbier dit François Villon.

Il participa également à la guerre de Cent Ans en servant de quartier général aux Anglais dont il verra la mort de Salisbury, illustre officier Anglais, décédé après avoir pris un boulet de bombarde en plein visage lors du Siège d'Orléans le 8 octobre 1428 et meurt au château le 12. Le château et le village sont étonnamment très excentrés du pont, assez rare pour un pont de Loire de cette catégorie et relativement stratégique.

 Ce sont plus de 20 pièces qui sont visitables, ce qui est déjà beaucoup, malgré les 120 pièces que constituent le château, dont certaines très jolies et meublés . Le château possède une collection unique de baignoires en tout genre de plusieurs époques. Le propriétaire actuel (2020) est Xavier Lelevé.

 

chateau de meung sur loire

 Château de Meung-sur-Loire, façade XVIIIe avec deux tours du XIIIe.

 

Articles connexes.  Collégiale Saint-Liphard , Meung-sur-Loire - Pont de Meung-sur-Loire, Guerre de Cent-Ans


 

 

 

Historique & Histoire
sources : château de Meung sur Loire.

 

Première mention du château

D'après la Vie de Louis VI la Gros écrite par Suger, un château existait à Meung-sur-Loire dès le début du XIIe siècle.

En 1103, l'évêque d'Orléans a demandé l'aide du roi Philippe Ier pour lutter contre un vassal trop ambitieux nommé Léon de Meung qui cherchait à s'emparer du château et d'une autre seigneurie. Le fils de Philippe, Louis VI, est venu prêter main-forte à l'évêque et a assiégé le château. Lorsque Léon de Meung s'est réfugié dans une église proche, peut-être Saint-Liphard, pour se défendre, les archers de Louis ont lancé une pluie de traits et de flammes qui ont tué Léon et soixante de ses hommes. L'église Saint-Liphard, détruite par les armées du roi, a été solennellement consacrée en octobre 1104.

Ce n'est qu'avec Manassès de Garlande, évêque d'Orléans, que la seigneurie a été réellement prise en main.

À partir de 1162, Manassès a commencé la construction d'une fortification près de la collégiale Saint-Liphard qui devait servir de résidence aux évêques d'Orléans.

En 1209, une nouvelle résidence épiscopale plus grande a été construite à côté de l'ancienne qui a été transformée en prison.

Pendant la guerre de Cent Ans, le château est devenu une forteresse anglaise, mais a été reprise par Jeanne d'Arc et le duc Jean II d'Alençon en 1429.

Le poète François Villon a été emprisonné dans le château de Meung en 1461 sur ordre de l'évêque d'Orléans.

Au début du XVIIe siècle, le château a été repris en main par l'évêque Louis-Gaston Fleuriau d'Armenonville qui a commencé à le transformer en résidence d'agrément et a rénové les parties datant du XIIIe siècle et du début du XVIe siècle.

À partir de 1771, le château a été la résidence de l'évêque Louis-Sextius Jarente de La Bruyère qui a continué les travaux de Fleuriau d'Armenonville et a décoré le château avec faste.

En 1784, une chapelle de style néoclassique, ornée de statues de François Delaistre, a été ajoutée. Le parc a été aménagé selon le style anglais, avec une rivière artificielle. Un petit pavillon de musique octogonal, une orangerie et une glacière ont également été construits dans le parc.

Au moment de la Révolution française, le parc a été vendu comme bien national et acquis par un propriétaire privé, Jacques-Jean Le Couteulx du Molay. Sa famille l'a conservé sur trois générations jusqu'en 1859.

Le parc a été classé le 16 septembre 1942. Les ruines de l'ancien château (la tour Manassès de Garlande) ont été classées monuments historiques le 8 septembre 1988, et le château et ses dépendances ont été classées le 26 janvier 2004.

 

La façade Est, du XIIIe, entrée actuelle du château

 

Château Médiéval de Meung sur Loire

Château de Meung-sur-Loire, façade Est, XIIIe

 

 

•    Le Hall d'entrée
 
Situé au centre de la partie du XIIIe, c'était l'entrée principale avant qu'elle soit modifiée au profit de la salle de Gardes. Des panneaux de boiserie décorent l'ensemble datant du XIVe pour une partie ainsi que les portes. Vous pourrez découvrir des explications sur les armes et armures de la fin du Moyen Age (XIIIe-XVe siècle). Le poêle en terre cuite a été restauré en 2013 et a retrouvé son aspect d’origine (la peinture rose a été enlevée).
 

 

La Chapelle
 

 ( photo 2008, en 2020 vous y verrez une autre scénographie )


 
La chapelle de Notre Dame de la Vierge, édifiée par l'évêque Mgr Louis Sextius Jarente de la Bruyère. Disposée avec une tribune vitrée qui permettait au prélat d'assister aux offices. Il y aussi deux statues (non visibles sur la photo) de Saint Louis et de Sainte Thérèse. Elles ont été faites pas François Nicolas Delaistre en 1784, qui a notamment des oeuvres au Louvres, à la cathédrale d'Orléans et à Fontainebleau. Sur l'autel on peut voir également une statue de la Vierge et l'enfant, sur les tapisseries est indiqué :  'Le Roy du Ciel' et 'Vive Labeur'.  Vous y verrez des vetements sacerdotaux anciens.

 


•      La Salle des gardes
 
 

Salle des Gardes devenue Hall d'Entrée

Construite par Manasses de Seignelay, le fondateur du château actuel, elle est située sur l'aile droite. D'une superficie de 130 m2 et surtout d'une hauteur de 10 mètres, elle donne l'impression d'être assez grande, ce qui était le cas pour l'époque. Elle possède aussi une caractéristique étonnante avec une ogive centrale en Y ( tripartite ), qui est visible sur uniquement trois endroits différents en France : Basilique de Cléry Saint André, la Chapelle de Chateaudun et celle du château de Meung sur Loire.





Les visiteurs peuvent découvrir la chambre du malade, la chambre de Mme de Pilles (sœur de l’évêque Jarente de la Bruyère) ou encore celle de Félix Lecoulteux (fils du baron Lecoulteux, propriétaire du château après la Révolution).


 

•    Les Caves avec leurs geôles ! avec une mise en scène relativement réussie.


Souterrains lugubres en route vers l'enfer !


 

Souterrain
 

•    Un étrange pavillon de la musique, copié sur le Trianon de Versailles, qui est attribué à Louis-Denis Le Camus, architecte du duc de Choiseul à Chanteloup, près d’Amboise. ( visite interdite )    

 

 


•     Saint Liphard
 

Eglise de Meung sur Loire

 

Collégiale Saint-Liphard , Meung-sur-Loire
On remarquera que l'église fait partie intégrante de la défense du château.

 

 

Photographies

 

Recherche sur le site

Partage