Château de Coudray-Salbart
 

 

Le château du Coudray-Salbart , est situé à Echiré, est de type Plantagenêt, même si certains correspondances peuvent se faire avec les châteaux de type Philippiens. Il est situé dans le Poitou à Echiré. Il est composé de six tours : la tour du Bois-Berthier, la tour Double qui a la particularité d'avoir été construites en forme d'amande en deux fois, l'une sur l'autre, la tour Saint-Michel, la Grosse Tour ( double tour avec une tour ronde et une en Amande ), tour du Porthal et la dernière existante la tour du Moulin. Au centre se trouve la tour dite Enterrée, probablement l'ancien logis seigneurial.

Voir aussi à quelques Kms : le Château de Cherveux - le Château de Mursay

Historique & Histoire
  source : source sur place, site officiel.

 
En 507, après la bataillé de Vouillé, le roi des Francs, Clovis, donne à l'abbaye de Saint-Maixent le domaine agricole, la « Villa Milon »,

XIIe, les seigneurs de Parthenay-Larchevêque en deviennent les seigneurs du lieu.

1152, le 18 mai, Henri de Plantagenêt se marie avec Aliénor d'Aquitaine, ancienne reine de France de par son mariage avec Louis VII, mariage avec le roi de France annulé au concile de Beaugency le 21 mars 1152. Ce mariage fait tomber dans l'escarcelle du roi d'Angleterre, le duché d'Aquitaine comprenant notamment le château de Coudray-Salbart dans le Poitou.

C'est dans la première moitié du XIIIe siècle que le château est édifié. Lors de la mise sous tutelle  du duché d'Aquitaine au royaume d'Angleterre, en 1154, le seigneur de Parthenay-Larchevêque à un rôle ambigu, dont on ne sait pas vraiment si il souvient Richard Coeur de Lion ou peut-être alliés à Jean sans Terre dans un second temps, c'est en tout cas de ce dernier que le seigneur des lieux reçoit le financement nécessaire à la construction du château en 1202,  c'est ainsi que pendant un an , de 1202 à 1203, Jean sans Terre finance la construction.

1204, Philippe-Aguste prend le Poitou, les défaites Anglaises en 1207 et 1214, bataille de Bouvines notamment, contraignent les Anglais à rompre le financement du château.

 

Tour porte, on remarquera l'entrée ,qui pouvait accueillir une porte en bois, qui ressemble étrangement au donjon de la Tour Jeanne d'Arc à Rouen et celui par exemple du Château de Dourdan.



1227, Richard III, finance une dernière fois la construction du château alors sous Guillaume V.

1242, Louis IX gagne la bataille de Taillebourg, le Poitou revient à nouveau dans le domaine du royaume de France et Guillaume V jure fidélité au roi.

L'emplacement du château, idéal lors de sa construction, entre deux « collines » en fond de vallée, le rendait impropre à sa défense avec les nouvelles technologies de sièges au XIIIe siècle et surtout au XIVe avec l'avènement des armes à poudre.

1415, en pleine guerre de Cent Ans, après l'assassinat du duc d'Orléans par Jean sans Peur duc de Bourgogne, et en plein affrontement entre les Bourguignons et les Armagnacs, Jean II de Parthenay perd ses droits et ses baronnies dont Coudray-Salbart. La baronnie est donnée au duc de Guyenne puis revient plus tard au comte de Richemont, Arthur de Bretagne.
 
1458, Arthur de Richemont décède et c'est le Comte Jean de Dunois - Bâtard d'Orléans, cousin de Charles VII, considéré comme le « restaurateur de la patrie » après la reprise de la Normandie et de la Guyenne aux Anglais, à qui revient la seigneurie.

 La guerre de Cent Ans prenant fin, le château ayant perdu tout attrait stratégique, il devient au fur et à mesure abandonné.

1776, le comte d'Artois, futur roi Charles X, le reçoit puis le revend à l'Abbé Dufay de la Taillée.

2000, juin, Pierre du Dresnay de la Taillée, descendant de l'Abbé Dufay de la Taillée, cède le château à  la Communauté d’Agglomération de Niort pour le franc symbolique.

 

Photographies
 
  • DSC03896DSC03896
  • DSC03909_1fossé
  • base-tour-amandegrosse tour en Amande
  • chateau-coudray-salbart-tour-porchechateau-coudray-salbart-tour-porche
  • chateau-coudray-salbartchateau-coudray-salbart
  • entre-chateau-coudray-salbartentre-chateau-coudray-salbart
  • fosse-sec-chateaufosse-sec-chateau
  • latrine-meurtrierearchère et latrine, on remarquera l'ouverture dans la latrine a
  • latrinelatrine
  • meurtrieresarchères à croisillon (cruciformes) et étrier.
  • tour-amandeTours en Amande, Coudray Salbart