Village de Yèvre le Châtel

 

village-yevre-le-chatel

Considéré à juste titre comme l'un des "Plus Beaux villages de France", il fait partie du club très "select". C'est aujourd'hui la seule commune du Loiret à bénéficié de ce statut très convoité. Il attire 100 000 visiteurs par an.

C'est aussi l'un des villages de France les plus titrés avec en 2012, le prix de l'aménagement urbain, en 2008 Prix national de la mise en valeur du patrimoine, Marianne d'Or en 2007. Il est aussi labelisé " Trois Fleurs" par le conseil national des villes et des villages fleuris.

L'intérêt du village est son patrimoine mise en valeur : le château médiéval ( voir Château de Yèvre le Châtel ) , les vieilles maisons, son église paroissiale et l'ancienne église ,ruinée mais romantique, de Saint-Lubin.

 

 

Patrimoine
  Sources :  Documentation sur place

Le château 

chateau-de-yevre-le-chatel-basse-cour

chateau-de-yevre-le-chatel-basse-cour

Le château fut reconstruit à la place d'un plus ancien au XIIIe siècle sous Philippe-Auguste, après le rattachement probable de Yèvre à la couronne royale en 1112. Pendant la guerre de Cent-Ans elle est la seule place au nord de la Loire, avec Montargis, à ne pas tomber aux mains des Anglo-Bourguignons.

 

L'église de Saint-Lubin

Elle ne fut jamais réellement finalisée, en effet lorsque au XIIIe siècle les habitants avaient eu l'autorisation de l'évêque d'Orléans de constuire une nouvelle église, ce dernier revint sur sa décision après l'intervention des moines de l'abbaye de Saint-Benoit-sur-Loire. En effet, depuis le Xème siècle, Yèvre est une des possessions de l'Abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire, donné par un acte du roi de France Charles le Chauve.

saint-lubinyevres-lechatel

 

Les travaux s'arrêtèrent et si les travaux sont repris après la guerre de Cent-Ans, elle ne fut jamais terminée. En 1708, l'évêque d'Orléans autorisa la vente des pierres et matériaux de l'église à même le sol. Le bâtiment, à nef unique de deux travées, est parfaitement homogène. L’édifice, en forme de croix latine, se termine par un chevet plat du XIIIe siècle. 

 

L’église Saint-Gault 

eglise-saint-gault-yevre-le-chatel-village-de-france

Initialement chapelle fondée au XIe siècle, par des moines bretons fuyant l’invasion des normands, l’église Saint-Gault est située un peu en contrebas de la basse-cour du château. 

Elle est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 6 octobre 1925. Les parties les plus anciennes sont du XIIe et XIIIe siècle, elle est remaniée au XVIe siècle.


L’église Sainte-Brigide,

Elle est située en dehors du village en réalité puisque à Yèvre la Ville à quelques centaines de mètres.Dotée d’un clocher roman et de trois absides des XIe et XIIe siècles, l’église Sainte-Brigide a été profondément remaniée, notamment au XIXe siècle où elle fut dotée d’un porche d’entrée et d’une voûte intérieure réduisant les proportions de sa nef.

 

La Rimarde

Elle traverse Yèvre et, à son confluent avec l’Œuf, se jette dans l’Essonne. Cette agréable rivière constituait, jusqu’à la Révolution, la frontière naturelle entre les évêchés de Sens et d’Orléans, aujourd'hui elle délimite les régions historiques de la Beauce et du Gâtinais. Un parcours de 3 à 8 km sur un chemin balisé permet de découvrir le patrimoine historique ainsi que la faune et la flore de cette vallée.

 

 

 

Photographies

basse-cour
eglise-saint-gault-interieur
eglise-saint-gault-yevre-le-chatel-village-de-france
Eglise-Saint-Gault-Yevre-le-Chatel
logis
porche-entree-eglise-saint-goult
puit-eglise-saint-goult
saint-aubin-lavabo
saint-aubin-yevres-le-chatel-
saint-lubin-detail-