Manoir Joué du Bois

 

Le manoir fut édifié probablement à la fin du XVe siècle, néanmoins les tours rondes, qui furent au nombre de septs dans l'ensemble en comptant les tours carrées, semblent antérieures, probablement de la fin XIVe. La seigneurie de Joué du Bois représentait le quart du fief de Haubert relevant de la Baronnie de d'Asnebecq ( ou Annebecq ). Il s'agit d'une plateforme quadrangulaire entourée de douves, il avait jusqu'à trois pont-levis, un principal et deux accès "piétons" qui devait probablement se relever par une simple planche en bois, dont le principal vers le village fut transformé au XVIIe siècle en pont fixe en pierre. On remarquera sur la façade arrière dans l'angle la perte d'une probable tourelle.

 

joue les bois manoir

 

Historique

 

Elle appartient à la famille de Beaurepaire au moins depuis la fin du XIVe siècle avec Guillaume de Beaurepaire qui en rendit un aveu en 1381 à Guillaume de Chamborand, baron d'Anne­becq pour le fief de Joué le 17 septembre.

tours XIVe

Les tourelles, fortement arrasées, sont probablement de la fin du XIVe siècle.

En 1462, le seigneur est Ambroise de Beaurepaire, qui fut marié à dame de Loré, ils eurent un fils François de Beaurepaire qui meurt en 1516 sans enfants. Les trois filles d'Ambroise de Beaurepaire, donc les soeurs de François, vont hérité du domaine, c'est Edmond de Cobar marié à la fille aîné, Marguerite de Beaurepaire, qui obtient donc le titre. Tandis que Jeanne de Beaurepaire hérite du nouveau fief de la Chaux et l'apporte à la famille de Loré de par son mariage avec Jean de Loré, de la famille de Ambroise de Loré.

1527, Jean le Verrier est seigneur de Champsegré, il devient après la mort de son frère seigneur de Champ-de-la-Pierre et en 1539 M. de Montreuil vend les terres de la Chaux et de Joué du Bois à Jean le Verrier.

1550, Josselin le Verrier, fils de Jean, vit au manoir avec sa mère Suzanne. Il subit les affres des guerres de religions.

1593, mort de Josselin, sa veuve Guyonne de Marconney meurt en 1601, mais le manoir est acheté par Gabriel de Fontenay mais il meurt précipitament léguant son domaine à sa veuve Marguerite. Marguerite convole en seconde noce avec Philippe Langlois, seigneur de la Poterie, et lui apporte la terre de Joué du Bois.

1615, Philippe Langlois meurt et le domaine revient à son fils Claude, ce dernier épouse Catherine du Four. Ils eurent plusieurs fils dont l'aîné meurt de maladie à vingt ans, tandis que la cadet Henri est tué lors d'un duel truqué pendant la guerre d'Italie, un de ses amis rapidement après avoir surpris le tricheur dans une hôtellerie se vantant de son coup.

1649, François Langlois un des fils survivant épouse Suzanne Matrot.

1653, Catherine du Four devient veuve, néanmoins elle gardera l'usufruit du domaine et par une gestion intelligent réussie à augmenter ses terres par différentes acquisitions.

1717, Par la suite le manoir est habité par Jacques de Lonlay et Catherine Langlois, elle y meurt en 1717 à l'âge de 66 ans.

manoir normandie joue du bois

 

Un beau manoir de la fin du XVe.

 

1726, Jacques de Lonlay décède, et c'est Urbain Langlois qui hérite du domaine avec son épouse Marie-Cécile d'Origny de Roussel. A sa mort, le 17 novembre 1752, c'est Marie-Madeleine Langlois née le 1er Juillet 1700, soeur d'Urbain, qui hérite du logis. devint l'héritière d'Urbain Langlois, son frère.

1730, 10 juillet, Marie-Madeleine Langlois épouse Joseph-Alexandre Blanchard, sieur d'Amanville.

1783, le 26 mars, elle meurt quelques années avant la Révolution. Louis des Rotours, son neveu, vend les terres et le manoir à Thomas Lenoir Grandpré qui fut le dernier seigneur de Joué du Bois. Ce dernier défendit avec vigueur les privilèges de sa seigneurie lors de la Révolution.

1830,son petit fils Jean-Jacques épousa en 1830 Victoire du Bois Tesselin. 

Joué du Bois fut fortement endommagée lors de la seconde guerre mondiale lors des combats entre  le 14  et le 15 août 1944. Le manoir brûle entièrement, le village subit d'irréparable dommage.

08 Juillet 1960, visite du Général De Gaulle à Joué du Bois.

 

 

 

 

 

 

 

sources : sources : Remparts de Normandie, La Chaux : notes & souvenirs / Cte G. de ContadesAuteur : Contades, Gérard de (1846-1899). Auteur du texte - Joué-Du-Bois, paroisse, fiefs, commune, du XVe siècle à la fin du XVIIIe siècle , par M. ... Macé, C. - Pagesperso

 

Photographies & Photos

Recherche dans le site