Grange Ferme fortifiée de Meslay

 

Grange de Meslay

 

Située en Indre-et-Loire, elle est une des plus grandes fermes fortifiées encore en place en Touraine et d'une manière générale en France de l'époque du XIIIe. Le prieuré s'étendait jusqu'à 2 hectares et était une possession de l'abbaye de Marmoutier proche de Tours. Elle se visite  de Pâques à la Toussaint les samedis, dimanches et jours de fêtes de 15 h à 18 h. Aujourd'hui la Grange de Meslay est surtout connue pour son festival qui a lieu depuis 1963, en général courant du mois de juin.

 

 

Historique & Histoire 
source : source sur place, documentation diverses, livre sur place, plaque d'information.

 

 

Grange de Meslay où se déroule le festival

La plus ancienne mention connue du prieuré de Meslay est attestée au XIe siècle. Ce vaste domaine agricole était autrefois géré par les moines de la prestigieuse et puissante abbaye de Marmoutier, située non loin, à Tours. Vers 1220, à la demande d'Hugues des Roches, abbé de Marmoutier, l'architecte Étienne de Mortagne construit différents bâtiments dont subsistent notamment la grange, le portail d'entrée et une partie des fortifications. Suite aux destructions de la Guerre de Cent ans, la charpente de la grange est reconstruite.

Le prieuré de Meslay se développait sur 2 hectares clos de murs. À l'ouest, il présente une grande porte d'entrée traversée au rez-de-chaussée par un passage voûté. L’étage autrefois aménagé en salle de garde, donnait accès au chemin de ronde établi au sommet du mur d'enceinte attenant.

La façade du portail présente une ornementation soignée. Selon la tradition, les visages qui reçoivent l'arc sculpté surmontant la baie brisée de l'étage représenteraient, à droite, Hugues des Roches, et à gauche, Étienne de Mortagne. Au-dessus, le décor de fausse vitrerie évoque les rosaces de l'architecture religieuse.


Le site s'organise autour d'une haute-cour qui recevait les bâtiments conventuels et à l'usage des visiteurs, (aujourd'hui disparus) et d'une basse-cour dont la grange constitue la pièce maîtresse. Elle mesure 60 mètres de long et se développe sur environ 1500 mètres carrés. L'intérieur est divisé en 5 nefs de 13 travées délimitées par des rangées de poteaux en chêne. Ils sont débités dans des troncs entiers de tailles différentes et ajustés sur des bases de pierre.

Des pièces d'eau dédiées à la pisciculture, et diverses dépendances agricoles accolées contre le mur d'enceinte, complètent cet ensemble. Le prieuré de Meslay témoigne de l'organisation d'un domaine agricole médiéval. Les bâtiments conservés sont tout à fait exceptionnels en Touraine.

Depuis 1964: le site accueille le festival de musique classique "les Fêtes musicales de Touraine" fondé par le pianiste russe, Sviatoslav Richter.

 

Grange au Dîmes de Meslay

Belle architecture du XIIIe.

Chronologie succinte :

852, Charles II le Chauve confirme par charte les avantages de Marmoitier, dont Partiacus, est mentionnée.

1061, Renaud Hodet donne à Marmoitier, son fiel de Meslay afin d'y construire un prieuré.

XIIe, le bois de Sapaillé et le fief de Chizay sont rattachées à Meslay sous l'abbé Albert.

1210, début de la construction de la ferme de Meslay par Etienne de Mortagne, l'abbé est alors Hugues des Roches. Les travaux se termineront en 1218.

1283, mort de Etienne de Vernou dans Meslay le 1er janvier.

1321, un livre détail les actes de visites du prieuré,  il était de Guillaume de Corbery.

1324, visite canonique de la ferme

1349, pillage du domaine sous l'abbé Pierre du Puy pendant la guerre de Cent-Ans, notamment par les Anglais.

1417, le futur Charles VII, séjourne à Meslay le 23 mai, il y reçoit les échevins de la ville de Tours.

1422, le 13 septembre, les Ecossais brûlent la charpente de la grange. La charpente actuelle date de sa reconstruction, il est possible qu'une partie de celle du XIIIe siècle subiste cependant.

1511, François Sforza, abbé de Mamoutier de 1505 à 1511, meurt à Meslay en tombant de cheval. Il était prince et neveu du fameux duc de Milan. 

1589, le 4  mai, les troupes de Mayenne font campememnt à Meslay afin d'enlever Henri IV à Tours.

1612, la ferme est louée dans le cadre d'un bail.

1779, restauration d'une valeur de 9000 livres de Meslay par les moines.

1789, les moines quittent Meslay

1791, vente du domaine comme Bien National

XIXe, le colombier est détruit

1939, le domaine est classé monument historique

1944, le prieuré est utilisé par les Allemands comme entrepôt de munition notamment pour la base aérienne à proximité, on y trouve notamment des bombes sifflantes. Lors du départ des Allemands, le dépôt de munition est miné ce qui contraint les forces sur place à faire exploser l'entrepôt pour éviter des morts inutiles. Il n'y avait pas comme aujourd'hui un service de déminage présent à proximité.

1948, après la destruction partielle du toit de la grande par l'explosion du dépôt de mine, M. Coquier fait poser 140 tonnes de tuiles sur la Grange.

1963 - 1964,  création d'un festival de musique  par Sviatoslav Richter.  La ferme  accueille des événements privés, mais surtout, chaque année elle sert de salle de concert . Richter s'y est produit tous les ans et fit venir de nombreux artistes, comme Dietrich Fischer-Dieskau, Elizabeth Schwarzkopf, Pierre Boulez. C’est avec Sonate pour piano no 2 en ré mineur de Prokofiev qu’il ouvrit le 23 juin 1964 .

 

 

Photographies & Photos
  • charpente-XVecharpente-XVe
  • charpente-grange-meslay-XVecharpente-grange-meslay-XVe
  • charpente-poutre-grangecharpente-poutre-grange
  • cour-interieure-tour-porchecour-interieure-tour-porche
  • grange-XVe-charpentegrange-XVe-charpente
  • grange-de-Meslaygrange-de-Meslay
  • grange-de-meslay-XIIIegrange-de-meslay-XIIIe
  • grange-de-meslay-festivalgrange-de-meslay-festival
  • grange-fortifiee-Meslaygrange-fortifiee-Meslay
  • petite-grangepetite-grange
  • porte-grange-interieurporte-grange-interieur
  • poutre-XVepoutre-XVe
  • poutre-charpente-grangepoutre-charpente-grange
  • toit-grange-tuilestoit-grange-tuiles
  • tour-porche-grange-de-meslaytour-porche-grange-de-meslay