Château Monastère de la Corroirie 



 

Le château monastère de la Corroirie a la particularité d’être à la fois un château mais aussi un monastère lieu de vie des frères chartreux. Il est situé entre Loches et Montrésor, L’église fut édifiée au début du XIIIe mais l’entrée actuelle est du XVe.  Les chatreux de la Corroirie avaient une durée de vie très longue pour l'époque, certains atteignaient l'âge de 80 ans grâce en partie au vin * : en effet ils coupaient l'eau avec du vin ce qui tuait très probablement une grande partie des maladies que l'on attrapait à cette époque dans l'eau. Aujourd'hui le monastère se visite, le domaine propose également des chambres d'hôtes.

Le monastère était sur le chemin entre Loches et Montrésor, quasi impossible à contourner au vu des anciens marécages aux alentours, ce qui en faisait une destination obligée. C’est ce qui permet de penser que Jeanne d’Arc, lors de son trajet entre Vaucouleurs et Chinon, serait très probablement passée à cet endroit sans qu’on sache cependant si elle y est restée.

chateau monastere corroirie montresor touraine

Une partie du téléfilm "Le Roi, l’Écureuil et la Couleuvreconsacré à Nicolas Fouquet, celui qui édifia le château de Vaux-le-Vicomte, fut tournée à la Corroirie. La Corroirie représente alors l'ancien château médiéval de Vaux le Vicomte, certaines scènes furent également tournées dans le parc lors des guerres de Louis XIV dans la première partie du téléfilm.

Historique
sources : documentations sur place, propriétaire


Le terme de Corroirie vient de Conredium ou Conredia dont la définition la plus proche serait un lieu de vie des moines, c’est donc le lieu névralgique et économique des chartreux.

L’ensemble comprenait 1500 hectares dont 900 de terres, 550 de forêts, 50 d’étangs, 15 de vignes et 13 de prés, l’ensemble était constitué d’une vingtaine de métairies. Des terres avaient été également achetées : Bergeresse en 1274  où ils construisirent une chapelle et un logis puis au XVIe une grange ( Azay-sur-Indre ), la Hubaudière ( Chédigny ) et Biardeau. Les chatreux de la Corroirie avaient une durée de vie très longue jusqu'à 80 ans pour certains, grâce au vin, en effet ils coupaient l'eau avec du vin ce qui tuait très probablement une grande partie des maladies que l'on attrappait à cette époque.


La chartreuse du Liget fut fondée en 1178 par Henri II Plantagenet pour se faire pardonner du meurtre de Thomas Becket.

nef eglise XIIIe

Eglise du XIIIe siècle

L’église fut construite au début du XIIIe et consacrée en la présence du roi d’Angleterre Jean sans Terre 

1223, la donation est confirmée par Foulques de Cracay, par l’acquisition du fief de Cracay la Corroirie en obtient également les droits, les Chartreux font de la Corroirie un fief féodale et une seigneurie ce que le Bailli de Loches tentera de casser.
Les Chartreux furent cependant protégés par le Pape et la Royauté, au point qu’au XVe siècle Charles VII leur octroi une garnison en 1432, de 3 à 5 hommes, payés par le roi ce qui peut être assez étonnant.

1361, un souterrain est édifié pour permettre d’évacuer la Corroirie ou de rendre plus accessible l’ensemble en cas d’attaque de la Chartreuse.

La Corroirie est également un lieu de justice, comme le permet une seigneurie, et bénéficie également d’un tribunal royal leur permettant également de mettre à mort un détenu, les faits marquants sont l’exécution de deux « sorcières » au XVe.

Pendant les guerres de religions les moines sont attaqués et la Corroirie fortement endommagée notamment dans la nuit du 3 au 4 mars 1589.

Les chartreux resteront jusqu’à la révolution française puis seront dépossédés de leurs biens sans cependant subirent d’outrage grâce à leurs relations avec les penseurs de l’époque.

D’abord transformé en bâtiment agricole, le bien est revendu en 1899 à René de Marsay, alors propriétaire de la chartreuse du Liget. Son neveu Henry de Marsay en devient propriétaire en 1919 et le lègue à sa fille la Comtesse Guy de Mareüil en 1972, elle en est encore la propriétaire actuellement.



corroirie monastere chateau montresor
 

Eglise de la Corroirie au centre, on remarquera les meurtrières transformées en meurtrière canonnière à l'arrière de l'église face au rempart. L'étage supérieur servait donc de base défensive.

* Selon Jeff de Mareuil, cela s'explique aussi par les conditions de vie des Chartreux : 

  1. Leur espérance de vie venait certainement plus de leur régime alimentaire fait d'eau bouillie avec des légumes. Et d'un apport de protéine le vendredi grâce à du poisson et d'un œuf par semaine (jamais de viande).
  2. Ou encore qu'elle soit le fruit des nuits entrecoupées de réveils pour prier à l'église.
  3. Ou d'une vie passée sans jamais sortir du monastère (lors des vacances, leur famille ont le droit de venir les visiter).
  4. Ou de leur intense pratique de la contemplation qui a les mêmes bénéfices que le méditation sur le cerveau et le corps.
  5. Ou encore de leur travail, puisque seul une promenade par semaine leur est accordée le dimanche.
  6. A moins que cette espérance de vie vienne du fait que l'on ne fait du feu que lorsque l'eau gèle à l'intérieur.

 


 

Photographies

 

Recherche dans le site