Histoire & Visite

 

Château de Chaumont sur Loire

Il est situé sur un promontoire au dessus de la Loire, quasiment à mi-chemin entre Blois et Amboise, dont les familles des villes du même nom se sont partagé le domaine primitif. Il a gardé un aspect défensif imposant vu de l’extérieur tandis que la cour intérieure est dans un style gothique flamboyant tardif, il annonce de façon éclatante les styles de châteaux de la Loire sous François Ier. Il accueille depuis 1992 le festival international des jardins.

Le château a considérablement évolué en nombre de visiteurs puisque en 2009 il tournait autour de 140 000 visiteurs alors qu’en 2017 il dépasse les 400 000 visiteurs, notamment grâce aux mises en lumières présentent depuis  2015.

 

 

Historique & Histoire 
source : source sur place, documentation diverses,

 

Entrée de la visite du château de Chaumont sur Loire

Le château fut fondé sous Eudes Ier au Xe siècle alors Comte de Blois, puis il passe au XIe siècle à la famille d’Amboise.

1465, après la guerre de Cent-Ans, Pierre d’Amboise et son fils Charles vont prendre part à la ligue du Bien Public, fronde des puissantes familles du royaume contre Louis XI.

Le château est alors démantelé par le roi, mais la famille d’Amboise remontre en grâce et ils reconstruisent le château vers 1475.

1481, Charles d’Amboise décède et la première phase de travaux est terminée, l’aile ouest, avec son « donjon » doté de meurtrières et de mâchicoulis, et l’aile nord sont construites.

Le cardinal d’Amboise reprend les travaux, il est alors ministre de Louis XII, pour le compte de Charles II d’Amboise. Il fera construire l’aile Est et l’aile Sud dans un aspect moins défensif. Le cardinal participa également au premier château dit de la Renaissance, le Château de Gaillon.

1550, le 31 mars, la reine Catherine de Médicis achète à la famille d'Amboise le château pour la somme de cent vingt mille livres. Elle qui consultait Nostradamus venait à Chaumont avec son astrologue personnel : le florentin Cosimo Ruggieri. La chambre de la reine est proche d’une des tours qu’elle pouvait accéder facilement avec son astrologue afin d’étudier les signes célestes.

1559, 30 juin, Henri II meurt atrocement dans un tournoi. Sa favorite, Diane de Poitiers, tombe en disgrâce. Quelques mois plus tard Catherine de Médicis contraint Diane de Poitiers à s’exiler au château d’Anet mais surtout lui impose un échange de châteaux entre celui de Chenonceau et celui de Chaumont sur Loire.

À la fin de 1559, peu après le décès accidentel d'Henri II, Catherine de Médicis, qui possède le château depuis 1550, l'échange à sa rivale Diane de Poitiers, maîtresse du défunt roi, contre celui de Chenonceau.

1560, Diane de Poitiers fait terminer les travaux et remanie les façades extérieures.

XVIIIe, l’aile nord est détruite, probablement par le nouveau propriétaire Jacques-Donatien Le Ray qui se porte acquéreur du château en 1750.

1776 et 1785, le château reçoit la visite de Benjamin Franklin, à l’invitation du gouverneur des Invalides de Paris, Jacques-Donatien Le Ray qui joue le rôle d’intermédiaire avec Louis XVI. Ambassadeur des Etats-Unis en France, Benjamin Franklin est surtout l’un des cinq rédacteurs de la déclaration d’indépendance américaine en 1776. Jacques-Donatien Le Ray, le  fils (1760-1840) du gouverneur des Invalides, s’installe en Amérique en 1785, mais il reviendra régulièrement à Chaumont. Il épousera une Américaine et prendra la nationalité américaine.

Benjamin Franklin

1810, Germaine de Staël, en exil en Suisse imposé par Napoléon, vient au château à la suite de l’invitation du financier Le Ray, fils de Jacques-Donatien Le Ray. Elle vient superviser l’impression de son livre "De l’ Allemagne" à Tours. Sa présence discrète fait néanmoins amener plusieurs personnalités : Madame Récamier, Adelbert Von Chamisso, les comtes de Sabran et de Salaberry ainsi que l’auteur d’ "Adolphe", Benjamin Constant.

1875, Marie Say achète le château et épouse la même année le prince Amédée de Broglie.

Il deviendra un lieu où d’importantes fêtes seront réalisées, dont des rois et maharajas y viendront.

La crise de 1929 ruine les propriétaires qui sont contraints de revendre le château à l’état en 1938.

1947-1948, première tranche de restauration afin d’éliminer les restaurations précédentes qui avaient dénaturés quelque peu le château.

 

Photographies & Photos
  • armoirie
  • bibliotheque
  • cardinal-amboise
  • chaise-fausse-armure
  • chambre-catherine-renaissance
  • chambre-de-catherine-de-medicis
  • chambre-de-diane
  • chambre
  • chapelle-chateau-de-chaumont
  • chapelle
  • chat-de-gouttiere
  • chateau-de-chaumont-sur-loire-entree
  • chateau-de-chaumont-sur-loire
  • cheminee-catherine
  • cheminee-chambre-de-diane
  • cheminee-monumentale
  • cheminee-porc-epic
  • coffre-fort-serrure-inviolable
  • cour-interieure-chaumont-sur-loire
  • escalier-renaissance
  • femme-homme-cul-de-lampe
  • fenetre-simple-meneau
  • fleuve-la-loire
  • galerie-renaissance
  • gargouille
  • logis
  • maquette-chateau
  • monstre-visage-cul-de-lampe
  • peinture-murale
  • phenix
  • piece
  • pont-levis
  • porc-epic-insigne-ordre-du-porc-epic
  • porte
  • puits
  • salle-de-garde
  • salle-des-gardes
  • salon-de-la-princesse
  • tomette-fleur-de-lys
  • voute-escalier-renaissance-loire
  • voute-escalier-renaissance