Château de Bois-Ruffin
 

Le château de Bois-Ruffin est situé dans le pays de Dunois, dans la région Centre, à environ 20km de châteaudun et aussi dans les alentours Alluyes.

Histoire de Bois-Ruffin
  source : Jean Mesqui, Riches Heures, Site Officiel ( mairie )

 La première mention connue de Bois-Ruffin est du XIIe siècle, soit bien après Alluyes ou Châteaudun.  Cette mention fait part d'un don du seigneur de Fréteval à l'Abbaye de Saint-Père de Chartres de la « seigneurie de toute la terre qui est appelée Bois-Ruffin avec toute la forêt ».


1100-1130, on signale Hugues de la Bruyère, ainsi que ses deux fils Guillaume et Gohier. Hugues est témoin à plusieurs reprises de chartre sur des donations de Guillaume II de Goët.

1140, Gouffier de la Bruyère est témoin de la charte où Guillaume Goët confirme la donation de Bois-Ruffin faite par Ursion de Meslay.

1191, premier seigneur portant le nom de Nicolas  de Bois-Ruffin appelé aussi en 1216, Nicolas de la  Bruyère de Bois-Ruffin. Ce dernier assiste aux funérailles de Guillaume III Goët en Terre Sainte.

Le premier château a probablement été édifié à la fin du XIIe siècle, selon Jean Mesqui.

1215, Hervé de Nevers achète tous les droits de l'Abbaye de Saint-Père. Il en résulte que les hommages ultérieurs à cette date sont rendus au seigneur du fief-Goët.

1240 – 1250, édification du château actuel avec son donjon, soit dans une période proche de celle du château d'Alluyes.

Par la suite jusqu'en le château reste dans la lignée des de La Bruyère, mais sous Nicolas IV,  en 1364, sa fille Jeanne de la Bruyère épouse un certain Jean de Rouvray.

1418, Bois-Ruffin est aux mains des Anglo-Bourguignons, il est alors transformé en prison.

1421, retour dans le giron français après un siège de huit jours du maréchal de Boucicaut.

1422, par mariage il entre dans la famille d'Avaugour.

1584, il appartient à la famille de Beauxoncles-Montmorency, en pleine guerre de religion.

1684, le site est semble-t-il à l'abandon. Néanmoins des travaux sur la chapelle sont effectués, laissant à penser qu'elle était encore utilisée (?).

1792, Anne Léon II de Montmorency-Fosseux s'exile.

1794, le domaine est confisqué en bien national, avec obligation au nouveau propriétaire de détruire le donjon, ce qui ne sera pas fait.

1866, la marquise de Gontaut-Biron achète le château.

 

1924, La forteresse de Bois-Ruffin, classé monument historique.
 
1934, achat par Henry Lecomte qui habite à Courtalain et qui en fut le maire.

Le donjon actuel est en pierre de Roussard, sur quatre niveaux. D'un diamètre interne  de 7.45m, son mur à une épaisseur régulière de 3.60m et il fait environ 19 m de hauteur. Il avait un puits en son centre et l'étage principal était accessible que par un escalier en bois. Il partage avec le donjon d'Alluyes quelques caractéristiques communes, comme les quatre niveaux, dont deux logeables avec cheminées, néanmoins le donjon de Bois-Ruffin ne possède pas de voûte et d'escalier en pierre.

 

Photographies
 
  • chateau-bois-ruffin-forteresseChâteau de Bois-Ruffin
  • chateau-bois-ruffinChâteau de Bois-Ruffin