Chronologie du Siège de Compiègne (1430)

siege Compiegne guillaume de Flavy preparation couleuvrines arbalétriers

  1. Début du Siège (Avril 1430) :

    • Les assiégeants, dirigés par les Bourguignons, débutent les travaux de siège avec des mines, des tranchées, et des tourelles face au boulevard de Compiègne.
    • Guillaume de Flavy, avec ses frères et les compagnons de Jeanne d'Arc, organise la défense de la cité.
    • La garnison de Compiègne compte environ 400 à 600 hommes.
    • Guillaume de Flavy renforce les défenses, démolit des constructions gênantes, et rend l'Oise inutilisable.
  2. Transformation en Arsenal (Avril - Juin 1430) :

    • Compiègne devient un arsenal avec des approvisionnements et la fabrication de munitions.
    • L'investissement initial concerne principalement la rive droite de l'Oise.
    • La ville reçoit des renforts réguliers.
    • Jeanne d'Arc venue en renfort est capturée devant les murs de Compiègne.
  3. Érection d'une Bastille (Juin 1430) :

    • Les Bourguignons érigent une bastille devant le boulevard, coupant la ville du reste du territoire par la rupture du pont.
    • Les travaux d'approche autour de Compiègne se resserrent, et le bombardement s'intensifie.
    • Guillaume de Flavy utilise habilement des couleuvrines de cuivre sur les courtines.
  4. Assaut Bourguignon (Juin 1430) :

    • Les Bourguignons, dirigés par le duc de Bourgogne, prennent le boulevard de Compiègne lors d'un assaut.
    • La fortification est retournée contre la ville, et Baudot de Noyelles s'y établit.
  5. Élargissement du Siège (Juin - Août 1430) :

    • Les Bourguignons rétablissent le pont de Venette, s'étendant sur la rive gauche de l'Oise.
    • Les Bastilles compliquent l'investissement, rendant difficile les sorties et l'entrée des secours.
    • En août, des troupes anglaises dirigées par le comte de Huntington et d'Arundel rejoignent le siège.
  6. Appels à l'Aide et Difficultés Bourguignonnes (Juillet - Août 1430) :

    • Guillaume de Flavy intensifie ses appels à l'aide en sollicitant des secours à Epernay, Reims, et Château-Thierry.
    • La situation financière des Bourguignons devient critique, et des bans sont publiés pour rappeler les troupes.
    • À la mort de Philippe de Brabant, Philippe le Bon retourne à Lille, laissant l'armée à Jean de Luxembourg.
  7. Retrait Bourguignon (Octobre 1430) :

    • Les Bourguignons, forcés par des événements tels que la retraite des Anglais et le mouvement des troupes françaises, abandonnent le siège.
    • La grande bastille du côté de la forêt reste inachevée.
    • La famine s'installe à Compiègne, exacerbant la situation.
  8. Arrivée des Renforts Français (Octobre 1430) :

    • Le comte de Vendôme rassemble des troupes et marche vers Compiègne pour porter secours.
    • Le 24 octobre, la colonne du comte de Vendôme débouche devant Verberie.
  9. Libération de Compiègne (Octobre 1430) :

    • Le 26 octobre, les Anglais se retirent, provoquant la retraite des Bourguignons et l'abandon du siège.
    • Les assiégeants, après avoir libéré Compiègne, s'emparent de bastilles et démolissent des fortifications.
  10. Suite des Événements (Novembre - Décembre 1430) :

    • La campagne se poursuit avec des affrontements à Conti et Roye.
    • Philippe le Bon tente une nouvelle offensive, mais la fatigue de l'armée et les revers la conduisent à la dissolution.
    • Philippe le Bon se retire à Péronne et au Brabant, mettant fin à la campagne de 1430.

Recherche sur le site

Partage