Pougues-les-Eaux

 

 

Pougues-les-Eaux est une petite ville de la Nièvre, en Bourgogne-Franche-Comté, connue aujourd'hui surtout pour son Casino, présent depuis Louis XIV. Jusqu'en 1960 passé se fut surtout sa station thermale qui a fait la renommée de la ville ainsi que Jean Pidoux qui va instituée la "douche" en écrivant notamment des ouvrages sur le sujet.

 

casino pougues les eaux

Le casino d’origine date de Louis XIV, il s’agissait d’un petit casino dit à l’italienne avec un long perron et un toit bordé de balustres, portes fenêtres à chapiteau. Il a été détruit en même temps que le Splendid Hôtel. Aujourd'hui c'est un bâtiment moderne après avoir quitté les anciennes stations thermales.

 

Pougues-les-Eaux est une petite commune située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté. L'histoire de la ville remonte à l'époque préhistorique, avec la découverte d'une nécropole de l'âge du bronze datant d'environ 3 000 ans avant J.-C. La ville a connu une période de relative insignifiance jusqu'au XIe siècle, lorsque la paroisse de Pougues a été créée par Hugues II, évêque de Nevers. Située à mi-chemin entre Nevers et la Charité-sur-Loire, la ville a souffert des événements qui ont eu lieu dans ces deux villes, notamment pendant la guerre de Cent Ans (XIVe et XVe siècles).

Pendant cette période, Pougues a été plus affectée par la rivalité entre les maisons de France et de Bourgogne que par les Anglais eux-mêmes. Néanmoins, la ville a su se développer grâce à son thermalisme, avec la découverte de ses sources chaudes et la création d'un casino, qui était déjà renommé à l'époque de Louis XIV.

La ville est devenue un lieu de retraite pour les personnes âgées, et a continué à développer son activité thermale jusqu'à la fin des années 1960. Cependant, depuis la fermeture des thermes en 1971, la ville a perdu cette activité économique importante.

office de tourisme de pougues les eaux

Malgré cela, Pougues-les-Eaux a su préserver son patrimoine historique et culturel. La ville abrite plusieurs édifices rappelant son passé lié aux Rois, tels que l'ancienne résidence de Jean Pidoux, grand-père paternel du célèbre fabuliste Jean de La Fontaine, ainsi que la demeure du Roi Soleil.

Aujourd'hui, la ville est principalement résidentielle et sert de destination pour le tourisme de week-end et de proximité. Elle a récemment obtenu le label "Village étape", garantissant aux touristes de passage la présence d'un office de tourisme et de toutes les commodités et services de proximité.

En ce qui concerne les activités, Pougues-les-Eaux offre une gamme d'options pour les visiteurs. En plus de son patrimoine historique, la ville propose des promenades dans la nature, ainsi que des activités sportives comme le golf et la pêche.

La ville abrite également un centre d'art contemporain, l'Espace d'Exposition du Centre d'Art Contemporain du Parc Saint-Léger, qui propose des expositions d'artistes internationaux.

Pougues-les-Eaux est également connue pour sa gastronomie, avec des plats locaux comme le jambon blanc de la Charité-sur-Loire, la côte de bœuf charolaise, le fromage de chèvre et le vin de Pouilly-sur-Loire.

 

 

Historique & Histoire 

 

Un peu d'histoire

Eglise Pougues les Eaux

L'origine du nom reste hypothétique. Trois possibilités sont envisagées : Pogua en 1287, Pouget en 1355 ou Pogues en 1370. Le site de Pougues est occupé depuis très longtemps, comme en témoigne la découverte d'une nécropole de l'âge du bronze vers 1870. Cependant, jusqu'au XIe siècle, la ville ne possédait que peu d'importance. C'est Hugues II, évêque de Nevers, qui créa la paroisse en 1061.

Située à mi-chemin entre Nevers et la Charité-sur-Loire, la ville de Pougues-les-Eaux a subi les contrecoups des événements qui ont eu lieu dans ces deux villes. Pendant la guerre de Cent Ans (XIVe et XVe siècles), Pougues a davantage souffert de la rivalité entre les maisons de France et de Bourgogne que des Anglais eux-mêmes. Malgré cela, son casino faisait déjà parler de lui à l'époque de Louis XIV. Exploité par le groupe Tranchant, il a quitté le parc thermal le 15 mars 2006 pour un bâtiment beaucoup plus moderne abritant notamment un planétarium de 15 mètres de diamètre.

L'histoire de Pougues-les-Eaux est principalement liée à la présence du thermalisme. Agrippa d'Aubigné s'en est fait l'écho dans La Confession catholique du sieur de Sancy (I, 6) : "Si les Hérétiques eussent eu l’esprit de convertir en miracles les guérisons qui se font aux eaux chaudes, ils auraient beau jeu, et nos gens ont donné habilement des noms de Saints aux fontaines de Pougues et par tout ailleurs établi de bons miracles naturels [...]." Longtemps ville de retraités, Pougues-les-Eaux a perdu sa fonction thermale depuis 1971. L'embouteillage de l'eau a toutefois perduré jusqu'en 1975. L'usine d'embouteillage, d'où l'on expédiait 2 733 000 bouteilles en 1930, abrite aujourd'hui l'espace d'exposition du Centre d'art contemporain du parc Saint-Léger et la gentilhommière en accueille l'administration.

Malgré la perte de sa fonction thermale, Pougues-les-Eaux reste une ville résidentielle vouée au tourisme de week-end et de proximité. Elle a récemment obtenu le label "Village étape", qui garantit aux touristes de passage la présence d'un office de tourisme ainsi que toutes les commodités et services de proximité. La ville est parsemée d'édifices rappelant son histoire liée aux Rois qui se réjouissaient des thermes, tels que l'ancienne résidence de Jean Pidoux, grand-père paternel du célèbre fabuliste Jean de La Fontaine, qui était également médecin de Henri IV et qui trouvait certains bienfaits venant de ces sources.

 

Jean Pidoux

Jean Pidoux, un célèbre médecin français du XVIe siècle, est né en 1550 à Poitiers et est décédé dans cette même ville le 25 août 1610. Il a eu une influence significative sur le monde médical de l'époque et est considéré comme un pionnier dans l'introduction de la douche en France.

Pidoux a été nommé conseiller médecin du roi Henri IV, un poste prestigieux qui a renforcé sa réputation dans le domaine médical. Son intérêt pour la santé et l'hygiène l'a amené à explorer de nouvelles méthodes de traitement et de prévention des maladies. C'est ainsi qu'il a découvert les avantages de la douche et a commencé à la promouvoir auprès de ses patients.

La douche était une pratique courante dans les cultures romaines et turques, mais elle était peu connue en France à l'époque. Pidoux a été l'un des premiers médecins à reconnaître les bienfaits de la douche pour la santé, notamment pour nettoyer la peau, améliorer la circulation sanguine et prévenir les maladies.

En plus de promouvoir la douche auprès de ses patients, Pidoux a également contribué à l'enrichissement du vocabulaire français. En effet, le mot "douche" a été introduit en France grâce à lui, suite à sa traduction du terme italien "doccia". Ce mot est depuis lors devenu un terme commun dans la langue française pour décrire la pratique de la douche.

L'importance de Pidoux dans l'histoire de la médecine française ne peut être surestimée. En plus de ses contributions à l'hygiène, il a également travaillé sur des questions de santé publique, notamment en aidant à traiter les victimes de l'épidémie de peste de 1585.

Au-delà de son travail en tant que médecin, Pidoux était également un intellectuel et un écrivain prolifique. Il a publié plusieurs ouvrages sur la médecine, l'hygiène et la santé, qui ont eu une influence significative sur les pratiques médicales de l'époque.

 

 

 

 

sources : site officiel, wikipedia

 

 

Recherche sur le site

Partage