Histoire & Visite

 

Eglise Saint-Martin de Cérilly

Cette église d'assez grandes dimensions, remonte pour ses parties les plus anciennes (le chœur, le transept et sa croisée), au début de l'époque romane. La nef, flanquée de bas côtés, fut construite lors d'une seconde campagne au XIIe siècle; les chapelles latérales furent ajoutées au XVe siècle.
Visible de loin, le clocher qui s'élève à la croisée est l'un des plus beaux de la région. Un premier niveau roman à base carrée supporte un étage gothique plus étroit de plan octogonal, terminé par une flèche lancée au XVIIe siècle.
A l'intérieur, une remarquable Mise au tombeau témoigne, à une date tardive, (1699) de la persistance d'un thème tragique, mais présenté de manière théâtrale, apparu à la fin du Moyen Age.
Monument Historique : Classement 1913, Inscription 1933.

 

 

Historique & Histoire 
source : source sur place, documentation diverses, panneau affichage

 

 

Mise au Tombeau

Mise au Tombeau

Ce monument en calcaire est classé Monument Historique. Dans le fond, cinq personnages : la Vierge Marie, St Jean l’Apôtre, qui porte les cheveux longs, Ste Marie Madeleine qui pleure, Marie la mère de Jacques et enfin Salomé. Ces femmes, disent les Evangiles « étaient montées avec Jésus à Jérusalem. » Elles portent des urnes à parfum pour embaumer le corps de leur Seigneur. Les deux hommes aux pieds et à la tête de Jésus sont Nicodème et Joseph d’Arimathie qui avait prêté son tombeau pour y ensevelir le Christ. Leurs costumes n’ont rien d’historique, ils sont tels qu'on imaginait les Orientaux au XVIIème siècle. A l’origine, l’œuvre était peinte.

Il y a un autre personnage à genoux. C'est le prêtre, curé de Cérilly, qui a commandé et payé de ses propres deniers cette « mise au tombeau ». 

sur l'inscription latine qui est à vos pieds On y lit : « Aux frais et à la générosité du Très Révérend Pierre Lécuyer. de Paris. Conseiller du Roi. protonotaire du St Siège Apostolique, bachelier en Théologie, archiprôtrc do Hérisson, qui fut le pasteur do ses ouailles assidûment pendant...ans. 1692. Comme sa statue fut réalisée alors qu'il était encore vivant, il existe le blanc sur la période où il a exercé.  Il est mort quelques mois après On pourrait combler le blanc : 46 ans.


Les vitraux modernes sont des œuvres de Henri GUERIN Celui de St Martin est de M. DORCHIES.

 

entrée principale


En sortant, voyez, à l’extérieur, l’entrée principale. Surmontée d'un auvent couvert de tuiles, la porte est précédée de 4 arcades en plein-cintre et de 4 colonnes. C'est un ensemble harmonieux destiné à accueillir ceux qui entrent ici pour y chercher Dieu.
Enfin, ne partez pas sans jeter un coup d'œil sur le clochor. Il comporte trois étages. Le plus bas, massif et carré, est du Xlléme siècle donc de l'origine. Au-dessus, une partie octogonale date du XlVème Plus haut, il y avait une flèche, probablement en pierre, mais elle s'est effondrée un matin de tempête en 1645. La flèche actuelle en bois de châtaigniers, a été faite tout de suite après Elle culmine à 35 mètres.
Et maintenant, si vous entriez de nouveau dans l'église pour y prier un moment, si vous ne I avez pas fait. Elle a été construite pour cela Un instant de silence avant de reprendre la route, c'est bon.
 

 

 

Photographies & Photos