Dôme des Invalides et l'Eglise des Soldats

 

Invalides Hotel des

Le tombeau de Napoléon est situé dans l'église du Dôme.

Louis XIV initia le projet par un arrêté daté du 24 novembre 1670, en tant que foyer et hôpital de soldats âgés et malades: le nom est une forme raccourcie d'hôpital des invalides.  L'architecte des Invalides était Libéral Bruant . Le site sélectionné se trouvait dans la plaine de Grenelle.

Au moment où le projet agrandi fut achevé en 1676, le front de la rivière mesurait 196 mètres et le complexe comptait quinze cours, la plus grande étant la cour d'honneur pour les parades militaires. On a alors estimé que les anciens combattants avaient besoin d'une chapelle. Jules Hardouin-Mansart a assisté le vieux Bruant, et la chapelle a été terminée en 1679 aux conceptions de Bruant après la mort de l'architecte. Cette chapelle était connue sous le nom d'église Saint-Louis des Invalides, et la présence quotidienne des anciens combattants dans les services religieux était nécessaire.

Peu de temps après que la chapelle des anciens combattants fut achevée, Louis XIV chargea Mansart de construire une chapelle royale privée distincte dénommée Église du Dôme sous son aspect le plus frappant  La chapelle en forme de dôme a été achevée en 1708.

 

Historique
source : source sur place, documentation diverses,

 

1676, François Michel Le Tellier de Louvois, ministre de la guerre, choisi le jeune Jules Hardouin-Mansart comme architecte suppléant de Libéral Bruant, également professeur du jeune architecte, qui avait dessiné les plans à la demande de Louis XIV.

Les raisons de l’éviction de Bruant pourraient être politique puisque Bruant est considéré par Louvois comme un soutien de Colbert, dont ce dernier semble restreindre les sommes allouées à la construction globale de l’Hôtel des Invalides.

En 1671, Libérale de Bruant fonde, avec sept autres architecte, l'Académie royale d'architecture avec François Blondel, François Le Vau et Claude Perrault rejoint en 1678 par Jules Hardouin-Mansart.

1679, les travaux de l’ensemble sont terminés, néanmoins le buffet d’orgues a été réalisé entre 1679 et 1687 par Germain Pilon, menuisier ordinaire des Bâtiments du Roi par des plans de Jules Hardouin-Mansart.

L’église se trouve sur le prolongement du dôme des Invalides, emplacement aujourd’hui de l’inhumation de Napoléon Ier.

Deux églises

La nef constitue « l’église des soldats », le chœur, sous la coupole, étant qualifié « d’église du dôme ».

Dome Invalide, eglise

 

 

Eglise Saint-Louis des Invalides 

 

Eglise Saint-Louis des Invalides

 

Il s’agit de deux lieux de cultes distinct mais dont ils partagent le même autel. D’un côté l’accès au dôme des invalides avec ces quatre chapelles et de l’autre la nef plus classique.

1706, Louis XIV visite les Invalides. Le dôme des invalides était déjà doré à l’or.

1800, installation du tombeau de Turenne.

1807  au 26 mai 1808, monument funéraire de Vauban avec son coeur.

1814, le gouverneur des Invalides brûle les drapeaux pour éviter qu’ils ne tombent aux mains de l’ennemi.

Dans la nef de l’église se trouve les pavillons, drapeaux pris à l’ennemi principalement sous l’Empire. Ces drapeaux furent sauvés par M.Pasquier, président de la chambre des pair, qui les a remis à l’église sous le règne de Louis-Philippe.[i]

1840, le corps de Napoléon Ier est mis au centre de l’Hôtel des Invalides sous le dôme en y construisant une crypte afin de garder l’architecture générale. L’ensemble du projet, dont le tombeau, fut réalisé par l’architecte Visconti. 

Le dôme a été désigné pour devenir lieu des funérailles de Napoléon par une loi en date du 10 Juin 1840. L'excavation et la construction de la crypte, qui a lourdement modifié la intérieur de l'église en forme de dôme, a vingt ans pour terminer et a été terminé en 1861. 

Inspiré par la basilique Saint-Pierre de Rome, l'original de tous les dômes baroques , le Dôme des Invalides est l'un des triomphes de l'architecture baroque française . Mansart leva son tambour avec un étage mansardé sur sa corniche principale, et utilisa le motif des colonnes jumelées dans son thème rythmique plus compliqué. Le programme général est sculptural mais étroitement intégré, riche mais équilibré, toujours soutenu, coiffant fermement sa poussée verticale d'un dôme côtelé et hémisphérique. La chapelle en forme de dôme est placée au centre pour dominer la cour d'honneur.

L'intérieur du dôme a été peint par Charles de La Fosse, disciple de Le Brun , avec une illusion d'espace baroque ( sotto in su ) vue d'en bas. La peinture a été achevée en 1705.

1873, après la mise en place du tombeau de Napoléon Ier une verrière est construite entre les deux églises.

L’église des Soldats est aujourd’hui utilisée régulièrement pour des cérémonies religieuses militaires et de personnalités politiques, industriels en lien fort avec la nation.

L’église du dôme des invalides est aujourd’hui le lieu d’inhumation de Napoléon Ier et d’autres militaires et personnalités : Turenne, Vauban, Lyautey

Tombeau de Lyautey

Photographies
  • autel-eglise-invalide
  • autel-invalide-eglise
  • dome-des-invalide
  • dome-des-invalides-france
  • dome-des-invalides-napoleon
  • dome-invalide
  • hotel-invalide-dome-napoleon
  • nef-eglise-des-soldats-paris
  • sarcophagus-of-Napoleon-Bonaparte
  • tombeau-Vauban
  • tombeau-de-napolon-paris-invalide
  • tombeau-foch
  • tombeau-lyautey
  • tombeau-marechal-Lyautey
  • tombeau-napoleon-Ier
  • tombeau-napoleon-invalide