Église de Saint-Maurice à Lille
 

 

L'église de Saint-Maurice de Lille est un édifice religieux qui remonte pour ses parties les plus anciennes, deux dernières travées de la nef et les trois travées centrales du transept, au XIVe siècle. Son choeur, ses collatéraux, ses chapelles latérales orientales dédiées à la Vierge et à Saint-Joseph, son déambulatoire et chapelles rayonnantes ont été construits entre 1421 et 1431. Une tour est construite au XVe mais en mauvais état au XIXe siècle, elle fut détruite. Vers 1500, le transept est allongé, puis sont rajoutés des chapelles latérales à la nef et au choeur entre 1539 et 1554 pour la partie nord et entre 1621 et 1660 pour la partie sud. Entre 1615 et 1623, la nef est rehaussée au niveau du choeur et rajouté une tour lanterne aujourd'hui disparue.


Pendant la Révolution Française, l'église est vidée de ses oeuvres et mobiliers, ils sont rassemblés à l'ancien couvent des récollets. Elle se verra restituer une partie du moblier au XIXe siècle et recevra des oeuvres de d'autres convents : les artistes principaux sont  Jakob van Oost dit le Jeune (1639-1713), peintre né à Bruges et établi à Lille de 1668 à 1708 (Transverbération de sainte Thérèse avant 1679, La Fuite en Égypte 1697, L’Adoration des Bergers entre 1697 et 1699, Le Mariage de la Vierge 1699, La Présentation au Temple 1700). Quatre tableaux représentant des scènes de la Passion (1767-1768) sont dus au peintre lillois Louis Joseph Watteau dit de Lille (1731-1798).

1848, elle est classée monument historique.

Au XIXe siècle d'important travaux sont réalisés par Philippe Cannissié, architecte de la ville entre 1849 et 1867. Les sacristies sont rajoutés à l'est entre 1859 et 1863, ainsi que les trois travées occidentales de la nef et du clocher entre 1867 et 1877. 1859, l'architecte fait rajouter le massif occidentale avec son clocher porche et sa flèche.

Alors que l'église allait devenir une cathédrale, l'église bénéficie d'un nouvel agrandissement; mais le projet fut avorté par la construction de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille. De nombreuses statues sont mises en place par les sculpteurs lillois Henri Biebuyck (1835-1907), Félix Huidiez (1841-après 1906) et Jules-Victor Heyde. Un grand orgue, en tribune,est  construit en 1877 par les frères Edouard et Théophile Delmotte, ainsi qu'un  orgue de chœur, construit en 1882 par Joseph Merklin.

Au cours de la Première guerre mondiale, en 1914 et 1916, et de la Seconde guerre mondiale en 1942, , l'église est endommagée par des bombardements, les verrières explosent et sont remplacés par l'artiste peintre verrier Pierre Turpin.

En 1998, elle bénéficie d'une importante restauration. En 2014 , le 15 juillet, débute la restauration du clocher porche et de sa flèche pour un coût de 960 000€ d'une durée de 8 mois environ.
 

 

 

 
Informations
  •  Adresse :  ( entrée principale ) rue de Paris, 59000 Lille
  •  Téléphone :  +33 3 20 06 07 21
  •  Heures d'ouvertures & Visites   :  Ouverte du lundi au vendredi 11h à 18h, samedi 11h à 19h. Le dimanche de 14h30 à 20h. Sacrement de Réconciliation lundi de 15h30 à 18h, mardi au vendredi de 15h à 17h30, samedi de 15h à 18h. A l’église, possibilité d’Ecoute du lundi au samedi de 14h30 à 16h30. Permanence 19, parvis Saint-Maurice mardi et vendredi 14h30-17h30
  •  
     
  •  

 

 

Photographies
 
  • DSC04534DSC04534
  • autel-eglise-saint-maurice-lilleautel de l'église de Saint-Maurice
  • autelautel
  • chaises-eglise-lillechaises-eglise-lille
  • deambulatoiredeambulatoire
  • eglise-saint-maurice-lilleVue arrière de l'église Saint-Maurice.
  • eglise-saint-mauriceeglise-saint-maurice
  • lille-egliseéglise Saint-Maurice de Lille
  • nef-orgueOrgue, nef de l'église
  • nef-saint-maurice-eglise-lillenef de l'église Saint-Maurice de Lille
  • orgue-saint-maurice-eglise-lilleOrgue église
  • restauration-clocher-porche-saint-maurice-lilleEn 1998, elle bénéficie d'une importante restauration. En 2014