Château de Pesselières
 

Le château de Pesselières se trouve à Jalognes, dans la région Centre Val-de-Loire. Le château est dans le département du Cher dans le canton de Sancerre. Le premier château ou maison-forte est du XIIe siècle. Néanmoins le château actuel est principalement du XIVe, XVe pour les parties les plus anciennes  mais surtout XVIIe et XVIIIe siècle avec d'importantes modifications au XIXe siècle.Le parc a reçu le label Jardin Remarquable en 2013. Le château aussi de très belles bouches à feu en forme de soleil.

 

 

Historique & Histoire de Pesselières
source : source sur place, documentation diverses,

 

1170, premiers seigneurs connus de la famille de Livron. En effet Pierre de Livron édifie une chapelle dédiée à Saint-Clair sous dépendance de l’Abbaye de Saint-Satur (abbatiale Saint-Guinefort ).

1228, lors de son pèlerinage de Saint-Jacques,  Pierre de Livron ajoute à la fondation des vignes d’Aix Angillon.

1308, Etienne d’Arquian donne la seigneurie de Pesselières au comte de Sancerre.

1348, après la bataille de Crécy, où Louis II de Sancerre décède, la veuve du comte, Béatrix de Roucy, accorde à Loys de la Porte , le droit de prendre son char et le limonier (premier cheval de trait) tout garni et tout le vaissellement, tant de manger que de boire.

1380, le « château et maison forte » entre dans la famille de La Porte. Louis de la Porte ( 1338 – 1370 ) fut un des six chevaliers bacheliers de la compagnie de Jean III de Sancerre. Il sera au côté de Loys de Sancerre et du connétable Du Guesclin.

Au XIVe siècle et jusqu’au milieu du XVIIe siècle, le château est une place forte avec pont-levis et châtelet de défense, il est entouré de douves.

1589, les troupes de la Ligue occupe le château.

1591, deux ans plus tard c’est les partisans du roi de France qui occupent le château. Le château subit des dommages importants.

1639, Jean de Guibert, écuyer, fait l’acquisition du domaine de Pesselières et de Jalognes,  par son mariage  avec Gabrielle de la Butte dernière héritière de la famille de La Porte. Il fera faire les cheminées monumentales, l’aile en retour sud-est.

1693, le château est cédé à François Robert, sieur du Verger. Il prendra le nom de François Robert de Pesselières, qui fut écuyer, premier gentilhomme et maréchal du comté de Sancerre.

1735,  François Gaspard Masson , conseiller puis président au parlement de Paris, maître des requêtes, est chevalier et seigneur de Pesselières et Jalognes.

1742,  la fille de François Gaspard Masson, Marie Marguerite Masson, épouse le Marquis de François Jacques de CHASTENET de PUYSÉGUR. Par ce mariage, le château entre dans la famille de Chastenet de Puységur.

XVIIIe siècle, le châtelet et le pont-levis sont détruits.

Leur fils est Armand Marie Jacques de CHASTENET de PUYSÉGUR, dit le Magnétiseur pour ses ouvrages sur le sujet, frère de la loge la Candeur de Paris 1751-1825. Il se marie le 30 avril 1781, à Paris, avec Marguerite BAUDARD de SAINTE-JAMES.  Il est le dernier seigneur de Pesselières, en effet quelques années avant sa mort il revend le château à Etienne Boin. source

1821, Etienne Boin édifie la petite chapelle à l’entrée actuelle du parc.

1830, Madame Mager héritière d’un domaine en Louisiane, le revend et achète Pesselières à la famille de Boin. Elle est la veuve de Julien Collard, officier du roi en 1773, puis officier de l’armée Révolutionnaire. Il finit colonel sous Napoléon Ier qui le fait chevalier de la Légion d’Honneur à Schönbrunn, dans l’actuelle Autriche, en 1809 après la Bataille d’Austerlitz.

Auguste Jean Baptiste Collard, fils du Colonel Collard, est engagé dans la bataille de Castelfidardo le 18 septembre 1860. Les troupes piémontaises ont vaincu les troupes pontificales de Christophe Lamoricière lors de la bataille de Castelfidardo. Son fils Jean Baptiste recevra un titre de comte du souverain pontife en remerciement des services rendus.

1880, transformation du parc du château par Louis Cottin, paysagiste à Nevers.

1992, les descendants de la famille Collard revendent le château.

2013, le parc reçoit le label Jardin Remarquable (Arrêté du Préfet de la Région Centre du 30 juillet 2013)

 

Photographies
 

Recherche dans le site