Château de Chamerolles
 

Château de Chamerolles

"Chamerolles est un château ancien et une maison de plaisance fort agréable situé sur le rein de la forêt d'Orléans" ( Chanoine Hubert, XVIIIe )
En dehors de son aspect médiéval, relativement préservé avec un très beau châtelet d'entrée, il subit d'important aménagement par la suite pour le rendre plus habitable. La particularité également du château, qui ravira la gente féminine, c'est la "promenade des Parfums" avec une importante collection de parfum à partir du 16e et son évolution au cours des siècles jusqu'à nos jours. L'ensemble du château est joliement meublé.

 

Historique & Histoire de Chamerolles
  sources : documentations diverses, site officiel, Vincent Droguet "Chamerolles" livret vendu sur place.

 

Chamerolles qui vient du  latin chameroliis. Camerus = voûte, pièce, et suffixe diminutif olle : aux petites voûtes. ( source )

1190 : le premier seigneur connu est Guillemert Brouart

1390 : Isabelle de Brouart mariée à Jean de Montliart vendent Chamerolles à Nicolas Nico.

1391 : le château entre dans le giron de l’évêque d’Orléans pour la «  terre, seigneurie, châtellenie, tours et fortifications dudit lieu de Chamerolles »

1418 : Jean Barilleau, seigneur de Chamerolles

1439 : Jean , Bâtard de la Trémoille, seigneur de Chamerolles. Il est légitimé et anobli en 1445. Il est le fils de Marie Guypaude et Georges Ier de la Trémoille longtemps favori du roi Charles VII.

1440 : Bertrand du Lac devient le nouveau seigneur de Chamerolles. Il est également maître de la forêt de Courcy qui fait partie de la forêt d’Orléans.
Le fils de Bertrand du Lac et d’Isabeau de Salazar, Lancelot du Lac,  acquiert par héritage la seigneurie, en 1504 il obtient notamment le titre de gouverneur d’Orléans. Il améliore fortement le château, ce qui lui permet d’accueillir François Ier en décembre 1530 et en septembre 1532.

Lancelot du Lac du fait de son alliance avec la sœur du maréchal Gaspard de Coligny va à termes changer l’avenir du château de Chamerolles ; Si son fils Claude du Lac reste du côté d’Orléans, ce n’est pas le cas du fils de ce dernier Lancelot II du Lac qui fut un protestant militant et politique.

1560 : du fait de la position de Lancelot II du Lac, le château devient un bastion important des protestants. La chapelle est probablement transformée en temple protestant.

1580 : Pendant que Lancelot II du Lac lutte dans les Flandres avec le futur Henri IV, Henri de Navarre, Henri III reprends la place et mets le seigneur de Dampierre avec pour mission de garder et conserver le château de Chamerolles.

1678 : Charlotte du Lac vend le domaine à Jacques-François de Johanne de la Carre, marquis de Saumery, gouverneur et capitaine des chasses de Chambord et grand Bailli de Blois.

1764 : la fille de Jacques-François de Johanne de la Carre, Marie-Madeleine , mariée au comte Louis de Coëtlogon, vend les terres à Claude-Guillaume Lambert, conseiller au Parlement de Paris, pour 260 000 livres.
Révolution Française : la famille de Claude-Guillaume Lambert prend la fuite, ce dernier cependant est exécuté pendant les années de la Terreur si chère à Robespierre. Le château est vendu, avec ses archives, comme « bien d’émigré ».
Cependant la famille Lambert réussit à récupérer le château sous la Restauration. Ils y resteront jusqu’en 1924.

 

1924 : le château est vendu à la famille Gaston Jessé-Curely.

1940 : les Allemands occupent le château et la dégradation déjà importante s’accentue.

1964 : les héritiers de Gaston Jessé-Curely n’y vivent plus, ils obtiennent la caution de la Ville de Paris dans le cadre d’une action sociale.

1987 : le château de Chamerolles est acheté par le Département du Loiret à la Ville de Paris sous condition d’une affectation d’intérêt général et de la conservation du caractère public du site. Une importante campagne de travaux de restauration est alors engagée.

1992 : Il faudra plus de cinq années de travaux pour restaurer le château, le parc et l'ensemble des jardins. Un musée promenade des parfums y est inauguré. par Jacques Chirac alors maire de Paris. 

2009 : l'ancienne halle agricole gâtinaise de 35 m de long et de 12.50 m de haut qui se trouvait auparavant à Bellegarde puis à Auvilliers-en-Gâtinais est déplacée puis restaurées à  Chamerolles afin d’y accueillir manifestations, spectacles et expositions temporaires. Cette ancienne halle est un précieux témoignage de l’architecture locale.

 

Photographies
 
  • R0016419_ptlens
  • R0016443_ptlens
  • chateau-chamerolles-chateau-centreptlens
  • chateau-chamerolles-douves
  • chatelet-chateau-chamerolles
  • chatelet-cour-interieure-chateau-chamerolles
  • chatelet-etree-chateau-chamerolles
  • cour-interieure-chateau-chamerolles
  • miroir-chateau-chamerolles
  • miroir-eau-chateau-chamerolles
  • piece-interieure-chateau-chamerolles
  • pont-douves-chateau-chamerolles
  • puits-chateau-chamerolles