Homme au Masque de Fer

homme au masque de fer

 
Les registres de la Bastille tenu par le Lieutenant du roi Du Junca de 1690 à 1705 sont les documents officiels qui permettent d'accréditer la thèse d'un homme masqué emprisonné pendant plusieurs décennies.

Aujourd'hui aucune thèse ne permet de s'assurer de son identification historiquement.

 

C'est le gouverneur Saint-Mars, le même qui a enfermé et surveillé Nicolas Fouquet à la prison de Pignerol ( d'où les confusions historiques) , qui fait inscrire dans les registres son arrivée le 18 septembre 1698 et sa mort le 19 novembre 1703 sous un faux nom comme il était d'usage à l'époque. Son corps est jeté dans une fosse commune, ce qui ne permettra pas son authentification ultérieure.

C'est Voltaire qui le premier va révéler cette histoire au public

Il transforme par ailleurs le masque de velours ( ou de cuir ) en masque avec ressort d'acier dans le but probablement de rendre encore plus tragique son livre " Le siècle de Louis XIV", livre évidemment très critique sur cette période, édité la première fois en 1751.

 Livre consultable sur gallica.bnf.fr: Tome 1, Tome 2 et Tome 3

 

 

 

Le chevalier de Mouhy, en 1759  le Masque de fer (La Haye, 1759, 3 vol. in-12), dans son roman va transformer définitivement le masque de velours en "masque de fer".

On peut lire l'ouvrage ici : Masque de Fer

 Articles connexes : liste des prisonniers de la Bastille. - château de Vaux le Vicomte

 

Plusieurs thèses, plus d'une quarantaine, sur la personnalité de l'homme dit au "masque de fer"


- 1759 : La Grange-Chancel pense que c'est le Duc de Beaufort

- 1768 : Sainte-Foix se prononce pour le Duc de Monmouth, fils naturel de Charles II

- 1769 : le père Griffet établit la mort d'un prisonnier en 1703 sous le nom de Marchialy. Il y a eu avec cette écriture une correspondance de fait avec le Comte de Marchioli, cependant il est mort 1694 .

 

Voltaire francois marie portrait XVIIIe

Portrait de Voltaire, par Maurice Quentin de la Tour après 1735.

- 1771 : Voltaire estime lui que le prisonnier est le frère de Louis XIV.

Louis XV dira à Madame de Pompadour, sans donner son nom, que c'est « un ministre d'un prince d'Italie »

 1847 : Alexandre Dumas dans son roman "le Vicomte de Bragelonne", pense que c'est un jumeau de Louis XIV. Une thèse reprise dans le film très rocambolesque " Le masque de fer" de Randall Wallace en 1998 avec Léonardo Di Caprio.

En 1894, Funck-Bruntano, Bibliothécaire et Historien qui aura accès aux archives de la Bastille écrit dans son livre "L'Homme au masque de velours noir dit Le Masque de fer " qu'il s'agirait du Comte de Matthioli, agent du Duc de Mantoue qui aurait trahi la confiance de Louis XIV.

En 2003, Jean-Christian Petitfils, Historien reconnu, écrit dans son livre Le Masque de fer, entre histoire et légende, que le prisonnier serait : Eustache Danger ou Dauger. Arrêté fin juillet 1669, il aurait détenu le secret sur la conversion possible de Charles II Stuart au Catholicisme, étant probablement trop bavard il aurait été emprisonné par la suite. Devenant alors le Valet de Nicolas Fouquet à la prison de Pignerol. C'est Bénigne d'Auvergne de Saint-Mars qui aurait eu alors l'idée de lui mettre ce masque pour obtenir des faveures financières, vu qu'il ne recevait que 5 livres par mois pour l'entretenir, et créer alors une légende.

Une critique intéressante au sujet de ce livre : http://www.h-net.org/reviews/showrev.php?id=8218

Recherche dans le site