Il n'y a pas d'images dans la galerie.

Éléonore d'Aquitaine
 

Le gisant couché en tuffeau polychrome d'Aliénor à Fontevraud : représentée à une trentaine d’années, coiffée de la couronne royale, avec pour la première fois en Occident médiéval le thème de la femme lectrice, peut-être un psautier ou une bible.

Éléonor d'Aquitaine fut reine de France par son mariage avec Louis VII et reine d'Angleterre après son mariage avec Henry II d'Angleterre. Elle fut à l'initiative du divorce avec Louis VII, ce qui était pour l'époque très inhabituel. Elle fut inhumée dans l'Abbaye de Fontevraud auprès d'Henry II et de son fils Richard Coeur de Lion.

 

Historique
  source : source sur place, documentation diverses,

 

Aliénor d'Aquitaine est née en 1124 du duc Guillaume X d'Aquitaine et d'Aliénor de Châtelleraut. Lorsque son père Guillaume X meurt, elle en devient héritière de l'Aquitaine et se marie avec Louis XII, roi de France. De ce mariage deux filles vont naître, Marie (1145-11 mars 1198), qui épouse en 1164 Henri Ier, comte de Champagne, dit « Le Libéral », et devient régente du comté de Champagne de 1190 à 1197 et  Alix (1150-1195), qui épouse Thibaud V de Blois dit « Le Bon » (1129-1191), comte de Blois 1152-1191.

1141, Louis VII part en campagne contre Toulouse, ville dans le duché d'Aquitainen,  sur laquelle Aliénor estimait avoir des droits de par sa grand-mère; En remerciement, Aliénor lui offre un vase taillé dans un bloc de cristal, monté sur un pied d’or et orné de pierreries et de perles aujourd'hui au musée du Louvre, ce vase avait été donné à son grand-père par le roi taïfa de Saragosse Imad al-Dawla.

1147, Louis VII et Aliénor d'Aquitaine partent pour la seconde croisade. Pendant la croisade, en 1148 dans la ville d'Antioche,  elle y est accueillie par Raymond de Poitiers, son oncle et prince d’Antioche. De cette rencontre, probablement très conviviale, naissent des soupçons sur la nature de leurs relations qui entraîne une dispute entre Louis VII et Aliénor. La relation devenant difficile, contre toute attente elle demande le divorce ce qui est assez rare pour l'époque.

1152, le concile de Beaugency, les évêques déclarent la nullité du mariage, pour consanguinité.

1152, le 18 mai, soit huit semaines après l'annulation de son premier mariage, elle épouse à Poitiers  Henri II d'Angleterre, alors comte d'Anjou et duc de Normandie. De leur union, ils auront huit enfants dont le premier naît en 1153 :

Guillaume Plantagenêt (17 août 1153-1156) ; Henry dit Henri le Jeune (28 février 1155-11 juin 1183), qui épouse Marguerite, fille de Louis VII le Jeune, roi de France ; Mathilde (août 1156-1189), qui épouse Henri le Lion (?-1195) duc de Saxe et de Bavière en 1168 ;
Richard (8 septembre49 1157-1199), qui devient roi d'Angleterre sous le nom de Richard Cœur de Lion, épouse Bérangère de Navarre (1163-1230) et meurt sans descendance légitime ; Geoffroy (23 septembre 115849-1186), duc de Bretagne par son mariage en 1181 avec la duchesse Constance (1161-1201), fille et héritière du duc Conan IV le Petit, mort en 1171 ; Aliénor (septembre 116150-1214), qui en 1177 épouse le roi Alphonse VIII de Castille (1155-1214), mariage dont est issue Blanche de Castille ;
Jeanne (octobre 116551-1199), qui épouse, en 1177, Guillaume II (1154-1189) roi de Sicile puis, en 1196, Raymond VI de Toulouse (1156-1222) dont elle a un fils, Raymond VII de Toulouse (1197-1249), dernier des comtes de Toulouse et meurt après la naissance-mort de leur fille à Fontevrault ; Jean (27 décembre 1166-1216), dit Jean sans Terre, roi d'Angleterre (1199-1216) qui épouse Isabelle d'Angoulême (ca 1188-1246) dont elle a un fils, Henri III d'Angleterre (1207-1272).

1154, Henri devient roi d'Angleterre et Aliénor de facto devient reine d'Angleterre.

1170, Henri II devient duc d'Aquitaine, probablement sans l'assentiment d'Aliénor d'Aquitaine qui va quelques années plus tard comploter contre lui avec ses enfants.

1173, Aliénor d'Aquitaine avec ses enfants conspirent contre Henri II, mis en échec elle devient captive pendant 15 ans. Ses fils Richard, Geoffroy et Henri le Jeune complotent contre leur père, Henri II.  Louis VII, le roi d'Écosse Guillaume Ier, ainsi que les plus puissants barons anglais soutiennent la rébellion familiale. Aliénor  est capturée lors d'unvoyage, Richard est contraint de se joindre à son père.

Aliénor tente de s'évader et de retrouver le roi de France Louis VII à Paris. Mais elle est arrêtée par une garnison anglaise. Elle est emprisonnée pendant presque quinze années, d’abord au château de  Chinon, puis à Salisbury, et dans divers autres châteaux d’Angleterre.  Henri II tente  alors de faire dissoudre le mariage, jusqu’à la mort de Rosemonde de Clifford sa favorite, mais il ne réussira pas par la décision sans équivoque du cardinal Ugucione, nonce apostolique.

 

 



1183, Henri le Jeune, endetté et auquel son père refuse la Normandie, tente de prendre au piège son père à Limoges, soutenu par son frère Geoffroy et par le roi de France Philippe Auguste. Mais c'est un échec et il est assiégé à Limoges, puis il réussit à s'enfuir. Il erre ensuite en Aquitaine, et meurt finalement de dysenterie. À sa mort il demande au roi Henri II d'Angleterre, de libérer sa mère.

1184, l'action d'Henri le Lion et son épouse Mathilde d'Angleterr auprès d’Henri II, permet d'adoucir les conditions de captivité d'Aliénor.

1185, Henri II fait revenir Aliénor sur le continent afin de convaincre Richard de stopper sa nouvelle révolte envers son père.

1189, Henri II décède au château de Chinon, il est inhumé à Fontevraud par Aliénor. Richard Ier devient roi d'Angleterre et implique sa mère dans la gestion du royaume. Elle est libérée de sa captivité.

1190, Aliénor, qui a déjà 66 ans, se retire à Fontevraud.

1199,  Richard Coeur de Lion meurt au château de Châlus.

1204, Aliénor d'Aquitaine meurt à Poitiers, probablement dans le Palais. Elle est inhumé dans l'Abbaye de Fontevraud.

 



 

Photographies