Prieuré Saint-Arnoult de Marolles-en-Brie
 

Prieuré de Saint-Arnoult, à droite, derrière l'église de Saint-Julien-de-Brioude à Marolles-en-Brie.

En 1125, des moines du prieuré de Saint-Martin-des-Champs s'installent à Marolles pour continuer la construction de l'église commencée au XIe siècle. Au nombre de six moines, ils vont exploiter deux fermes et faire construire le prieuré dédié initialement à Saint-Julien-de-Brioude.

Au XVIIIe siècle, un nouveau prieuré est reconstruit par le Prieur de l'époque, constitué d'un corps central, il est finalement agrandit à la fin du XVIIIe et au début du XIXe, puis deux nouvelles adjonctions sont rajoutées à la façade sud, donnant l'air d'un petit château.

Au cours de la Révolution, le Prieuré a été vendu comme bien national puis acheté par Émira Marceau. Elle est la soeur du général François Séverin Marceau,  général des armées de la Révolution française qui s'illustra principalement dans les Ardennes et l'Est de la France actuelle. Son mari, Antoine-François Sergent, dit Sergent-Marceau, était dessinateur et graveur, né à Chartres en 1751, mort à Nice en 1847. Sous la Révolution, conventionnel, ami de Marat et de Robespierre, il vota la mort de Louis XVI et a été impliqué dans les massacres de septembre 1792. Il fut officier municipal, administrateur de la police. Il fonda le Musée français et contribua à la fondation du Conservatoire.  Émira Marceau cacha son mari, tristement célèbre pour ses exactions lors des massacres de septembre 1792 avant l'exil en Italie, puis dans la ville de Nice.

Propriété des Marquis et Marquise de Lavie, entre 1834 et 1849,  leur neveu Victor Henri de Rochefort-Luçay, plus connu sous le nom d'Henri Rochefort, est un journaliste, auteur de théâtre et homme politique français passa une partie de son enfance dans le Prieuré de Saint-Arnoult. Grand polémiste dans les pages de ses journaux ( La Lanterne, La Marseillaise, L'Intransigeant ), il défend des options politiques radicales voire extrémistes ( anticlérical, nationaliste, favorable à la Commune, boulangiste, socialiste et antidreyfusard ) qui lui vaudront le surnom de « l'homme aux vingt duels et trente procès », et des condamnations, notamment au bagne de Nouméa, dont fait unique, il parvint à s'échapper en 1874.

En 1996, le Prieuré de Saint-Arnoult est restauré.

2009, Monsieur et Madame Molinié,  anciens propriétaires jusqu'en 2009, avaient en leur possession un manuscrit d'Henri Rochefort, intitulé "Ali Baba et les 40 ministres", visible sur le site de l'association les Amis de Marolles.
 

Sources : les Amis de Marolles, Wikipédia, Thierry de Maigret
 
Informations
  •  Adresse : 2, rue Pierre Bezançon - 94440 Marolles-en-Brie
  •  Google Maps : Carte
  •  Téléphone : 01 45 95 01 75
  •  Heures d'ouvertures & Visites du prieuré : Le prieuré, ou château, de Saint-Arnoult ,derrière l'église, est une propriété privée non accessible, néanmoins il est utilisé par les propriétaires comme salle de réception pour mariage, réunion d'entreprise etc.
     
  • Lors des journées du patrimoine, l'association les "Amis de Marolles" proposent des visites guidées gratuites de l'église de Saint-Julien-de-Brioude et on peut avoir accès exceptionnellement aux jardins du Prieuré.
     



 

Photographies
 
  • emira-marceau
  • prieure-saint-arnoult-marolles-en-brie-salle-mariage
  • prieure-saint-arnoult