Manoir de Bonaventure

 

 manoir bonaventure gue du loir mazange

 

Initialement ce domaine aurait appartenu aux Templiers, il est situé à proximité du confluent du Boulon et du Loir.  Le Manoir de Bonaventure est un ancien manoir qui fut le lieu de villégiature d’Alfred Musset, avec son frère Paul, dans sa jeunesse. Antoine de Bourbon, duc de Vendôme, vint avec on épouse, Jeanne d’Albret, régulièrement au manoir, résidence à l’époque de leur médecin Nicolas Girard de Salmet.

Selon la légende le nom de Bonaventure aurait été donné après une ( ou plusieurs ? )  fête très gaie et arrosée, dont Ronsard faisait peut-être partie, et qu’une chanson « la bonne aventure au gué » en immortalisa le nom, mais il est fort probable que le nom de Bonaventure provienne des Franciscains qui occupèrent le site.

C’est par là que passaient ceux qui empruntaient dès l’Antiquité l’une des routes allant de Paris à Tours pour traverser le cours d’eau au lieu-dit le « Gué du Loir ». Traversé à Gué, au Moyen-Âge était important puisque c’est un lieu qui normalement permet, dans certaines conditions, d’y passer sans pont et de traverser un cours d’eau, voir une rivière, à cheval ou à pied.

 

 

Historique & Histoire 

 

 

 

1150 – 1223, le domaine est la propriété des Templiers.

1223 à 1440, le domaine est transféré aux Franciscains. La Bonaventure aurait été un petit bâtiment religieux consacré à St Bonaventure, grand théologien italien du XIIIe siècle.

Fin XVe, construction du manoir actuel par Théodore Gaynier de Pavie.

1533, le  médecin du roi de Louis XII puis de François Ier, Nicolas Girard de Salmet, acquiert le domaine.

1537, le manoir entre dans la famille de Musset par le mariage de la fille de Nicolas Girard de Salmet et de Claude Musset, légiste et lieutenant du bailli de Blois. Il reste dans la famille et ses descendants jusqu’en 1847. Jusqu’à la Révolution ils furent seigneurs de la Bonaventure, du Boulon, de la Hacherie, de la Ripopière, de Champihard et de Vauchalupeau, du Mesnil et de la Courtoisie.

Ronsard vint peut-être au manoir par connaissance, en effet Guillaume Musset, a épousé Cassandre de Peigné, fille de Cassandre Salviati, pour laquelle Ronsard a composé des poèmes célèbres.

La famille de Musset est dans le XVIe siècle principalement des lieutenants du bailli de Blois, conseiller du roi. Ils vont agrandir leur domaine progressivement, puis une partie de la famille devient militaire, ils deviendront souvent capitaines dans les régiments royaux jusqu’au XVIIIe.

XVIIe, construction de l’aile en retour d’équerre par Charles de Musset, mais il fait aussi raser la chapelle.

1762, Charles Antoine de Musset après son mariage avec Angélique du Bellay, lointaine parente du poète Joachim du Bellay et fille du gouverneur de Vendôme, quitte le manoir et laisse la gestion à un régisseur non sans avoir vendu une partie des terres. Il achète le château de Cogners qui lui permet de devenir marquis.

Révolution Française, le domaine est vendu comme bien national et c’est l’ancien intendant qui le rachète.

 

tour manoir bonaventure

1802, Paul Rodrigue achète le manoir, il est divorcé d’une demoiselle de Musset.

1809, le domaine est cédé à Victor Donatien de Musset, père d’Alfred de Musset.

1822, passage d’Alfred de Musset lorsqu’il avait 12 ans environ, il en fera un dessin du manoir.

1847, la famille de Musset vend la propriété de la Bonaventure.

1869, le manoir est acheté par la famille Hemme qui le transforme en ferme, c’est eux qui vont démolir une grande partie du manoir à la recherche d’un trésor des Templiers….

1966, le manoir est classé Monument Historique.

1969, achat du manoir, fortement endommagé, par la famille Magnant qui va s’évertuée à restaurer le manoir principalement entre 1970 à 1982.

 

 

 

sources : 

 

Photographies & Photos

Recherche dans le site