Eglise Sainte-Maure de Touraine Sainte Britte

 

Au Vème siècle. Eustache, évêque de Tours, fit construire une chapelle pour abriter les tombeaux des saintes Maure et Britte.

En 573. un autre évêque de Tours. Euphromus, fit édifier un nouveau sanctuaire Ce dernier fut agrandi au Xllème siècle (1102 ou 1103) par Hugues Ier de Sainte-Maure.

L'église était alors en deux parties : l’une . haute, comprenait le chœur, deux nefs latérales et un faux transept sous le clocher lui-même supporté par quatre énormes piliers et desservi par un escalier extérieur en tour polygonale ; l’autre, plus basse de quatre ou cinq marches, avec une nef simple Deux chapelains desservaient l’église après que Hugues Ier en eut fait don à l’abbaye de Noyers ; une chaire était installée dans chacune des deux parties de l’église.

Initialement du XIIe siècle, avec probablement des modifications au cours des siècles, elle est en état de ruine au XIXe siècle. Elle fut reconstruite entre 1864 et 1869 par Gustave Guérin qui a unifié et remis à niveau les deux parties et construit un nouveau clocher à base de pierres, au-dessus de l'entrée principale. La partie nord et l'abside restent celles de l’ancienne église.Jusqu’à la Révolution, un mausolée abritait les restes de Renée du Fou, Dame de Sainte-Maure, et de ses deux maris successifs. Louis III de Rohan et Guillaume de La Marck, dont les gisants surmontaient le tombeau. .L’église, initialement dédiée à Saint Biaise est maintenant à Sainte-Maure et Sainte-Britte

 

 glise Sainte Maure de Touraine Sainte Britte

 

 

 nef eglise

sources : panneau affichage sur place tirée des ouvrages de E.Montrot ( 1935 ) et de la Société des Amis du Patrimoine de Sainte-Maure.

 

Photographies & Photos

Recherche dans le site