Histoire & Visite

 

Eglise Saint-Jean de Joigny

 

Ancienne chapelle castrale devenue paroissiale au XIIIe s., elle conserve à l'entrée du chœur deux piliers (1) de cette époque. Après l'incendie de 1530, elle est reconstruite par Jehan Chereau dans le style Renaissance. Sa voûte audacieuse [1557-1596], à motifs antiques, est un berceau surbaissé ouvrant sur les fenêtres hautes. Très probablemen une des voûtes les plus jolies de la Bourgogne, dans un style qu'on peut retrouver en Champagne du côté de Troyes ou en Italie.

 

Le mobilier est composé d'une mise au tombeau de marbre blanc 16e s. (2) et du tombeau XIIIes. de la comtesse Aélis (3) provenant de l'abbaye de Dilo, avec une allégorie de l'insouciance (légende orientale de Barlaam et Josaphat), une croix et un mobilier moderne conçus et installés dans le chœur en 2009 par Simon et Mireille Bouchard (4).

L'église a été fréquentée par saint Vincent de Paul, lorsqu'il séjourna à Joigny, comme précepteur des enfants du comte de Joigny, seigneur de Gondi.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1913.

 

sources : affiches sur place, wikipedia

 

comtesse Adélaïs de Joigny décédée en 1187.

 

Photographies & Photos
  • Aelis-de-Joigny
  • Ruelle-Haute-Saint-Jean
  • allegorie-insouciance-barlaam-josaphat
  • comtesse-de-joigny-gisant
  • detail-gisant-chien
  • eglise-saint-jean-de-joigny
  • epitaphe-jean-landry
  • plan-eglise-saint-jean-de-joigny
  • porte-saint-jean-XIe-siecle
  • tombeau-aelis
  • visage-inscouciance
  • voute-XVIe-siecle

Recherche dans le site