Le Loto du Patrimoine commence  le 3 septembre 2018

Liste des Monuments choisis dans le cadre du Loto du Patrimoine ( 2018 )

Le Loto du Patrimoine imaginé par Stéphane Bern sous l'impulsion du Président de la République permet de financer tout ou en partie des travaux de restaurations. Les gains des recettes dépendront principalement des français qui achèteront les billets , vendus tout de même 15€ ( soit environ 100 francs ), ou non. L'état espère au moins 20 millions d'euro de gains. C'est en tout 270 monuments qui vont recevoir une aide.

Bien évidemment le Loto du Patrimoine ne va pas sauver l'ensemble du Patrimoine en péril, environ 2000 en péril immédiat et plus d'1/4 du patrimoine classé en mauvais état. Mais au moins il va permettre d'en sauver quelques uns et certains patrimoines bénéficieront d'une publicité "gratuite" qui peut être intéressante.

Il  a donc l'avantage de faire parler d'un sujet devenu réellement urgent, d'autant qu'il a un impact non négligeable au niveau du tourisme, en effet les touristes viennent aussi pour le patrimoine qui participe au cadre de vie.

Rien qu'à Paris lorsqu'on voit comment la place de la Concorde à Paris et le Trocadéro sont en aussi mauvais états ( trous, barrières de sécurité, propreté, dégradation etc ), ainsi que les églises de Paris dont les différents maires de Paris négligent depuis des décennies. Que dire des villes et villages moins bien lotis qui ont un mal fou à conserver dans un bon état leur patrimoine, souvent d'ailleurs par manque de volonté politique  car il est plus facile de faire du clientélisme bordélique à la va-vite.

On peut aussi être surpris comment un pays qui matraque de taxe autant son peuple, le plus taxé de la zone Euro aujourd'hui en 2018 et le deuxième du monde derrière le Danemark, n'arrive pas à dégager des sommes suffisantes pour sauver son patrimoine.

Les billets de Loto :

Pour chaque «ticket patrimoine» acheté, 1,52 euro sera reversé à la Fondation du patrimoine, soit 10% du ticket à 15 euros. L’Etat récupérera 7% de taxes obligatoires. La somme restante revient à 72% aux joueurs, à 7% à la Française des jeux et à 6% au réseau de détaillants.

 

les 18 sites emblématiques, si tout va bien, devraient pouvoir être entièrement restaurés ( source : figaro.fr )

 

France Métropolitaine

 

Ancien Hôtel-Dieu, Château-Thierry (Aisne)

Rotonde ferroviaire de Montabon, Montabon (Sarthe)

Eglise de la Celle-Guenand - Notre-Dame (Indre-et-Loire)

Hôtel de Polignac, Condom (Gers)

Château de Carneville, Carneville (Manche)

Maison de Pierre Loti, Rochefort (Charente-Maritime) 

Fort-Cigogne, Fouesnant (Finistère) ;

Villa Viardot, Bougival (Yvelines)

Théâtre des Bleus de Bar, Bar-le-Duc (Meuse)

Château de Bussy-Rabutin, Bussy-le-Grand (Côte-d’Or) avec un coût de restauration évalué à 400 000€

Aqueduc romain du Gier et pont-siphon de Beaunant, Chaponost et Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône)

Pont d’Ondres, Thorame-Haute (Alpes-de-Haute-Provence)

Couvent Saint-François, Pino (Haute-Corse)

 

Dom-Tom 

 

Maison d’Aimé Césaire, Fort-de-France (Martinique)

Habitation Bisdary, Gourbeyre (Guadeloupe)

Maison du receveur des douanes, Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane)

Maison Rouge, Saint-Louis (La Réunion)

L’usine sucrière de Soulou, M’Tsangamouji (Mayotte)

 

Mais il faut compter aussi les 252 autres monuments qui recevront une aide financière.

dont le Château Armentières sur OurcqChâteau de Vigny.