Les chevaux de Marly - Parc de Marly le Roi - Place de la Concorde - Musée du Louvre
 
 
 
 
Chevaux de Marly, par Guillaume Coustou
 
En 1699, alors que la Paix de Rysswick est signée, Louis XIV fait rajouter des statues dans le parc de Marly.

1702, au dessus de l'abreuvoir on y place deux groupes de statues réalisées par Coysevox :

Mercure, messager des dieux et la Renommée, symbole de la gloire royale.

 
 

 Pégase est monté par Mercure ,alors entouré de symboles de l'Architecture et de la Paix, piétine les trophées militaires. 

 

 
 
Tandis que La Renommée souffle dans une trompette informe le monde des victoires royales.
 
 


Mais sous Louis XV, pendant la régence, ils sont retirés de Marly pour y être positionnés dans le parc des Tuileries. En effet la cour ne venait quasiment plus au château de Marly, préférant Paris, souvent considéré comme incommodant avec une humidité importante et un froid glaçant en hiver.

On est alors dans une époque où l a régence de Louis XV faillit faire raser le château de Marly, mais sauvé in-extremis par le duc de Saint-Simon.

Louis XV fait commencer en 1739, au neveu de Coysevox, Guillaume Coustou, deux nouveaux groupes pour le parc de Marly en remplacement des précédents transférés. Signe des temps de l'époque qui change, Coustou  fait abstraction de la mythologie, si chère à Louis XIV, par des statues plus réalistes représentants des esclaves indiens attrapant des chevaux échappés.

Les chevaux cabrés, dont l'un face au soleil levant et l'autre face au soleil couchant, crinière hérissée, détaillant la tension des muscles des palefreniers qui cherchent à les retenir, évoquent un réalisme récent qui donnèrent à ces chevaux une renommée dès leur installation en 1745.

La Révolution Française fit transférés les chevaux de Marly, par la Convention, vers Paris et les installèrent dans l'actuelle place de la Concorde, d'après une idée du peintre David.

1984 et 1986, pour les sauver des pluies acides de Paris et de la pollution, les chevaux sont mis au château du Louvre après la construction de la Pyramide. Ce sont actuellement des moulages qui ont remplacés les originaux sur la place de la Concorde ainsi que ceux de Marly en 1985.

 

 

 
Les deux groupes des chevaux de Marly, originaux, au musée du château du Louvre

Voir aussi. le château de Marly le Roi


 

Recherche dans le site