Pépin le Bref

 

 

 

 

752, selon les récits Pépin le Bref y vécu un événement qui a marqué les esprits de l’époque dans lesdites « arènes de Pépin le Bref » à Ferrières en Gâtinais.

 pepin le bref taureau lion arene ferriere gatinais

 

Selon Saint-Gall, écrit en 884, donc un peu plus d’un siècle après les faits, raconte un fait de l’histoire de Pépin le Bref : dans les arènes qui existent toujours en partie  :

Un jour selon la chronique du moine de Saint-Gall, pépin commanda qu’on amenât un taureau d’une grandeur effrayante et d’un courage indomptable, contre lequel il fit lâcher un lion d’une extrême férocité. Le lion, fondant d’un saut impétueux, saisit le cou et le jeta par terre.

« Allez ! dit le roi à ceux qui l’entouraient, allez ! et arrachez le taureau à la fureur du lion, ou tuez le lion sur le taureau ».

Mais eux, se regardant les uns, les autres, et le cœur glacé de frayeur, purent à peine articuler quelques mots d’excuse.

« Seigneur, dit l’un deux, il n’est point d’homme sous le ciel qui ose tenter une pareille entreprise».

Le roi se lève alors de son trône, tire son arme, descend dans l’arène, tranche en deux coups la tête du lion et celle du taureau, remet son glaive dans le fourreau, et vient se rasseoir en disant :

 « Vous semble-t-il maintenant que je puisse être votre seigneur ? n’avez-vous jamais entendu dire comment le petit David vainquit l’énorme Goliath, et comment Alexandre (le Grand), malgré sa petite taille, surpassait en force les plus grands de ses guerriers ?? »

Tous tombèrent à genoux, comme frappés par la foudre, en s’écriant :

« Qui donc, à moins d’être insensé, refuserait de reconnaître que vous êtes fait pour commander aux hommes ? ». ( source : Magasin Pittoresque, 1875 )

Cette histoire est à mettre en parallèle avec la lutte de pouvoir pour Pépin dit le Bref afin qu'il devienne roi un jour.  

754, 28 juillet, Pépin le Bref, selon la légende, a été sacré roi à Ferrières en Gâtinais, par le Pape Etienne II, il était le fils de Charles Martel et le père de Charlemagne. Mais rien ne dit aujourd’hui que l’Abbaye fut Abbaye Royale sous Pépin le Bref.

Recherche dans le site