{gallery /}

Château d'Amboise
 

Le château d'Amboise est un château de la Loire dans la ville d'Amboise de la région Centre,  principalement édifié par Charles VIII il garde cependant quelques aspects défensifs des anciennes fortifications. C'est dans ce château que Léonard de Vinci meurt et est inhumé dans la chapelle Saint-Hubert, l'émir Abd El-Kader y est enfermé après sa redition contre l'armée française.

Le château fut cependant gravement endommagé et détruit pendant les Guerres de Religions et après la Révolution Française, aujourd'hui on ne peut voir que 20% du château initial, pour autant sa position sur la Loire, sa Tour Minimes et ses logis en font une idéale visite à l'italienne dont le château s'inspire.
 


Informations
  •  Adresse : Château Royal d'Amboise BP 371 37403 Amboise cedex - 
  •  Google Maps : Carte
  •  Téléphone : 02 47 57 00 98
  •  Heures d'ouvertures & Visites du château  : Le Château est ouvert à la visite tous les jours de l'année à l'exception du 1er Janvier et du 25 Décembre.

    Du 02 janvier au 31 janvier 9h-12h30, 14h-16h45 - Du 01 février au 28 février 9h-12h30, 13h30-17h -Du 01 mars au 31 mars 9h-17h30 en continu
    Du 01 avril au 30 juin 9h-18h30 en continu - Du 01 juillet au 31 août 9h-19h en continu -Du 01 septembre au 01 novembre 9h-18h en continu
    Du 02 novembre au 15 novembre 9h-17h30 en continu - Du 16 novembre au 31 décembre 9h -12h30, 14h-16h45
Historique
  source : source sur place, site officiel, Le chateau d'Amboise: son histoire et sa description Par J. Vatout

 Jules César serait, selon une chronique Amboisienne du XIIe, venu à Amboise vers 51 ( ou 60 ans) avant J-C et aurait fait bâtir un palais ainsi qu’une pile avec en son sommet dieu de Mars. Selon la légende Saint-Martin aurait par ses prières fait tomber un violent orage détruisant l’édifice vers 329. Il y fit aussi construire un pont qui lui permit de soumettre l’Anjou et la Bretagne, toujours selon une chronique il y venait tous les hivers.

C’est à Amboise que Vespasien convoque les « princes » de Gaules pour faire justice.

Vers 310 les « Barbares » ravagent la Touraine et détruisent le château d’Amboise. Les habitants se réfugièrent dans des Boves, habitations construites dans la roche. Le château alors appelé Ambaque, se transforma en Ambace puis Amboise.

376 : le château est rebâti par Anicien comte de Tours.

498 : Clovis rencontre Alaric II, roi des Wisigoths, sur l’Île Saint-Jean pour une entrevue dans le but de conclure une trêve qui ne dura que quelques années, selon Grégoire de Tours.

 

Fin du IXe, les Normands et les Danois envahissent la Touraine, détruisent le château ainsi que les ponts et les églises.

Ingelger obtient la seigneurie d’Amboise après avoir savamment contribué à expulser les barbares du territoire. La seigneurie d’Amboise est cependant composée de deux familles, celle des comtes d’Anjou propriétaire du château et ceux de Buzançais maître de la ville. Il fait réparer l’ensemble du château et les ponts.

Foulques Ier, seigneur d’Amboise et marié à Roscille de Loches, se constitue comme otage pour faire libérer Charles-le-Simple alors enfermé à Château-Thierry par Herbert II de Vermandois suite à un guet-apens.

Ensuite vient Foulques II, le Bon vers 941 ou 942 à la mort de Foulques Ier.

Puis Geoffroy dit « Grise-Gonnelle » nom qu’il obtiendra pour avoir tué un « ogre » Danois sous les murs de Paris.

Puis c’est Maurice, fils de Geoffroy dit « Grise-Gonnelle » qui prend la relève.

Puis arrive Foulques III dit Nerra, l’un des plus illustres comtes d’Anjou qui est notamment l’un des fondateurs des Plantagenêt futur lignée au Royaume d’Angleterre. Il confie le Château à Lizoy de Basogers.

1030 il rebâtit Notre-Dame d’Amboise. La légende voudrait que Foulques de Nerra réussit à récupérer lors de son pèlerinage à Jérusalem un morceau de la croix ainsi que la courroie qui lia les mains de Jésus ; il  aurait alors mis ces reliques à Notre-Dame d’Amboise.

Geoffroy dit « Martel » son fils défait le comte de Blois en 1044 et le fait prisonnier, il obtient alors la Touraine en échange de sa libération.

1069, Amboise est assiégée par Foulques-Réchin mais après un vain combat de 5 semaines il décide de repartir.

1115, Hugues d'Amboise fait reconstruire le château, un nouveau pont en pierre et un monastère de Saint-Thomas.

Sulpice II, le fils de Hugues, est capturé par Thibaud IV et enfermé dans le château de Châteaudun pour tenter de prendre son château de Chaumont.

1259, Thomas Becket, archevêque de Canterbery , réfugié en France avec l'aide de Louis VII. Il avait béni la chapelle Saint-Saturin à Fontainebleau et vivait principalement dans l'abbaye de Sainte-Colombe près de Sens. Louis VII et Henry II d'Angleterre se réunirent au château d'Amboise avec comme sujet le sort de l'archevêque.

Sulpice III eut une fille, Mathilde de Mahaut qui fonda probablement l'Hôtel-Dieu d'Amboise. Elle devint dame d'Amboise après la mort de son père, mais sans postérité la seigneurie d'Amboise passe à son cousin Jean Ier de Berry.

Pierre II, fils de Jean II, et sa femme Jeanne de Chevreuse fondent dans l'église du château la confrérie de Saint-Nicolas.

Ingelger Ier d'Amboise, dit le Grand, est fait prisonnier à la bataille de 1356, forcé de vendre sa terre de Chevreuse pour payer la rançon de sa libération. Il décède au château d'Amboise en 1373.

Son fils Pierre II d'Amboise et vicomte de Thouars, lui succède jusqu'en 1426, Louis Ier d'Amboise le fils de Pierre II joue en faveur des Anglo-Bourguignons. Charles VII fait confisquer ses biens en 1431 par le parlement à Poitiers et fait réunir la seigneurie à la couronne royale en septembre 1434.

Après la mort de Charles VII au château de Mehun-sur-Yèvre, Marie d'Anjou se réfugie au château d'Amboise, Louis XI la rejoint au bourg et organise des festivités grandioses.

1462, le 28 juin, est signé le traité d'Amboise entre Louis XI et la reine d'Angleterre.

1462, le 25 novembre, Louis XI est contraint ,pour éviter une nouvelle alliance entre Philippe-le-Bon et l'Angleterre, d'abandonner ses droits sur le duché de Luxembourg.

1469, Louis XI instaure le premier ordre de chevalerie française, l'Ordre de Saint-Michel en la collégiale romane de Saint- Florentin dans l'enceinte du château.

1470, 30 juin, naît le futur Charles VIII au château d'Amboise.

 

1489, Charles VIII commence les travaux du château médiévale en une château d'habitation où lui et sa femme y viendront régulièrement. Deux énormes tours cavalières sont construites, elles permettent de faire monter les chevaliers, cavaliers et carrosses de la ville aux terrasses à une quarantaines de mètres plus haut.

1498, 7 avril, Charles VIII après avoir visité sa femme Anne de Bretagne, alors en convalescence, sa tête heurte un linteau d'une porte de la galerie du jeu de Paume, il meurt quelques minutes plus tard d'une hémorragie interne. Sans enfants, ils sont tous mort né ou jeune, c'est son cousin qui est alors roi : Louis XII entreprend la poursuite des travaux du château dont l'aile perpendiculaire et le logis Charles VIII.

Début XVIe, Louis XII fait mettre un jardin royal pour Anne de Bretagne et fait construire une nouvelle galerie.

1501, le futur François Ier vient à l'âge de 5 ans au château avec Marguerite de Valois sa sœur.

1515, mariage d'Antoine, Duc de Lorraine, avec Renée de Bourbon au château.

1519, 2 mai, Léonard de Vinci meurt au château d'Amboise, il est inhumé dans la l'actuelle chapelle du château.

1560, la Conjuration d'Amboise : elle va mener directement à la guerre des religions entre le catholicisme et l'église réformée. La conjuration avait pour but initiale d'enlever François II, alors seulement âgé de 15 ans, de l'influence de Catherine de Médicis mais surtout de la famille des Guises qui sont les plus farouches opposants à l'église Protestante. La tentative échoue et dans une tentative de conciliation l'attaque surprise à Amboise de Protestants est déjouée, les protagonistes sont massacrés sur place, certains sont jetés dans la Loire.

1631, Après que Gaston d'Orléans arrive à prendre Blois et Amboise, le château d'Amboise est pris par l'armée Royale et démantelée pour éviter une réutilisation militaire.

1627 à 1660 : les corps de logis de l'enceinte du château son démolis.

1661 : Nicolas Fouquet, qui a fait construire le château de Vaux-le-Vicomte, est arrêté à Nantes pour malversations financières par d'Artagnan sur les ordres de Louis XIV. Il est enfermé au château d'Amboise du 4 au 16 décembre 1661, selon la légende sa prison serait celle au dessus de la porte d'entrée du Château, en 1663 Jean de la Fontaine viendra à Amboise en pèlerinage en souvenir de Fouquet.

1806 à 1810, Napoléon Ier donne le château à Pierre-Roger Ducos pour services rendus. Mais le château est déjà très délabré, il décide de sauver ce qui est sauvable mais de détruire les ruines où les bâtiments impropres à une éventuelle restauration, ainsi le Logis des Sept-Vertus, la conciergerie, la fabrique de boutons, la collégiale de Saint-Florentin du XIIe siècle, la maison canoniale et diverses constructions sont rasées.

1815, la duchesse d'Orléans, Louise-Marie-Adelaïde de Bourbon récupère les droits sur les château.

1821, Louis-Philippe hérite du château et fait détruire 46 maisons qu'il avait acheté pour dégager les remparts.

1840, il est Classé Monument Historique ce qui permet d'envisager sa restauration.

1848, l'émir Abd El-Kader est placé en captivité avec une centaine de ses sujets. Il est libéré par Napoléon III en 1852. Plusieurs tombes musulmanes sont dans le parc du château.

 

En 1873, le château repasse à la famille d'Orléans qui le transforme en maison d'accueil pour personnes âgées.

1874-1879 : la Salle du Conseil est restaurée ainsi que la Tour des Minimes.

1896-1897 : l'Aile Renaissance est restaurée complètement par Gabriel Ruprich-Robert.

1906 : Tour Heurtault est à son tour restaurée.

1952 : d'importants travaux d'après guerre sont entrepris.

1970 : Dans les années 1970, Henri d'Orléans donne le château à la Fondation Saint-Louis, la fondation gère le château encore aujourd'hui.

1989-1992 : Restauration de l'aile Louis XII.

1993-1995 : l'Aile Charles VIII est restaurée.

{youtube}Fz02zOPKEI0{/youtube}

Les visites "interdites" du journal Le Point

{dailymotion}x2qtvkx_visite-interdite-du-chateau-d-amboise-2-la-tour-cavaliere-heurtault-unique-en-europe_news{/dailymotion}
 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateau-de-la-loire/chateau-amboise{/gallery}