{gallery /}

 

Château d'Azay le Rideau
 


Château d'Azay le Rideau, à la tombée d'une nuit d'été.

Le château d'Azay le Rideau, anciennement Azay le Brûlé jusqu'au XVIIIe,  est l' un des plus beaux châteaux de la Loire, souvent comparé au château de Chenonceau. L'été de très belles animations nocturnes donnent une vie au château, si vous en avez la possibilité, il s'agit d'une visite vraiment très agréable.

Le château est en cours de restauration depuis début 2015, pour une durée de 3 ans environ jusqu'en 2018. Le coût de la restauration est de presque 20 millions d'Euro, néanmoins le château reste ouvert à la visite. Avec 273 000 visiteurs en 2014, il est un des châteaux les plus visités des "châteaux de la loire", même si il reste loin derrière Chenonceau et Chambords. Le chantier de la restauration est ouvert par le Centre des Monuments Historique, ce qui est peut-être intéressant et ludique ( source )

 

Informations
  •  Adresse : Château d’Azay-le-Rideau - 37190 Azay-le-Rideau
  •  Téléphone :   02 47 45 42 04
  •  Heures d'ouvertures & Visites  : Ouvert tous les jours, octobre à mars : 10h à 17h15 - avril, mai, juin et septembre : 9h30 à 18h - juillet et août : 9h30 à 19h dernier accès 1h avant la fermeture - Fermé 1er janvier, 1er mai, 25 décembre -Plein tarif : 8,50 € et Tarif réduit : 5,50 € ( 2012 ).
Historique
  sources : à partir d'un texte de Jean-Louis Chalmel ( actualisé et modifié )  Histoire de Touraine,  1841

 

 

 
Azay le Rideau de nuit

Azay le Rideau est une petite ville  située sur l'Indre à cinq lieues au-dessous de Tours sur la route de Chinon.

Des découvertes comme des haches de pierre dans une probable cachette d'un fondeur de l'âge bronze  et des vestiges de l'époque Gallo-Romaine témoignent d'une activité humaine bien avant la construction du fort médiéval. Ce n'était qu’une simple châtellenie mais qui datait d'une époque assez reculée.
 
Cependant les premières connaissances sur ses seigneurs châtelains ne remontent qu'à Hugues Ridel ou Rideau, que nous voyons figurer en 1213 au nombre des chevaliers bannerets de la Touraine institués par Philippe Auguste, ce qui indique une famille déjà ancienne à cette époque et qui paraît avoir donné à cette ville le nom qu'elle porte encore. Le château médiéval  a été probablement construit vers 1219. Autrefois entourée de murs et fortifiée, la ville devait être plus importante si nous en jugeons par les différents sièges qu'elle a soutenus, d'autant que son emplacement stratégique était vital puisqu'elle se plaçait sur la route menant au château de  Chinon et à Tours, alors des villes très importantes pour le royaume de France.

Les Bourguignons s'en emparèrent sous Charles VI et le village fut repris par le Dauphin ( futur  Charles VII ) en 1418.  Les combats d'une rare violence entre les Bourguignons et le dauphin Charlesse termine par l'exécution du capitaine bourguignon et des 350 soldats, le village prends dès lors le nom d'Azay le Brûlé jusqu'au XVIIIe.

 Jean Berthelot, conseiller du roi maître de la chambre aux deniers, était seigneur d'Azay le Rideau sous le règne de Louis XI. Il épousa Perrinelle Thoreau dont il eut entre autres enfants dont l'héritier direct fut Gilles. Celui-ci, nommé Gilles Berthelot, fut seigneur d 'Azay le Rideau, conseiller secrétaire du roi et maître de la chambre des comptes de Paris à la place de son père. Il devint maire de Tours en 1520 après Guillaume de Beaune.
 

Ceux de sa famille avaient leur sépulture dans la paroisse de Saint-Denis et dans une chapelle particulière qu'on nommait la chapelle des Berthelot. C'est donc Gilles Berthelot lui qui fit démolir le vieux château médiéval d'Azay et le fit reconstruire entre 1518 et 1523 en un monument plus vaste et plus beau, c'est celui que nous voyons aujourd'hui . Ce château bâti au milieu d'une île formée par l'Indre est par son site et surtout par son architecture l'un des plus pittoresques et des plus remarquables de ceux qu'offrent la région.
 
Antoine Raffin dit Potton, seigneur d 'Azay le Rideau de Beaucaire etc, capitaine de cent archers de la garde du roi, gouverneur de Cherbourg, servit avec distinction sous François Ier. Il fut nommé depuis gouverneur du dauphin François, à la place de Purfé qui avait été envoyé comme ambassadeur à Rome. François Baffin, seigneur d'Azay le Rideau, épousa Nicole Leroy de Chavigny dont il n'eut qu'une fille qui fut mariée à Guy de Lesignem, dit de Saint-Gélais, seigneur de Lansae, auquel elle porta en dot la seigneurie d Azay le Rideau. Guy de Lesignem fut seigneur d'Azay du chef de sa femme, dont il eut Artus : Artus de Lesignem, seigneur de Lansae .Le seigneur d'Azay le Rideau épousa Françoise, fille de Gilles de Souvré, marquis de Courtenvaux, gouverneur de Touraine et du dauphin depuis Louis XIII. De ce mariage naquit une fille qui épousa le marquis de Vassé.
 
{youtube}hMs1RQjvzSE{/youtube}

Le marquis de Vassé fut seigneur d'Azay le Rideau du chef de sa femme qui lui apporta cette terre en dot. Elle est passée depuis dans les maisons de Cossé de Courdemanche et de Biencourt maréchal.

Le château est inscrit en 1840 sur la liste des Monuments Historiques, mais malgré cela les restes de l'ancien château médiéval sont détruits pour être remplacés par deux nouvelles tours d'angle.

Pendant la guerre de 1870, le prince Frédéric Charles de Prusse occupe le château et le village de Saint-Patrince et du château de Rochecotte, pendant six semaines avec son armée.
 
Lucarne du château d'Azay le Rideau

 

 

CCB


 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateau-de-la-loire/chateau-azay-le-rideau{/gallery}