{gallery /}

Château d'Orville
 

Le château d'Orville à Louvres, était un château de l'Île de France qui fut détruit pendant la guerre de Cent-Ans. Il en reste aujourd'hui que des ruines, mais après la construction de la Francilienne, d'importantes fouilles préventives et archéologiques ont été réalisées. Ces fouilles ont permis de faire la découverte d'un ancien village d'agriculteurs du VIIe siècle et les ruines d'une Tour-Porte construite au XIVe siècle mais détruite en 1438 par les troupes de Charles VII. Le château d'Orville était situé sur une importante route commerciale menant aux Flandres.  Pour la définition du mot "Louvres" voir aussi une étude sur le sujet : le château du Louvre médiéval.


Informations
  •  Adresse :  Chemin d'Orville 95380 Louvres
  •  Téléphone :  
  •  Heures d'ouvertures & Visites du château  : uniquement des visites guidées, non accessible en dehors des visites programmées.

 

Historique
  source : source sur place, François Gentili, ingénieur chargé de recherches (Inrap), site Archea.

 

VIIe siècle : première occupation du site d’Orville . Il s'agit d’un petit village d’agriculteurs et d’artisans. Ils habitent dans des constructions en bois et torchis , le site propose une reconstitution.
Xe-XIe siècle : construction à la place du village d’une maison de plus grande taille, en forme de L avec une fontaine.
1374, Robert d'Aunay acquiert la seigneurie d'Orville.
1385 : Charles VI donne au seigneur d’Orville l’autorisation « de fortifier de murs et de fossés sa maison d’Orville », pour le château situé à l’est des premiers habitats ;
1400-1405 : premières mentions écrites de la carrière de calcaire d’Orville ;
1437 : prise du château par des routiers au service des Anglais ; Le château est surement alors utilisé comme point d'attache pour faire des razzias dans les territoires voisins. On retrouve ce même genre de situation dans des châteaux de tailles modestes, comme celui par exemple le château de Montépilloy.
1438 : destruction du château par les troupes françaises afin d’empêcher sa réutilisation par les Anglais. Une destruction aussi rapide et totale d'un château est assez rare même pendant la guerre de Cent-Ans. Mais il semble que cette destruction fut assez motivée et importante au point qu'Arthur de Richemont en fait mention :  le château d'Orville fut "Abbatue et démolie".

Vers 1470-1491, il semble qu'un certain Philippe III d'Aunay était toujours seigneur d'Orvilles et de Goussainville. Son fils Charles d'Aunoy émancipé à l'âge de 12 ans fut notamment en litige avec Louise Chenin ,veuve de Robert Cunnigham Lord du château de Cherveux, avec le domaine de la Grange-Rataut dans le Poitou. source

{youtube}QvvdXcOhIxs{/youtube}

 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateaux-ile-de-france/chateau-orville-louvres{/gallery}