{gallery /}

Château de Cherveux
 

Le château de Cherveux est un château de la région Poitou-Charentes, dans la commune de Cherveux située dans le département des Deux-Sèvres. Le château fut édifié au XVe siècle par un capitaine Écossais de la garde royale de Charles VII et de Louis XI, Robert de Cunningham participa à diverses batailles dont celle de Formigny.

 

Voir aussi. la Auld Alliance entre l'Écosse et la France - Jeanne d'Arc - Libération d'Orléans - voir aussi à quelques Km : Château de Coudray-Salbart - Château de Mursay
 

 


Informations
  •  Adresse : Château de Cherveux,  2 Place de l'Église 79410 Cherveux
  •  Google Maps : Carte
  •  Téléphone :  06 43 46 98 23 
  •  Heures d'ouvertures & Visites du château  :  Ouvert au public les samedis et dimanches de 10H00 à 12H00 et de 15H00 à 18H00 d'avril à octobre. Ouvert également pendant les Journées du Patrimoine.
    ( Tarifs 2014 ) Adulte : 7.00  € Enfant : 4.00  
    Visite groupe supérieur à 10 personnes :     5 €/adulte   visite possible toute l'année.
     
Historique & Description
  source : source sur place, site officiel, Electric Scotland

 
"Cet ensemble très homogène, car bâti en peu de temps dans le dernier tiers du XVe siècle se signale d’abord par son donjon, visible depuis le lointain. Il apparaît dans un site campagnard, encore aujourd’hui, bien préservé. Le château entouré de douves en eau, présente un plan s’inscrivant dans un pentagone irrégulier dont les angles sont marqués par des tours et un châtelet d’entrée auquel on accédait par un pont-levis, devenu pont-dormant . A l’est deux tours et le donjon encadrent des corps de logis, l’ensemble étant couvert de hautes toitures en ardoise. Le donjon, chef d’œuvre du genre, autrefois donjon-porche, offre un plan complexe en étoile avec un chemin de ronde sur mâchicoulis, avec une série de cul de lampe sculptés, des figures et des éléments décoratifs d’une très grande qualité. On découvre à l’intérieur, sur six niveaux, des salles ornées de cheminées monumentales. Les logis possèdent de grandes salles avec cheminées ; dans celle sous les combles, on découvre un remarquable travail de charpente.   Le château de Cherveux est un édifice majeur de la région, en particulier par l’architecture exceptionnelle de son donjon."   texte de Dominique Peyre, conservateur des MH




Le premier château




XIIIe siècle, le château appartient alors à Hugues de Lusignan. Il était de la famille de Guy de Lusignan qui fut Roi de Jérusalem avant sa défaite à la bataille d’Hattin puis  roi de Chypre avec l’aide de Richard Coeur de Lion, la famille de Lusignan a gardé le pouvoir de Chypre pendant plusieurs siècles avant l’invasion des Ottomans.

La première  fortification était probablement une simple "motte" féodale constituée d'un monticule de terre avec un fossé profond autour d'elle. À la hauteur de la butte, une palissade de bois a été construite autour d'une grande tour forte, appelé un donjon, qui formait une forteresse. Les murs et le donjon ont ensuite été faits de pierre et le fossé rempli d'eau.

Hugues X de Lusignan comte de la Marche, en conflit avec Blanche de Castille et le frère de Saint-Louis,   vint défier publiquement, dans la salle actuelle des Pas-Perdus de Poitiers, Saint-Louis et insulte Alphonse le 25 décembre 1241. Le château de Montreuil-Bonnin est repris par Louis IX et son frère Alphonse en 1242, Hugues X perd alors d’autres territoires dont le château de Cherveux. Presque forcé d’accompagner Saint-Louis pour la Croisade, il décède à Damiette en 1249. Ce sont cependant les descendants d’Hugues X qui récupèrent la seigneurie de Cherveux.

1303, le château entre dans la famille aux Mello, puis Craon et Chalons.

1336, saisi par les Anglais, c’est Guillaume de Felton , Sénéchal du Poitou, qui en est le gouverneur.

1369, Duguesclin reprend le château et le donne à Amaury de Craon, puis c’est Guy de la Trémoille.

1457, Amaury d’Étissac, seigneur de Coulonges-les-Royaux, qui le céda à Jean de Naydes qui le vend à la famille Chenin.

1440, Louise Chenin épouse Robert Cunningham, ce dernier entreprend la reconstruction du château vers 1470.


Le château actuel


XVe, Robert Cunningham de la Auld Alliance édifie le château de Cherveux vers 1470.

 

C’est Charles VII, alors encore dauphin, qui institua le premier une garde personnelle principalement composée d’écossais venues dans le cadre de la Auld Alliance entre la France et l’Écosse qui avaient alors un ennemi commun : l’Angleterre.

C’est dans ce cadre qu’apparaît Robert Cunningham capitaine écossais d’une compagnie d’ordonnance sous Charles VII, il est probablement arrivé en janvier 1421 lors du deuxième grand débarquement d'Écossais au port de la Rochelle avec des bâteaux Castillans.

1421, il semble participer à la bataille de Baugé le 22 mars sous les ordres de John Stuart de Darnley.

1423, il échappe probablement  à la mort lors de la bataille de Cravant, sa présence est incertaine, où plus de 3000 Écossais perdent la vie.

1429, des Écossais participent avec Jeanne d'Arc à la prise de Tourelles d'Orléans et à la libération du siège. Il n'est pas sur qu'il y ait participé, par contre la présence d'un capitaine Écossais lors du conseil de guerre du 5 mai 1429 est certaine.

1440, Louise Chenin épouse Robert Cunningham, ce dernier entreprend la reconstruction du château vers 1470.

1450, 15 avril : Bataille de Formigny,  Robert Cunningham, écrit anciennement Robert de Conyngham, participe à la victoire au côté du Duc de Bretagne Arthur de Richemont contre les Anglais avec à leur tête Thomas Kyriell.

1451, il participe à la reprise de Bayonne.

1455, Robert Cunningham est accusé de trahison envers Charles VII, 5 ans après les faits. En effet en 1450 lors du siège de Caen par les Français , des gardes Écossais du roi sont soupçonnés d’avoir été en contact avec le duc de Summerset au profit des Anglais. Le duc de Summerset aurait proposé plus de 4000 écus aux gardes pour capturer ou tuer : Jean de Dunois, qui est en charge de récupérer la Normandie, André de Villequier, Jacques Coeur ou Jean Bureau trésoriers du roi. Ils doivent aussi permettre  à plus de 1500 anglais d’entrer dans le camp de Charles VII, de le capturer , de l’envoyer à Cherbourg pour l’amener en Angleterre.

Robert Cunningham fini le 8 août 1455 par avouer, probablement sous la torture, ses lieutenants Robin Campbell et John Campbell également, ces derniers sont condamnés à mort. Robert lui est condamné à la prison.

Le roi d’Écosse , Jacques II d'Écosse, intervient personnellement par écrit pour demander la clémence au profit de Robert Cunningham, estimant qu’il avait servit loyalement le roi de France et d’Écosse et qu’il ne comprenait pas son incarcération.

1456, 27 juin, Charles VII condamne Robert à se présenter ,avant le 15 août 1456, pour « demander miséricorde et pardon ». Il fut dépouillé de toutes les charges et fut tenu de rester à 10 km minimum de distance du Roi quelque soit les raisons.

1461, Charles VII meurt au château de Mehun-sur-Yèvre. Louis XI rétablit les fonctions de Robert Cunningham.

1464, il reçoit le commandement de 50 lances.

1465 – 1472, il est capitaine d’une centaine d’hommes en armes, d’un armurier et musicien ( trompettiste ou joueur de cornemuse ? ).


C’est probablement après cette période qu’il fait reconstruire le château de Cherveux.

Cour intérieure, ou Haute-Cour , du château de Cherveux


1473 – 1478, Robert cède sa fonction à son fils Joachim qui occupe alors le poste de capitaine des Gardes du Corps du roi.

1479, Robert de Cunningham décède et c’est son fils Joachim qui hérite du château qu’il continue à édifier. Sa veuve Louise Chenin est en conflit avec un certain Charles d’Aunay, fils du seigneur Philippes III d’Aunay alors seigneur du château ruiné d'Orvilles à Louvres et de Goussainville, pour le domaine avec le domaine de la Grange-Rataut dans le Poitou.

Blason de Cunningham, donjon de Cherveux et Grande Salle du Donjon


Le château est par la suite par mariage aux familles de Puyguyon puis à celle de Saint-Gelais. Louis de Saint-Gelais a été un des principaux militaires de la ligue protestante, il s’empare de Niort et devient le commandant de la province du Poitou, puis Henri IV le nomme Lieutenant Général.

Josué de Saint-Gelais, fils de Louis, devint seigneur de Cherveux. Il fait don à l’Église Réformée d’un jardin pour y construire une temple protestant en 1620.

Charles de Saint-Gelais, se convertit au catholiscine et fait interdire le culte protestant à Cherveux.

Puis la famille le Plessis-Châtillon puis Narbonne-Pelet au XVIIIe succèdent à la famille de Saint-Gelais.

Révolution Française, le comte et la comtesse de Narbonne-Pelet sont guillotinés, les archives du château brûlés dans la cour du château et les blasons sont effacés à coup de pic. Le château devient un bien national, il est sauvé de la destruction par la possibilité aux habitants d’y laver leur linge et d’y faire boire les animaux.

12 frimaine An III, de la Révolution, Pierre Alloneau rachète le château et fait interdire l’accès aux douves, ce qui entraine un procès avec les habitants qui va durer 20 ans. Ses descendants vont rester propriétaire du château jusqu’en 1931.

1929, il est classé Monument Historique le 16 septembre.

1931, Mr et Mmme Lucien Redien l’achète.
Il est aujourd’hui la propriété de l’indivision Redien.

{youtube}whrEx2icNhU{/youtube}
 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateaux-poitou-charentes/chateau-cherveux{/gallery}