{gallery /}

 

Château d'Harcourt
 

 

Le château d'Harcourt est un château de Normandie situé sur le territoire de la commune d'Harcourt dans le département de Haute-Normandie. Édifié entre la fin du XIe et début du XIIe, il a appartenu à une des familles les plus puissantes de Normandie qui participa activement à la guerre de Cent-Ans principalement du côté Français et parfois pour une partie de la famille du côté Anglais.

Le château , quoique amoindri, reste un bel exemple de fortifications normandes. Dans le parc on y trouve le plus ancien  Arboretum de France qui se compose de plus de 500 espèces d’arbres  répartis sur 11 hectares.

 


Informations
  •  Adresse : Domaine d'Harcourt  13 Rue du Château, 27800 Harcourt
  •  Google Maps : Carte
  •  Téléphone : 02 32 46 29 70
  •  Heures d'ouvertures & Visites du château d'Harcrout et de l'Arboretum  :   ( 2013 )  tarifs 4€ ( adulte )

    Période d'ouverture : du 1er mars au 15 novembre
    Horaires d'ouverture : du 1/03 au 15/06 et du 15/09 au 15/11 : de 14h à 18h (sauf le mardi). Du 16/06 au 14/09 : de 10h30 à 18h30 tous les jours.
  •  

 

Historique
  source : source sur place, site officiel.Mémoires d'agriculture, d'économie rurale et domestique

 

La première date historique constatée par écrit qui fasse mention de ce château est de 917, lorsque Bernard-le-Danois, premier baron d'Harcourt et descendant des rois de Saxes et du Danemark, amena, de son château d'Harcourt, trois cents hommes d'armes pour venir au secours de Guillaume Longue Épée, duc de Normandie, dont il était conseiller et ministre.

L'étymologie de Harcourt n'est pas encore aujourd'hui bien défini, les titres anciens écrivent  Haria Curia, Haer, Her et Heri-Curia, Harecortis, Harcutium et Harcusium, dans les actes en latin le terme de Haircuria ou Harecuria sont les plus utilisés.

Le château d'Harcourt  a probabement été dès son origine un poste important par sa situation, ainsi qu'on peut en juger par les précautions, qui avaient été prises pour le fortifier. En effet, placé à l'extrémité du bourg d'Harcourt, il se trouvait au débouché des grandes forêts de Brionne et de Neubourg, à l'entrée de cette riche et belle plaine de blé, qui s'étend de la vallée d'Iton à celle de la Rille. Plusieurs autres châteaux, tel que ceux du donjon de Brionne, de Valville et Beauficel, étaient également placés aux extrémités de ce plateau.

Après la conquête de l'Angleterre par Guillaume, duc de Normandie, auprès duquel il resta 12 ans, Errand ou Engerrand d'Harcourt revint en France, et rebâtit son château en 1078, c'est celui que nous voyons en partie aujourd'hui.

Ses fossés larges et profonds, les remparts, des anciennes tours que flanquaient sa double enceinte.

1124, sous Louis VI, roi de France, la guerre s'alluma dans cette partie de la Normandie, et les châteaux de Brionne, de Valville, de Beauficel et d'Harcourt furent successivement pris et repris.

1179, Robert d'Harcourt fonde un prieuré dédié à Saint-Thomas de Cantorbéry qui devient le lieu de sépulture de sa famille.

1328, la baronnie d'Harcourt est érigée en Comté par Philippe de Valois par lettre patente écrite au château de Vincennes.

1346, le 26 août, à la bataille de Crécy s'affronte deux frères Geoffroy d'Harcourt dans l'armée Anglaise et le comte Jean IV d'Harcourt, gouverneur de Rouen, dans l'armée Française. Jean IV est tué dans la bataille et son frère pris de remords revint plus tard du côté français.

1356, Jean le Bon roi de France fait décapiter le comte Jean V de Harcourt  après avoir soutenu le comte d'Evreux, Charles de Navarre, alors du côté Anglais.

1415, le comte d'Harcourt est capturé à la bataille d'Azincourt.

1418, le château est pris après trois semaines de siège par le duc de Clarence, frère du roi d'Angleterre, et s'empare de toutes les richesses du comte disponible dans le comté.

1429, le comte d'Harcourt est au côté du roi Charles VII, il est notamment présent au château de Loches lorsque Jeanne d'Arc tente de le convaincre de se faire sacrer dans la cathédrale de Reims. Le comte d'Harcourt est présent lors du sacre symbolique à Reims de Charles VII. Il est encore un des plus riches seigneurs de France, avec une réserve de 300 000 écus d'or et de patrimoines divers.

1449, la reprise de la Normandie par Charles VII et sous le commandement militaire du comte de Dunois, conduit Talbot à se réfugier au château d'Harcourt alors poursuivit par le bâtard d'Orléans. Le château est alors sous domination anglaise dont le duc de Sommerset en est le seigneur. Talbot quitte la fortification et prend la direction de Pont-Audemer, il y laisse Robert Froquenval avec 27 soldats, ils sont assiégés pendant 15 jours et finissent par livrer la place après qu'une partie de l'enceinte soit éventrée. Le roi redonne la seigneurie à Jean d'Harcourt.

1464, le comté d'Harcourt passe dans la maison de Lorraine après le mariage de Marie d'Harcourt avec Antoine le duc de Lorraine, comte de Vaudemont et seigneur de Joinville.

Sous François Ier le château est en partie reconstruit sur l'ancien qui possédait un donjon assez haut pour voir les autres châteaux du comté d'Harcourt.

1700, une restauration est réalisée au château.

1802, Delamarre achète le domaine d'Harcourt, il était semble t'il depuis longtemps abandonné et relativement ruiné. En 1811 il débute une culture de pins dont il fera un commerce, il tente également d'y planter d'autres arbres comme l'épicéa, pin du lord ou pin de Weymouthn pins-laricios de Corse, de Calabre, de Caramanie, de Crimée et pins d'Amérique etc.

1833, est crée le plus ancien Arboretum de France, l'Académie d'agriculture de France fut le  propriétaire du domaine jusqu'en 2000. Aujourd'hui le patrimoine végétal se compose de plus de 500 espèces d’arbres  répartis sur 11 hectares.


 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateaux-normandie/chateau-harcourt{/gallery}