Château de Beaumont la Ronce

 

 

Dans le village de Beaumont-la-Ronce se trouve le château. Place forte de la Touraine depuis le XIIe siècle, dans la Gâtine tourangelle, le château de Beaumont-la-Ronce est depuis trois siècles la propriété de la famille Bonnin de La Bonninère de Beaumont. Pierre Ronsard fait référence au donjon, aujourd'hui fortement modifié, dans un de ses vers. Il est construit à mi-pente du versant ouest de la petite vallée de La Choisille.

 

chateau de beaumont la ronce

Le château de Beaumont, sur la gauche le donjon du XIIe siècle, la tourelle du XVIe siècle sur sa droite, au centre le logis du XVIIIe et totalement sur la droite le pavillon Néo-Renaissance du XIXe siècle.

 

Historique & Histoire 

 

 

 village de beaumont la ronce chateau assiette bleue

Le donjon fut construit probablement comme une importante tour de guet entre Loir et Loire à la lisière ouest de la forêt de Gastine.

VIe siècle, Saint-Armel est né au pays de Galles en 482. Après de nombreuses années, Saint Armel partit s’établir sur des terres données par le roi des francs, près de Rennes lorsqu’il s’arrêta a Beaumont-la-Ronce. Il y vécut quelques temps dans une retraite profonde ne sortant de sa grotte que pour annoncer la Parole de Dieu. Par charité il guérit des malades, car en invoquant le nom du seigneur et en imposant les mains sur ces malades, il leur rendait la santé. Son nom devint si célèbre dans la contrée qu’une foule de malades et d’infirmes vinrent implorer son secours. Pour échapper aux honneurs qu’on lui rendait, Armel se remit en route pour l’Armorique. C’est pourquoi fut érigée la chapelle dédiée à saint-Armel. Elle est fréquentée encore de nos jours par de nombreux pèlerins.

1108, premier seigneur connu, Giraud, fait construire le donjon. Il était entouré de fossés profonds et deux ponts-levis en permettaient seuls l'entrée. Il était flanqué d'une échauguette, couronné de machicoulis et de créneaux. Il y avait quatre étages et était surmonté d'une guérite, dite la chambre de nain, persée de petites fenêtres dirigées chacune vers un des points cardinaux. Le village est connu alors sous le nom de "Bellus Mons de Runcia", la Ronce viendrait alors de sa situation puisque  la colline était couverte de ronce.

XVIe, une tourelle d'escalier est rajoutée.

Pierre de Ronsard

 Pierre Ronsard 1760

1534, Philippe de Ronsard, cousin du poète,  se marie avec Guyonne de LA BONNINIÈRE. C'est de cette lignée que Pierre de Beaumont, actuel propriétaire, est issu. 

Pierre-de-Ronsard raconte dans son premier poème dédié à Marie de Bourgueil, « Les amoureux ou le Voyage de Tours », son passage au château de Beaumont-la-Ronce.

1559, le 6 février, Magdelaine-de-Monceaux, originaire d'Auvergne, épouse Guillaume de Ronsard le 6 février 1559. Après la mort de son époux, elle est tuée au manoir de la Desinière le 14 mai 1573 par les cousins Nicolas, Gabriel, Jehan et Jean-Baptiste de Ronsard, neveux du poète, dont le mobile semble être dans une affaire d'héritage.


« Quand le ciel et mon heure
Jugeront que je meure,
Ravi du beau séjour
Du commun jour,
Je défends qu'on ne rompe
Le marbre pour la pompe
De vouloir mon tombeau
Bâtir plus beau,
Mais bien je veux qu'un arbre
M'ombrage en lieu d'un marbre,
Arbre qui soit couvert
Toujours de vert. »
Cet arbre existe toujours dans le parc du château. C'est un chêne vert de plus de 680 ans .

1663, Jacques Chouinard est né à Beaumont-la-Ronce en 1663. Fils d’un marchand aisé de draps de serges, il décide en 1685 de tout abandonner pour émigrer sur le continent américain qui attire les colons français depuis 1680. Ce pionnier de la Nouvelle France y fonde une famille composée de 16 enfants. Ses descendants sont si prolifiques que des millions de « Chouinard » peuplent bientôt la Gaspésie. Quelque 20 000 Chouinard vivent en Amérique du Nord pour la plupart au Québec. Saint-Jean-Port-Joli recense une centaine de familles Chouinard. Généalogie de Jacques Chouinard

1786 on modifia beaucoup le vieux manoir. Le propriétaire, Claude Bonnin de la Bonninière, (1708-1788) Ier Marquis de Beaumontc ommença à démolir le donjon fragilisé dont il abattit les mâchicoulis, les créneaux, trois échauguettes et un étage. Les profonds fossés furent comblés et un parc prit forme sur le versant Ouest de la vallée qui domine le château.

Entre 1874 et 1880, le château de Beaumont se voit rajouter une aile dans un style de l'époque de Louis XII, sous la direction de Gustave Guérin, et Charles Guérin, son fils, architectes à Tours.

 

 

sources : la Nouvelle République, André Hallays, affiche sur place, livre de Philippe Cachau sur le château

 

Photographies & Photos