{gallery /}

Château de Guainville
 

Le château de Guainville, au lieu dit le vieux château, est un château du Centre dans le département de l'Eure et Loir. Edifié sous Philippe-Auguste à la place d'un plus ancien, il fut probablement rasé par Charles V en 1378 pour éviter son utilisation par les partisans de Charles le Mauvais. C'est aujourd'hui une propriété privée ouvert à la visite, les nouveaux propriétaires font un important travail de défrichement naturel avec des Lamas et de sauvegarde des ruines.

 

Voir aussi. Château de Primard

 


Informations
  •  Adresse :     15 Rue du Vieux Château, 28260 Guainville
  •  Téléphone : 02 37 64 03 76
  •  Heures d'ouvertures & Visites du château  : voir le site officiel, entrée 4€ ( 2013). Ouvert gratuitement les journées du patrimoine, Samedi-dimanche : 10h-17h ( 2013 ).
Historique
  source : source sur place, site officiel, Les seigneurs d'Ivry, Bréval et Anet aux XIe et XIIe siècles par J Mesqui.

 

Au Moyen-Âge, Guainville porta les noms de Gaen-Villaris (1132), puis de Gaonville (1170) et de Gaenvilla en 1250. Le petit bourg Villaris s’éleva rapidement au rang de Villa puis devient un château sur motte  et l’actuelle forteresse.

Guainville était en réalité composé de plusieurs hameaux :

- Guainville-Le Chastel,  actuelVieux-Château.
- Guainville-Le Moustier , le village actuel ; il est possible que l’origine de la paroisse est due à quelques moines venus s’y établir.

Entre Guainville-Le Chastel et Gilles existait aussi un autre village, Saint-Germain-Le Gaillard :
Il disparut pendant la peste noire au milieu du XIVe siècle.  La foudre détruisit le nécrologue de l’église au XVIIe, ce qui fait qu’on a peu d’élément sur Guainville et son histoire.

 Son emplacement ,assez éloigné du village ( Guainville Le Moustier ), avait pour objectif militaire de surveiller la vallée de l’Eure et d’avoir une vue directe sur les châteaux d’Ivry la Bataille et celui de Garenne, ainsi qu’une vue imprenable sur une rivière navigable à environ 500 mètres du château qui est l'Eure.

Long de 125 mètres et 55 mètres de largeur, il est caractérisé par des fossés larges de 20 à 25 mètres et profonds de à 5 7 mètres. Il y avait un donjon rectangulaire accolé à une courtine interne qui fermait la plate-forme Sud.

Un premier château sur motte fut probablement édifié par Ascelin Goël. Ascelin Goël a été  en conflit avec Guillaume de Breteuil ( voir château de Breteuil ) à la fin du XIe siècle .  Ascelin Goël était un chevalier « milite castri » au château d’Ivry la Bataille et seigneur de Bréval.

Le château de Guainville actuel a été édifié par Philippe-Auguste après la destruction d'un premier château en 1188 par les troupes d’Henri II principalement axé contre Simon d’Anet.

Le château est mentionné dans les comptes royaux de Philippe-Auguste entre 1202 et 1203, puis il est signalé entre 1206 et 1210 comme un château Philippiens dans une liste dite « castella et fortelicie ».

En 1378, Charles V fait détruire une grande partie des châteaux  de Charles II le Mauvais, comte d’Évreux et roi de Navarre, Guainville subit probablement le même sort que ceux de Anet, Nogent-Le Roi, Bréval, château de Montchauvet, Rolleboise et Pacy-sur-Eure. Fortement réduit et probablement inutilisable le château fut quasiment totalement abandonné par la suite.

À part quelques faits divers de droit commun le château ne connu plus d’événements particuliers, il fut utiliser en au XVIIIe siècle, comme le démontre un bail de 1762, comme carrière de pierre.

Après la Révolution Française, il est vendu à Pierre Michel Ledier en 1822. Puis passe à Jean Guinet pendant 16 ans de 1846 à 1862, ensuite à Pierre-Alphonse Lenescal jusqu’en 1892. D’autres propriétaires vont se succéder comme Louis Mallet puis la famille Krug de la ville de Reims et la famille Engrand de 1956 à 2003.

Aujourd’hui les propriétaires sont Nathalie Velin avec son mari Philippe Velin.


 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateau-du-centre/chateau-guainville{/gallery}