Château de Martigné-Briand

 

Le château de Martigné-Briand est un château en Maine-et-Loire en région Pays de la Loire dans le village de Martigné-Briand. Construit à la fin du XVe, c'est un château de transition entre l'époque médiévale et la Renaissance. La famille de Martigné est connue pour ces personnages comme notamment Raynauld de Martigné qui a été évêque d'Angers mais également l'archevêque de Reims qui participa au concile de Troyes qui approuva l'Ordre des Templiers. Détruit par les "colonnes infernales républicaines" du général Turreau, il appartient aujourd'hui à une association chargée de sa restauration et de son entretien.

Il a été classé monument historique dans sa totalité en 2015. Il est en vente depuis début 2016 pour 385 000 euro, les travaux sont évalués à 5 millions d'euro.

 


Informations
  • Adresse :  Château de Martigné Briand, Avenue du Château 49540 Martigné Briand
  • Google Maps : Carte
  • Téléphone : 02 41 59 44 21 Mobile : 06 04 49 60 89
  • Heures d'ouvertures & Visites du château  : ( saison 2014-2015 )

    du 1er juin au 30 sept: lundi, mercredi, vendredi et samedi de 10h/12h et de 14h/17h
    du 1er octobre au 31mai: lundi samedi: 10h/12h et  14h/17h et mercredi 10h/12h
    fermé les jours fériés
    visite guidée sur simple demande "le château de fonds en combles" 1h30
    visites enfant en costume "la vie au château au XIIème et au XVIème siècle 1h30
     
    Journées du patrimoine
    Samedi et Dimanche de 10 h à 12 heures et de 14 h à 18 heures 

  • Possibilité de locations de salles pour mariage, manifestations etc, voir avec l'association.
Historique
source : source sur place, site officiel. Revue de l'Anjou et de Maine et Loire 1 , Revue de l'Anjou et de Maine et Loire 2 par Albert Lemarchand.

L’origine du nom avait peut-être comme origine « Mars et Igneus », mais la non-découverte d’un temple dédié à Mars ne permet pas aujourd’hui de le valider. En latin Martigné se dit « Martiniacum » qui pourrait donc venir de Saint-Martin, évêque de Tours dont il fut très présent dans la région, d’autant qu’en Normandie on dit Martigny et Martignac en Quercy pour Saint-Martin. Il faut aussi faire le rapprochement avec le « miracle » de Saint-Martin qui lors de son passage découvrit grâce à son cheval une source d’eau alors qu’il était assoiffé, une chapelle fut construite sur l’emplacement de la découverte. Cette source d’eau avait comme don de guérir , dit-on, de multiples maladies. Une autre définition de « Martiniacum » voudrait dire « domaine de Martin » en référence à un ancien militaire Romain ou Gallo-Romain. Le nom de Briand vient du premier seigneur connu Brient de Martigné, connétable du comte d'Anjou.

Raynauld de Martigné, devient évêque d’Angers au XIIe siècle, il lutta farouchement contre Foulques V qui estimait avoir des droits sur l’investiture de l’évêché d’Angers. Il accompagna cependant Foulques V à la croisade et reçu en 1119 le pape Calixte II. Puis il est Archevêque de Reims ( voir Cathédrale de Reims ) et il participa au concile de Troyes qui approuva l’ordre des Templiers. Il sacra Louis VI roi de France.

XIIe, le premier château connu est une tour maîtresse carrée avec contreforts latéraux, alors située entre l’église et l’actuel château. L’ensemble est détruit par Geoffroy le Bel dans la même période que Doué-la-Fontaine et le château de Montreuil-Bellay, en raison de leur résistance et non allégeance. Il reste aujourd’hui le clocher roman, les souterrains et une partie de la tour maîtresse avec sa base.

XVe, vers la fin, construction du château actuel par  Pierre Peyret pour René de la Jumelière compagnon d'armes du roi Louis XII.

1503, le château est terminé.

Une famille Martigné-Briand était seigneur des lieux, mais elle ne perdura pas et en 1547 le château appartient à François de Goulaine qui épousa Gabrielle de Rochechourt.

1565, 4 octobre , Charles IX dort au château de Martigné-Briand une nuit.

Pendant les Guerres de Religion, le château est assiégé et mutilé.

Ensuite la seigneurie entre dans la famille des Cossé puis annexée au duché de Brissac ( voir Château de Brissac ).

Sous Louis XV, Nicolas Parant en est le propriétaire, il est écuyer, ancien président et trésorier de France au bureau des finances d’Alençon.

1778, la veuve de Nicolas Parant le vend le 15 juin au marquis de Choiseul, alors maréchal de camp des armées du roi.

1793, le 15 juillet, bataille entre les troupes républicaines de Bonchamps contre les troupes vendéennes du général Labarrolière. Alors que les troupes de Vendée gagnent du terrain, un quiproquo sème la confusion et oblige le retrait des troupes vendéennes qui sont alors défaites.

1794, il est  incendié lors des guerres de Vendée, en 1794, par les "colonnes infernales républicaines" du général Turreau. Les fossés sont comblés, la majorité de son enceinte est détruite, le pont-levis supprimé et les toits disparurent dans l’embrasement.

Puis c’est Mr de la Besnardière qui le reprend.

Au XIXe siècle il appartient au baron de Monticourt.

1956, La princesse de Croy lègue le château à une association, "les Amis du château de Martigné Briand" fondée en 1911,  sous certaine conditions.  

2016, le château est mis en vente.

 


 

Photographies