{gallery /}

Eglise Saint-Nicolas de Beaumont-le-Roger
 

la tour clocher est du XVe.

 

l'Église Saint-Nicolas est située en Normandie dans le village de Beaumont le Roger. L'église à un  tour-clocher datant du XVème siècle dont les contreforts s’élèvent jusqu’à la toiture avec une cloche " la lazare" du XVIe qui survécut à la révolution française, elle est classée monument historique depuis 1911. L'attrait principal de l'église est également son Régulus qui représente un général romain, il sonne toutes les heures depuis 1826.

Certaines verrières sont du XVIe siècle mais c'est surtout sa magnifique collection de statues  du XVe au XVIIe qui fait de cette église un beau musée de l'art statuaire.

Voir aussi . Collégiale de Beaumont le Roger châteaux de Conches, du château d'Harcourt et Champs de Bataille.

Informations
  •  Adresse : D25, Rue d'Abbaye - 27170 Beaumont le Roger
  •  Téléphone :  02 32 44 05 79
  •  Heures d'ouvertures & Visites  : 
  •  
  • Visite libre, accès toute l'année. Gratuit. 
Historique
  Source : texte à l'entrée de la collégiale

Une première église sous le vocable de Saint-Nicolas fut probablement édifiée au XIe siècle, date en effet où le saint est très répandu à cette époque, c'est en 1088-1089 que l'on trouve la première trace écrite de l'église, il ne reste plus grand chose de cette première église.

Une seconde église est édifiée au début du XIIIe siècle, trois pilliers séparant la nef sont de cette époque.Les trois piliers nord de la nef, les murs extérieurs et la tour sont du XVème siècle. Au milieu du  XVIème siècle les voûtes du bas-côté du choeur sont édifiées, une évolution constante jusqu'au XVIIe.

Jean-Charles-Guillaume Le Prévôt de Beaumont, né à Beaumont-le-Roger le 24 novembre 1726 et mort à 97 ans dans la ville de Bernay le 22 décembre 1823 .

Secrétaire du Clergé de France, il est emprisonné pendant 22 ans environ, dont un an à la Bastille et 15 ans au donjon de Vincennes, Il est libéré le 5 octobre 1789. Condamné pour avoir dénoncé , après la découverte de correspondances entre plusieurs personnalités, un pacte de famine concerté entre les ministres suivants : L'Averdy, Sartine, Boutin, Amelot, Lenoir, Vergennes.

Pendant la révolution l'église ne subit pas de dégâts majeurs, cependant en 1791, l’église  devint un édifice public.

En 1794, les cloches furent descendues et envoyées à Bernay pour y être fondues, à l’exception de la « Lazare » qui est encore aujourd’hui dans le clocher. Puis l’église fut dépouillée de son mobilier et de ses métaux pour servir de défense à la République. Elle fut utilisée pour les fêtes républicaines puis comme dépôt pour les grains apportés au marché.

1802, l'église est rendue au culte et des travaux de restaurations sont réalisés au XIXe siècles.
 
A la fin du XIXème siècle, des travaux de restauration furent entrepris.
 
1902, les maisons construites à même l'église sont détruites et des travaux furent réalisés pour permettre l'accès à l'église avec un escalier.
 
Pendant la première guerre mondiale Beaumont le Roger est proche d'un camp d'aviation, l'église est ravagée par les bombardements, il fallut presque 20 ans pour la remettre d'aplomb.


 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}abbayes-eglises/normandie/beaumont-le-roger{/gallery}