{gallery /}

Château de Villers-Cotterêts
 

 

Le château de Villers-Cotterêts est un château de Picardie, dans le département de l'Aisne. C'est dans ce château qu'en 1539 François Ier y signe le traité des ordonnances relatives aux actes des baptêmes et surtout instaurant la langue Française comme langue officielle. Maison de retraite depuis plus d'un siècle, le château devrait être abandonné par la Mairie de Paris en 2014. Le château est cependant aujourd'hui relativement abandonné, certaines parties sont murées et on y observe les toits en tôle pour le mettre hors eaux.

Voir aussi.  Château de la Noue - Église de Villers-Cotterêts - Pavillon Henri II

 


Informations
  •  Adresse : Office de Tourisme, juste en face du château : 6, place Aristide Briand 02600 Villers-Cotterêts
  •  Téléphone :  Office de Tourisme : 03 23 96 55 10
  •  Heures d'ouvertures & Visites du château  : Ouverture toute l'année  , 2 visites guidées par jour (6 jours sur 7) Pas de visite libre

    De mai à octobre : visite guidée à 11h et à 15h tous les jours sauf le lundi et le 1er mai.
    De novembre à avril : visite guidée à 11h et à 15h tous les jours sauf le dimanche et les jours fériés.
    Départ avec un minimum de 2 personnes.(  Je n'ai jamais pu visiter le château car à chaque fois ( trois reprises !) j'étais seul à vouloir le visiter, je vous conseille donc fortement d'appeler avant...)

    Tarifs : Individuels : 4,50€ par personne.
    Tarif Pass Cultu'Retz : 3,50€

    Groupes : 3,50€ par personnes (minimum de 10 personnes payantes)

 

Historique
  source : source sur place, site officiel, Les environs de Paris illustrés - Adolphe Laurent Joanne p375.

 Villers-Cotterêts tire son nom probablement de l'ancien nom de la forêt de Retz : Villare ad Collum ou ad Caudam Retzae.

Au VIIe siècle s'installe un prieuré qui deviendra plus tard l'Abbaye de Saint-Rémi qui devient plus tard la propriété de Notre-Dame de Soissons grâce à Charles dit le chauve. Les moines étaient d'une classe différente, appelée rendus, ils avaient notamment sous leurs ordres des Cerfs.

Charles de France, comte de Valois, était propriétaire d'environ un tiers de la seigneurie, il possédait alors une maison dite de la Male-maison ou Malmaison, il édifiera à la place un château de plaisance. Philippe VI y viendra régulièrement.  Pendant la guerre de Cent-Ans, Villers-Cotterêts  est ravagée par les Anglos-Bourguignons.

1507, Louis XII crée le « petit parc » avec probablement les deux échauguettes dites tourelles d'Henri II et de Diane.

François Ier y fait construire un château à quelque distance de l'ancien, c'est celui que nous voyons en partie aujourd'hui, il est édifié à partir de 1530 et semble être terminé 5 ans plus tard.  Il l'occupe à partir de 1535 et y s'y rend régulièrement.

1539, août, c'est dans ce château que François Ier instaure le français comme langue officielle, mais également l'inscription sur des registres des actes de baptêmes, ancêtre des actes de naissance d'aujourd'hui. Rabelais et Clément Marot seront les invités littéraires des fêtes du château.

1539, les jardins à la française sont réalisés par Guillaume Le Moyne, jardinier de Madame de Vendôme.

1550 ( environ ), Henri II fait réaménager le château par l'architecte Lyonnais Philibert Delorme, ce dernier est peut-être l'architecte du Pavillon Henri II. Le château va connaître, comme dans son passé avec François Ier, des fêtes dont on dira «  s'amuser comme à Villers-Cotterêts » avec en particulier le jeu du lancer de renard. Diane de Poitiers, favorite d'Henri II, y entretient une « Petite bande des Dames de la cour ».

1665-1667, André le Nôtre est chargé de refaire le parc et crée l'Allée Royale sous l'impulsion de Monsieur, frère de Louis XIV. Le parc actuel à gardé les grandes lignes de la création de Le Nôtre.

Après être entrée dans la famille des Orléans, Louis-Philippe de 1750 à 1770 consacre plus de 3 millions pour embellir Villers-Cotterêts. Il fait notamment prolonger l'Allée Royale.

1809, le château devient un dépôt de mendicité de la ville de Paris.

1815, les Prussiens foncent vers Villers-Cotterêts, le maréchal Grouchy en retraite fuit Villers-Cotteret le 27 juin, mais une partie de ses forces n'ayant pu partir il sont pris à partis par les Prussiens. Le maréchal est forcé de revenir, avec Vandamme, ils réussissent à repousser les Prussiens vers le château de Crépy-en-Valois et Compiègne. Grouchy reprend sa retraite vers Nanteuil et Dammartin.

1889, le château est transformé en maison de retraite pour des personnes ayant peu de revenues.

2014, la mairie de Paris devrait abandonner le château comme maison de retraite, cependant il faudrait  plus de 60 millions d'euros pour restaurer complètement le château, somme importante dont la mairie de Villers-Cotterêts espère trouver dans des fonds privés. Le gestionnaire est France Domaines qui fait partie du service du Ministère des Finances...

 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateaux-picardie/chateau-villers-cotterets{/gallery}