Château de Joinville, Grand Jardin
 

 

chateau-du-Grand-Jardin-Joinville

Le château du Grand Jardin, ou communément le château de Joinville après la disparition du fort médiéval, fut bâti par Claude de Lorraine entre 1533 et 1546. Claude de Lorraine fut également appelé le duc de Guise et son histoire est intimement liée aux châteaux de Joinville.

 

 
Informations
  •  Adresse :  5 Avenue de la Marne, 52300 Joinville
  •  Google Maps : Carte
  •  Téléphone : 03 25 94 17 54

 

Historique
  source : source sur place, site officiel.

 

Le château du Grand Jardin fut également appelé le château « d'Enbas » en opposition au château féodal construit au XIe sur les hauteurs de Joinville. Le Pavillon est une synthèse entre l'antiquité gréco-romaine et la Renaissance, il eut un rôle de « Casino » qui dans le terme initial est un lieu dédié aux fêtes. Le terme de château est cependant un peu usurpé puisqu'il ne fut jamais une résidence, mais un simple lieu d'agrément de la noblesse française.

1363, Jean de Joinville résiste au duc de Bar et au duc de Lorraine. Il est aidé d'Arnaud Cervoles, surnommé l'Archiprêtre et de soldats "bretons" qui vont piller et tuer sans vergogne.  


chateau-de-joinville-medieval-Jean-de-Joinville

château féodal de Joinville, aujourd'hui détruit.
 

1508, Claude de Lorraine hérite de la Baronnie de Joinville

1513, mariage de Claude de Lorraine et d'Antoinette de Bourbon, fille du duc de Vendôme

1520, le couple prend ses appartements dans le château médiéval de Joinville, dit aussi le château « d'Enhaut ».

1524, nomination de Claude de Lorraine en gouverneur de la Champagne.

1533, les terrains sont achetés pour construite le château « d'Enbas ».

1544, mise à sac de Joinville par des troupes impériales en Champagne.

1546, après que le château fut terminé, il eut la visite de François Ier, visite qu'il va réitérer 6 fois en tout.

1550, Claude de Lorraine décède, ainsi que son frère le Cardinal de Lorraine, Jean.

1640, les Guise ne reviennent plus guère au pavillon et l'ensemble est délaissé.

1689, la duchesse de Montpensier , appelée aussi la Grande Mademoiselle, hérite du domaine et entre dans la famille d'Orléans.

1925, la château est classé au titre des Monuments Historiques.

En 1978, il est racheté par le Conseil Général qui en fait un centre culturel, néanmoins le château est réhabilité qu'entre 1981 et 1989.

1994, classement des jardins au titre des Monuments Historiques.

2007 – 2009, la toiture est restaurée.

 

 

 

cuisine-renaissance


La façade orientale est entourée de douves, dont l'usage est uniquement esthétique. Les nombreuses sculptures , la toiture en ardoise, les fenêtres à meneaux et les vitraux qui les accompagnent sont des adaptations françaises à une architecture inspirée d'Italie.

La salle d'apparat, en réalité au premier étage, est de plain-pied sur une longueur de 49.70m et large de 13m, en dessous se trouve un étage de soubassement utilisé probablement comme cuisines.

Les jardins prennent au XVIe un usage plus uniquement utilitaire, mais également esthétique. Les carrés du jardin sont les héritiers de l'Hortus Conclusus ( jardin biblique ) médiéval et de l'innovation italienne.

Les jardins actuels sans pour autant être totalement fidèle à ceux existants au XVIe siècle, reprennent cependant une grande partie des essences fruitières existantes à l'époque.


1) Le livre du voir-dit de Guillaume de Machaut de Paris Paulin. Page XXX.


 

Photographies
 
52300-Joinville
chateau-de-joinville-medieval-Jean-de-Joinville
Chateau-du-Grand-Jardin-52300-Joinville-champagne-ardenne
Chateau-du-Grand-Jardin-52300-ville-Joinville
chateau-du-Grand-Jardin-Joinville
cuisine-renaissance
cygne-noir
DSC09235
DSC09277
DSC09280