Couvent Sainte-Croix de la Bretonnerie 

 

Situé dans le Quartier du Marais, dans la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, il existait un ancien couvent, détruit en 1793. En 1258, Louis IX fait venir de Clairieu, situé à proximité de Liège, des chanoines réguliers de la Congrégation de la Sainte-Croix et les fait installer dans la rue de la Grande-Bretonnerie.,anciennement aussi rue de Lagny  dite la Grande Bretonnerie, probablement en référence au Champ des Bretons nom donné au XIIIe en raison d'un terrain qui s'y trouvait, le Champ aux Bretons, appartenant à une famille " le Breton".

Sur l'emplacement du couvent se trouvait plusieurs maisons appartenant à Robert de Sorbon, qui reçu en échange d'autres terres, et l'ancienne Monnaie. En 1641, la chanoines adoptent la règle de Saint-Augustin. Le couvent est détruit en 1793, il était situé sur l'ancienne rue des Billettes ( actuellement rue des Archives ) et de la rue Sainte-Croix de la Bretonnerie qui longeait l'église construite sous le règne de Saint-Louis. C'est à cet endroit qu'on pouvait observer un bas-relief funéraire du conseillet Hennequin par Sarrazin, qui se trouve aujourd'hui au musée du Louvre., ainsi que des tableaux de Philippe de Champaigne et de Vouet.

 

Louis Picot

Gisant de Louis Picot, seigneur de Dampierre qui était situé dans l'église jouxtant le convent de Sainte-Croix de la Bretonnerie. Président à la cour des aides de Paris (1513), baron de Dampierre et Sompuis.

 

 

sources : "Le Marais âge d'or et renouveau " édité par la ville de Paris pour le Musée Carnavalet. - Wikipédia - Le Vieux Paris, Quartier du Marais, librairie Montjoie 1946 - Histoire du Marais

 

Photographies & Photos