{gallery /}

 

Château du Haut-Kœnigsbourg

France Haut Koenigsbourg Vue Aerienne Alsace Schloss

Le château est un est plus visités de France, avec plus de 500 000 visiteurs. 

 

 

774, Charlemagne donne le col de Stophanberch ou Staufenberg et autres terres aux alentours au prieuré de Lièpvre.

1079, première construction connue d’un château appelé « stauf » sur le mont Hohenstaufen près de Göppingen. Il fut édifié par Frédéric Ier de Souabe qui fut nommé duc de Souabe par l’empereur germanique Henri IV.

Frédéric le Borgne renforce ses terres par des châteaux et en fait même construire sur des terres attenantes aux siennes, ce qui explique que le château du Haut-Kœnigsbourg fut construit sur des terres appartenant toujours aux moines de l’abbaye de Lièpvre (situé actuellement dans le Haut-Rhin, entre Saint-Dié des Vosges et Sélestat).

1147, le château est mentionné la première fois par Eudses de Deuil, moine de l’Abbaye de Saint-Denis dont dépendait Lièpve, qui requête le roi de France Louis VII afin de réparer le préjudice subi par le vol du terrain. Il est décrit comme un château ayant deux tours, partagées par Conrad III et Frédéric Ier futur Barberousse et empereur Germanique.

1157, première mention du nom Königsburg, qui se traduit par le Château du Roi.

XIIIe, les ducs de Lorraine prennent le château, les sires de Rathsamhausen puis les Hohenstein sont chargés d’y régner au profit du duc de Lorraine jusqu’au XVe.

1462, plus ou moins abandonné, il est devenu un repère de brigands. Pour y mettre fin les villes de Colmar, Strasbourg et Bâle, fortes de 500 hommes et de pièces d'artillerie prennent le château.

« En 1469 l’empereur Frédéric III donna le fief de Hohen kœnigsbourg aux comtes Oswald et Guillaume de Thierstein branche de la maison de Habsbourg avec ordre à la ville de Strasbourg d’aider les nouveaux seigneurs à reconstruire le château. C’est vraisemblablement à cette époque qu’il faut attribuer l’étendue qu’a le grand château et les édifices dont les restes sont encore debout II n y a rien en effet dans ces constructions qui soit antérieur à la fin du XVe siècle Oswald de Thierstein aurait ainsi déserté l’ancien site du château de Königsberg pour construire le nouveau dans une position plus formidable encore et mieux défendue par la nature du sol puisqu’ il couvre une sorte de promontoire qui domine la presque île décrite plus haut. Ainsi s explique l’abandon du vieux Kœnisberg attesté par les chartes des XVIe et XVIIe siècles ainsi s explique encore le nom de Hohenkœnigs bourg qui paraît pour la première fois depuis la donation de Frédéric III et qui signifie le haut Kœnigsbourg ou le haut château royal par rapport aux ruines gisantes à ses pieds Oswald de Thierstein était devenu grand bailli des possessions autrichiennes dans la Haute Alsace et le Frisgrin mais il se mit plus tard au service du duc René de Lorraine après la bataille de Nancy L’Empereur lui ôta sa charge la donna à Guillaume de Ribeaupierre et ordonna à ce dernier d’arrêter les travaux qui seront repris plus tard. » (Bulletin monumental, Volume 13 ;Volume 21 - Société française d'archéologie, Musée des monuments français, 1855 )

1517, Henri de Thierstein , ruiné, meurt sans postérité. C’est donc Maximilien Ier qui rachète le château qui n’est pas entretenu par la suite.

 

ruine 1633 guerre 30 ans haut koenisbourg

Ruine du château en 1633

 

1633, la guerre de Trente Ans a fait rage dans toute l’Alsace. Mal défendue, l’état du château étant probablement déplorable, commandé par le capitaine Philippe de Liechtenau il résiste néanmoins à un siège de 52 jours par les suédois. La forteresse prise, elle est ravagée et brûlée.

La forteresse va rester dans cet état jusqu’au début du XXe siècle.

1862, il est classé monument historique.

1865, la ville de Sélestat rachète le château.

Après la guerre de 1870 l’Alsace et une partie de la Lorraine est rattachée à l’Allemagne par le traité de Francfort de 1871.

1899, le 4 mai, le château et les terres attenantes sont offerts à l’empereur Guillaume II de Hohenzollern. Alors que Napoléon III veut créer un musée des Antiquités Nationales à Saint-Germain-en-Laye afin de créer un « roman national », Guillaume II , dans un but également politique, propose de créer un musée de la germanité de l’Alsace. Il s’agit d’une manœuvre habile afin de rattacher idéologiquement et historiquement l’Alsace à l’Allemagne et de faire une synergie intellectuelle, artistique et historique afin de mettre en valeur l’Alsace par la restauration du château et la création du musée.

1900 : Bodo Ebhardt, architecte et archéologue berlinois âgé de 35 ans, est chargé de restaurer le château. Il prend la décision de remettre l’édifice dans un état proche de celui du XVe siècle, époque où il fut le plus imposant et le plus modernisé.

« la part d’interprétation, inévitable en pareille circonstance a été réduite au minimum et elle n’est en aucune façon l’objet d’un quelconque détournement ludique » (François Loyer).

Guillaume II vient régulièrement visiter le chantier, il est logé dans la gare de Saint-Hippolyte reconstruite spécialement pour l'accueillir en 1903.

Le nouvel édifice du Haut-Kœnigsbourg est inauguré le 13 mai 1908, mais les finitions et achats de collections se poursuivirent jusqu’à la fin de la guerre de 14-18.

 

haut hoenisbourg 1908 1899 avant apres 1633 chateau

Avant sa restauration et après sa restauration

 

Après la Première Guerre Mondiale, le château entre dans le giron de l’état français en 1919. Néanmoins, le blason de Guillaume II ne fut pas retiré du château gardant ainsi le symbole de la présence allemande.

La propriété du château du Haut-Kœnigsbourg a été transférée par l'État au conseil général du Bas-Rhin en janvier 2007. Il est le premier bien patrimonial transféré par l'État à une collectivité territoriale parmi une liste de 176 biens transférables arrêtée en 2004.

Le 16 décembre 2011, la toiture du château du Haut-Kœnigsbourg est fortement endommagée par la tempête Joachim.

 

 

 

 


Informations
  • Adresse :  parking en prenant la : Route du Haut-Kœnigsbourg  67600 Orschwiller (ou d159 à partir de Sélestat )
  • Téléphone : 03 69 33 25 00.
  • Heures d'ouvertures & Visites  :  Le château fort est ouvert toute l'année sauf les 1er janvier, 1er mai, 25 décembre.

    Horaires d'ouverture de la billetterie en 2016
    Janvier, février, novembre et décembre 9h30 - 12h et 13h - 16h30
    Mars et octobre : 9h30 - 17h
    Avril, mai et septembre : 9h15 - 17h15
    Juin, juillet et août  : 9h15 - 18h
    Horaires d'ouverture du château en 2016 - Le château ferme le soir 45 min. après la billetterie.

    A noter : l'accès au circuit de visite est interdit aux animaux domestiques excepté aux chiens guides et d'assistance. 

  •   

Photographies

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateaux-alsace/Haut-Koenigsbourg/{/gallery}