Eglise Saint-Vigor de Marly le Roi
 

 

L'église de Saint-Vigor à Marly-le-Roi fut édifiée à la fin du XVIIe siècle. Marly-le-Roi était initialement composée de deux parties. Marly Le Bourg, ou Marly d'en Bas, et de Marly le Châtel ou d'en Haut alors domaine des Montmorency.  Chaque partie avait sa propre paroisse, celle de Marly le Bourg dédiée à Saint-Étienne , détruite en 1679-1702. L'église d'en haut, Marly Chatel, était dédie à Saint-Vigor, construite en 1080, c'est sur cette église que l'église actuelle fut reconstruite.
 

Historique
  source : source sur place, site officiel.

 

En 1681, Louis XIV fait fusionner les deux paroisses, il demande à Jules Hardouin-Mansart d'en être l'architecte. Construite sur l'ancienne église, en utilisant une partie de ses éléments, elle est consacrée en 1689, elle est orientrée Nord-Sud.

Son portail est surmonté d'un fronton triangulaire sans sculpture, détaché de la couverture, sommée d'une grande croix fleur de lysée, qui a étonnamment survécu à la Révolution.

Clocher qui atteint 42 m avec sa flèche ; Avec 4 cloches à l'origine, 3 furent descendues et livrées à Versailles où ellessont fondues en 1794 pour en faire des canons avec le Bronze. La grosse cloche restante, 3500 livres, descendue en 1824, donne naissance aux deux cloches actuelles, fondues sur la place même du Verduron : toutes deux baptisées Antoinette-Eléonore.


1710, le Maître Autel est donné par Louis XIV à l'église de Saint-Vigor. Il est réputé pour avoir été le "témoin" du mariage de Louis XIV et Mme de Maintenon à Versailles, même si aucun élément aujourd'hui ne permet de le prouver historiquement.

1789, l'église est vidée de ses meubles, les chasses des reliques sont fondues pour faire du bronze pour les canons.

L'église est inscrite en 1977 à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques, ainsi que d'autres éléments comme les anges Jean-Baptiste Jouvenet.


 

Photographies