Henri II

 

henri II musee du louvre

Henri II, est né le 31 mars 1519 à Saint-Germain-en-Laye et décède lors d'un tournoi le 10 juillet 1559 à Paris. Il devient roi en 1547 jusqu'à sa mort. Deuxième fils de François Ier et de Claude de France, il devient l'héritier du trône à la mort de son frère aîné en 1536. Il reçoit alors les titres de dauphin et de duc de Bretagne.

 

 

Historique
source : source sur place, documentation diverses, wikipedia

 

Sacré roi de France le 26 juillet 1547 dans la Cathédrale de Reims, il prend comme emblème le croissant de lune, qui est depuis toujours celui de la maison d'Orléans à laquelle il appartient en tant que fils cadet de François Ier (et non pas l'emblème de Diane de Poitiers, comme on a pu souvent le croire). Ses devises sont Plena est œmula solis (« L'émule du soleil est pleine ») et Donec totum impleat orbem (« Jusqu'à ce qu'elle remplisse le monde entier »).

 

henri II gravure tournoi saint antoine paris


Il meurt  le 30 juin 1559, lors d’un tournoi dans la rue Saint-Antoine à Paris (devant l'ancien hôtel des Tournelles), Gabriel de Lorges ou plus souvent appellé Gabriel de Montgommery, capitaine de sa Garde écossaise, le blesse d'un éclat de lance dans l'œil. 

 

Le roi, Guise et le duc de Nemours devaient jouter afin d'inciter "les jeunes à la vertus". Les deux premiers jours du tournois, Gabriel Ier réussi haut la main ses joutes. Le troisième jour, Henri II le convoque pour lui charger de la mission après le tournoi et lui dit " mettre au fil de l'épée tous ceux qui seraient en résistance; ceux qui seraient convaicus ou confessant, leur donner la question extraordinaire, couper la langue et brûler à petit feu, ceux qui sont soupçonnés, faire crever les yeux".

Ce même jour Henri II jouta contre Nemours et de Guise, il en fut vainqueur, mais contre Montgommery, le combat fut indécis. Malgré la tradition et malgré que Gabriel Ier annonce Henri II vainqueur et " qu'il n'y avait pas moyen de faire mieux", le roi refuse de céder et veut sa revanche. Ils s'élancèrent; le choc fut violent, les chevaux furent renversés, Montgommery réussi à se cramponner à sa selle et ne tomba pas, tandis qu'Henri II se cramponna à son cheval. Henri II tomba sur Tavannes et Montgommery qui l'attrapèrent dans leur bras, mais ils constatèrent qu'un éclat de la lance sortait de la visière ouverte. Il semble donc qu'Henri II ne fut pas touché directement au visage par la lance de Montgommery mais par un éclat de la lance qui entra dans la visière, qui manifestement ne fut pas fermée totalement ou mal fixée.

Gabriel Ier aux pieds du roi lui supplia de le mettre à mort et Henri II lui répondit " ne vous souciez pas, vous n'avez besoin de pardon, ayant obéi à votre roi et fait acte de bon chevalier et vaillant homme d'armes".

 

 

 

Photographies
  • Henri-II-atelier-Francois-Clouet-vers-1560Henri-II-atelier-Francois-Clouet-vers-1560
  • Henri-II-king-of-france-LouvreHenri II, musée du Louvre
  • Henri-II-king-of-france-Louvre_valence-ClouetHenri II, musée du Louvre
  • Henri-II-roi-de-france-gisant-saint-denisHenri II
  • armure-Henri-IIarmure-Henri-II
  • boite-a-chiffrement-ancetre-enigmaboite-a-chiffrement-ancetre-enigma
  • henri-II-1555henri-II-1555
  • henri-II-busteHenri II roi de France
  • henri-II-gisant-saint-denisHenri II
  • henri-II-gravure-tournoi-saint-antoine-parisHenri II, roi de France, meurt dans un duel, ou tournoi, dans la
  • henri-II-musee-du-louvreHenri II - par Léonard Limosin en 1556
  • henri-II-profilHenri II, profil