{gallery /}

Cathédrale de Soissons

 

La Cathédrale de Soissons, dédiée à Saint-Gervais-et-Saint-Protais, est située dans la ville de Soissons en région Picardie. Soissons a été fondée par Auguste, empereur Romain, au début du Ier siècle, elle avait alors un rang assez important de « capitale des Suessiones ». Après avoir été intégrée la Gaule "Belgique", elle porta le nom de Augusta Suessionum.

Son édification débuta au XIIe, bel exemple de cathédrale gothique « classique », elle fait place à deux autres cathédrales dont leurs aspects n’est pas connus. Le vaisseau central fait 110m de long, 25.6 mètre de large et 30.33 mètres de hauteur sous voûte, avec la particularité d’avoir un chœur de 35m de long et des chapelles rayonnante cantonnées entre les culées.

Au cours de l'histoire elle subit trois agressions importantes, pendant les Guerres de Religions, la Révolution Française mais également ,et surtout, la Première Guerre Mondiale qui a faillit détruire totalement l'édifice.

 


 


Informations
  • Adresse : Cathédrale de Soissons, 23 Rue des Déportés et Fusillés  02200 Soissons 
  • Google Maps : 
  • Téléphone : 03 23 53 10 36

Horaires d'ouvertures & Visites de la cathédrale de Soissons :  tous les jours de 09:30 – 12:00, 14:00 – 16:00. Lors des journées du patrimoine on peut certaines années avoir accès à l'orgue et donc avoir une superbe vue sur la Nef.



 

 

Historique
sources diverses : JSTOR; pages 14-18; Persée; Histoire ville de Soissons ( Leroux ), Wikipédia, Riches Heures

 
Le premier évêque de Soissons est du  IVe siècle, en cette même période Clovis bat Syagrius dont on retient l’histoire du Vase de Soissons en 486. La ville est alors entourée d’une enceinte d’1km500.

En 754, 27 juillet, Pépin le Bref est sacré à Soissons dans l’ancienne cathédrale dont sa position précise est inconnue à l’heure actuelle.

En 768, le 9 octobre, Carloman est sacré à Soissons.

815 : Nouvelle cathédrale dédicacée par l'évêque Rothade Ier, sous la protection des Saint Gervais et Saint Protais, qui avait été construite également sur une plus ancienne bâtie par Ebroin. Quelques années plus tard Soissons est pillée par les Vikings en 882.

923 : Bataille de Soissons opposant devant Soissons deux armées royales de Francie, l'une  est dirigée par un roi carolingien initialement légitime, Charles III le Simple; L'autre armée par Robert Ier qui est sacré roi dans la cathédrale de Reims soutenu par une partie de la noblesse. Robert Ier est tué à la bataille mais son fils, Hugues le Grand, remporte cependant la bataille. C’est le duc de Bourgogne qui devient alors roi de France le 13 juillet 923, vaincu Charles III perd sa couronne.

948 : La  cathédrale carolingienne subit un incendie provoqué par les troupes d'Hugues le Grand, père d'Hugues Capet, sans qu’on en connaisse cependant l’étendue des dégâts.

XIe : Début de la construction de la cathédrale mais c’est vraiment à la fin du XIIe que les travaux vont prendre l’ampleur nécessaire à sa construction sous l’impulsion de trois évêques : Josselin de Vierzy (1126-1152), Anscoul de Pierrefonds (1152-1158) et Nivelon de Quierzy (1176-1207).

1176 : La construction de la cathédrale sous l’épiscopat de Nivelon de Quierzy prend son essor. Elle en garde encore aujourd’hui le croisillon Sud.

1212 : Le Chœur est dédicacé.

1212 – 1240 : La nef à collatéraux Nord et Sud est édifiée à cette époque.

XIIIe : Édification de la façade occidentale et sur la fin du siècle construction du bras Nord du transept et la rosace.

Vers 1350 : La Guerre de Cent-Ans ralentie fortement les travaux.

1414 : Soissons est assiégée par les Bourguignons, le chantier est piller par les habitants ce qui abrège la construction de la flèche et mets un terme à la construction de la tour Nord qui est abandonnée faut de moyen financier.

1429, du 23 juin au 26 juin : Charles VII accompagné de Jeanne d’Arc lors du retour du sacre à Reims en passant par Vailly sur Aisne, où Charles VII reçu alors la lettre de Soissons faisant allégeance au roi, et après le pèlerinage à Corbeny, reste à Soissons trois jours. Il est certain, c’était l’une des premières actions qu’elle faisait lorsqu’elle rentrait dans une commune, que Jeanne d’Arc est venue prier dans une des églises de Soissons, sans pour autant que l’on sache laquelle. Charles VII et Jeanne d’Arc partent le 26 juin en direction du  château de la Ferté-Milon et celui du Château de Château-Thierry.

1479, 25 avril : Malgré que la cathédrale ne soit pas finalisée elle fut dédicacée par l’évêque de Soissons Jean Milet, en effet d’autres parties sont construites jusqu’au XVIIIe.

XVIe : Les Guerres de Religions impliquent d’importantes dégradations de la cathédrale, le mobilier est détruit, les objets de valeurs volées ou détruits, le clocher est renversé et les statuaires des portails vandalisés.

XVIIIe, 1767 et 1775 un nouveau décor est mis en place et le mobilier fut remplacé. La construction du bras Le bras nord du transept est édifié ainsi que les tours de la façade et le croisillon Nord.

1789,  Après la prise de la Bastille, la Révolution Française fait subir des dégradations à la Cathédrale, les statuaires fortement endommagés pendant les guerres de religions sont définitivement achevés.

1815, utilisée comme poudrière la cathédrale voit ses vitraux détruits suite à l’explosion, une partie a pu cependant être sauvegardée dont les vitraux  du Chœur principalement.

1862: Elle est classée monuments historiques.

Pendant la Première Guerre Mondiale, la cathédrale est à nouveau endommagée par des tirs volontaires de l’artillerie allemande, la tour est éventrée et la cathédrale littéralement coupée en deux.



Émile Brunet, architecte des Monuments historiques, est chargé dès 1928 de la restauration de la cathédrale, il travailla conjointement à la réhabilitation du  musée de Soissons qui  est installé depuis 1933 dans les bâtiments de l’ancienne abbaye Saint-Léger.

Les travaux de la restauration ont été terminés en 1939.

 2017, 12 janvier, la rosace de la cathédrale est fortement endommagée par une tempête entraînant également la dégradation de l'Orgue.




 

Photographies

{gallery captions:alwaysOnTop=1}abbayes-eglises/picardie/aisne/soissons/cathedrale{/gallery}