Musée de l'Armée - Hôtel des Invalides

hotel de invalides musee armee

 

Connu pour conserver le tombeau de Napoléon, le musée de l'Armée c'est aussi une des plus importantes collections militaires de l'armée française, et mondiale, partant de l'Antiquité jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale. Il est le 5ème musée le plus visité de France avec pas loin de 1.4 millions de visiteurs ( 2015 ). Initialement crée par Louis XIV pour accueillir les soldats vétérans et invalides.

On peut y voir des fabuleuses armures de chevaliers, des chars ( selon les expositions ) comme le char FT17, Si l'Hôtel a comme fonction d’accueillir le musée de l'Armée, l'Hôtel des Invalides n'a pas perdu sa fonction première d'être un hôpital au service des combattants blessés ou mutilés du fait des guerres. Il abrite aussi le musée des Plans-Reliefs et le musée de l'Ordre de la Libération.

 

 

 

Historique & Histoire 

 

 

Louis XIV initia le projet par un arrêté daté du 24 novembre 1670, en tant que foyer et hôpital de soldats âgés et malades: le nom est une forme raccourcie d'hôpital des invalides.  L'architecte de l'Hôtel Invalides fut Libéral Bruant, mais Jules Hardouin-Mansart est chargé par Louvois de construire l'église. qui en définitive seront deux. L'ensemble fut édifié dans la plaine de Grenelle.

1671, La première pierre de l'Hôtel des Invalides est posée le 30 novembre 1671.

1674, les premiers soldats invalides s'y installent.

Au moment où le projet agrandi fut achevé en 1676, le front de la rivière mesurait 196 mètres et le complexe comptait quinze cours, la plus grande étant la cour d'honneur pour les parades militaires.

On a alors estimé que les anciens combattants avaient besoin d'une chapelle. Jules Hardouin-Mansart a assisté le vieux Libéral Bruant, et la chapelle a été terminée en 1679 après la mort de l'architecte. Cette chapelle était connue sous le nom d'église Saint-Louis des Invalides, et la présence quotidienne des anciens combattants dans les services religieux était nécessaire.

Peu de temps après que la chapelle des anciens combattants fut achevée, Louis XIV chargea Mansart de construire une chapelle royale privée distincte dénommée Église du Dôme sous son aspect le plus frappant  La chapelle en forme de dôme a été achevée en 1708.

XVIIIe, l'Hôtel est achevé par l'architecte Robert de Cotte, élève de Jules Hardouin-Mansart, avant 1735.

1795,  un premier Musée de l'artillerie (Musée d'artillerie - " artillerie " signifiant toutes les choses liées aux armes) a été fondé en 1795.

1842, Louis-Philippe désigne Louis Visconti comme architecte du tombeau de Napoléon, la dépouille de l'empereur y est transférée le 2 avril 1861.

1871, le musée est transféré dans l'Hôtel des Invalides.

1878, mars, le musée accueille une " exposition ethnographique ",  qui représentait les principaux races venant d' Océanie , d' Amérique , d' Asie et d' Afrique . Les mannequins représentant les habitants des colonies , ainsi que les armes et l'équipement, étaient la principale attraction. L'exposition, organisée par le colonel Le Clerc, a tenté de démontrer les théories de l'évolution unilinéaire , plaçant l'homme européen au sommet de l'histoire humaine.  Dès 1910 une partie est transférée au Musée Ethnographique du Trocadéro  puis  à nouveau en 1917;

1896, le Musée historique de l'Armée a été créée en 1896 à la suite de l' Exposition universelle de Paris.

1905, le Musée de l'Armée a été créé  en fusionnant le Musée d'Artillerie et le Musée Historique de l'Armée.

1931, les dernières pièces faisant partie de l'Exposition Coloniale e Paris sont transférés en dehors de l'Hôtel des Invalides.

1980, il bénéficie d'un grand programme de restauration afin de lui restituer sa splendeur d'origine.

C'est aujourd'hui, il abrite 500 000 artefacts, dont des armes, des armures, de l'artillerie, des uniformes, des emblèmes et des peintures, exposés sur une superficie de 12 000 m². Les collections permanentes sont organisées en "collections historiques", représentant un parcours chronologique de l'Antiquité jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale .

2018, 6 mars, réouverture de la bibliothèque - centre de documentation Général Niox. Créée en 1905, elle abrite le cabinet des dessins, estampes et photographies, ainsi que 30 000 ouvrages et 600 périodiques, dont 250 titres vivants et des livres et manuscrits anciens, rares et précieux du XVIe siècle à nos jours, en couvrant principalement le domaine des armes, des armures, de l’artillerie, des uniformes et équipements, des emblèmes, de la musique militaire et de l’iconographie du fait militaire.

 

 

 

2025, projet, une extension des collections permanentes présentera trois nouveaux parcours : l’histoire de la colonisation et de la décolonisation du XVIe siècle aux années 1960, l’après 1945 et la Guerre froide jusqu’à la période consécutive à la chute du rideau de fer.

 

Le musée est composé en "départements"

  • Le Département Ancien, Armes et Armures anciennes XIIIe - XVIIe siècles, dont la collection est la 3e en importance au monde, exposé sur 2 500 m2 ;

 

musee de armee armures

Une incroyable exposition permanente de centaines d'armures, couvrant plusieurs époques, mais beaucoup du XVIe. Il s'agit de la troisième la plus importante au monde.

 

 

  • Le Département Moderne, couvrant la période de Louis XIV à Napoléon III, période 1643–1870 ;
  • Le Département contemporain, les deux guerres mondiales, période de 1871 à 1945 ;
  • L’Historial Charles-de-Gaulle, espace multimédia de 2 500 m2 qui retrace la vie et l’œuvre de Charles de Gaulle, principalement avec des documents audiovisuels ;
  • Les Cabinets Insolites, comprenant une partie consacrée aux figurines anciennes et modèles réduits de pièces d’artillerie, et une autre partie aux instruments de musique militaire.


Des départements thématiques et de recherche

  • Département des Peintures et Sculptures, comprenant 2 500 peintures et 950 sculptures.
  • Le cabinet des dessins, estampes et photographies. Ce département conserve les collections d'arts graphiques et photographiques, regroupant 9 000 dessins, 20 000 estampes et affiches et environ 60 000 photographies (30 000 tirages, 20 000 plaques de verre, 4 500 négatifs souples et 400 albums photographiques). Les collections se sont ouvertes récemment à la photographie contemporaine par des acquisitions auprès de photojournalistes ou d'artistes plasticiens tels que Éric Bouvet, Yan Morvan, Philippe de Poulpiquet, José Nicolas, Willy Rizzo, Emeric Lhuisset, Edouard Elias, Carole Fékété, etc.
  • La Bibliothèque ( voir 2018 ).

 

L’église du Dôme. Sous la responsabilité du musée, elle abrite la sépulture de Napoléon Ier, de ses deux frères, de son fils (l’Aiglon), des maréchaux Vauban et Turenne, et celles plus récentes des maréchaux Foch et Lyautey.

 char B1 bis Musee Armee Invalides

 Char Français de la seconde guerre mondiale, B1 Bis ( exposition statique temporaire 2020 )


 

SdKfz 141 Panzerkampfwagen III Panzer III
Panzer III ( exposition statique temporaire 2020 )

 

 

sources : Musée de l'Armée, Wikipédia pour la partie Département.

 

Photographies & Photos