{gallery /}

Louis de France, fils aîné de Saint-Louis, mort en 1260.
 

Il est mort à l'âge de 17 ans, initialement c'était donc le prince héritier. Dans ce cas de figure il fut donc traité comme tel avec un gisant de qualité et d'une grande pureté. Il est très probable qu'il fut réalisé quelque temps après sa mort et qu'il peut donc lui ressembler. On remarquera le visage très fin et son soubassement en arcade avec un bas relief montrant un brancard soutenu par plusieurs personnages, dont un roi qui pourrait être Henri III d'Angleterre.  Le cortège se compose de clercs et de laïcs en marche devant un fond bleu en pâte de verre. Un des panneaux du soubassement a été réalisé par Eugène Viollet-le-Duc à partir de l’original que l’on peut voir au musée Carnavalet. C'est très probablement un des gisants du XIIIe siècle le mieux conservé et probablement l'un des plus réaliste en termes de représentation.

Comme les autres gisants, il était couvert de Polychrome. Il fut amené de l'abbaye de Royaumont, lieu initial, en 1791 juste avant que les révolutionnaires décident de piller l'Abbaye de Saint-Denis.



 


Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}personnages/famille-royaute{/gallery}