{gallery /}

 

Château de Péronne
 
Château de Péronne

Le château de Péronne,  situé en Picardie dans la Somme,  est un château de type Philippien construit par Philippe Auguste. Malmené pendant la première guerre mondiale pendant la bataille de la Somme, le château a été transformé depuis en mémorial de la première guerre mondiale. Si certaines tours sont d'origines l'ensemble des courtines en brique rouge, très probablement pour des raisons économiques, ont été reconstruits après la première guerre mondiale lors de la restauration. L'aspect du châtelet d'entrée reste cependant conforme à l'origine. 

 

Informations
  •  Adresse : Historial de la Grande Guerre - Château de Péronne - BP 20063 - 80201 PERONNE cedex   
  •  Téléphone :  03 22 83 14 18 
  •  Heures d'ouvertures & Visites  : 
  •  
  • Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Historique
  Sources :  -    L'arrondissement de Péronne, ou recherches sur les villes, bourgs, villages ... Par Paul Decagny  -    http://chrisagde.free.fr/capet/ph2hommes.php3?page=7 - Riches Heures - Histoire genealogique de plusieurs maisons illustres de Bretagne -Par Auguste Du Patz ( p763 ) - 
 

 Le château de Péronne a remplacé un autre château plus imposant qui lui-même faisait place à un  castrum romain qui selon la légende aurait été construit par Jules César. Cependant sur cet ancien Castrum romain il n’existe quasiment plus rien et son emplacement ne semble pas définitif, quand à l’ancien château construit auparavant peu de traces subsistent également.
 

Le château construit sous Philippe Auguste, dans un style Philipien assez proche de Dourdan ( notamment au niveau du châtelet d’entrée ) mais  en forme hexagonale cependant.

Les tours, quoique très modifiées au cours du temps, ont gardé un aspect typique des forteresses philippiennes du XIIIe. Avec notamment des tours circulaires avec de fine meurtrières ( certaines cependant ont été reconstruites après la guerre de  14-18 ), des  bases talutées avec un léger ressaut  et très probablement un donjon circulaire.


Le château, comme la ville, a été gravement endommagé pendant la bataille de la Somme en 14-18. Quelques photos notamment du château et de la tour d’entrée totalement détruite. On remarquera que les tours ont été transformées en habitation jusqu'à la restauration.

 Château de Péronne en 14-18

Destruction de la tour du châtelet d'entrée pendant la bataille de la Somme ( source : http://digital.nls.uk/74547504 )

Comme on peut le voir la ville de Péronne a été totalement ravagée par la guerre 

 village de Péronne, détruit en 14-18

( source : http://digital.nls.uk/74548368 )

C’est la raison pour laquelle les fortifications sont en partie en  brique aujourd'hui, mais reconstruit presque à l’identique , pour autant les bases des courtines sont encore d’origines.


Le château de Péronne a souvent été utilisé en tant que prison, parfois par ( mauvaise ) surprise :

En 925 : Herbert II, Comte de Vermandois, va faire enfermer Charles-le-Simple dans la forteresse de  Château Thierry. Après la destruction partielle du château par le feu, Charles le Simple est transférer au château de Coucy puis conduit à Reims. Mais en 928 il va le conduire au Château de Péronne où il perdra la vie le 7 octobre 929. Le Comte de Vermandois sera plus tard pendu par le fils de Charles-le-Simple sur le mont Herbert.

L'armée de Philippe Auguste passe par Péronne le 23 juillet 1214 pour lutter le dimanche 27 juillet à la Bataille de Bouvines.

Renaud de Dammartin, Comte de Boulogne ( sur mer ), qui avait prêté serment à Jean sans Terre puis lutté contre Philippe Auguste à la bataille de Bouvines  et enfin  refusé de se soumettre au Roi de France, y sera enfermé pendant plusieurs années ( voir l’âpre lutte de pouvoir entre le Comte de Boulogne et Philippe Auguste sur ce site ). Il décède emprisonné au château de Goulet en 1227 ( une autre version parle d'un suicide au château de Péronne ).

Le 4 mars 1430 les troupes Bourguignonnes occupent Péronne et préparent le siège de Compiègne qui verra la capture de Jeanne d'Arc le 25 mai 1430.[ L10-638 ]

Baudouin de Noyelle en est  le Gouverneur, ainsi que les villes de Mondidier et Roye,avant sa fuite devant Crotoy en 1437. [source]

En 1468, le château va servir de prison à Louis XI…Le duc de Bourgogne propose à Louis XI de venir au château de Péronne pour lui proposer de parlementer en lui proposant un sauf-conduit. Très curieusement, alors que Louis XI était connu comme quelqu’un de plutôt méfiant et malin va se jeter directement dans la gueule du Loup en y allant avec une armée restreinte, alors que le château de Péronne est entouré d’une force importante du Duc de Bourgogne. Mais entre-temps Louis XI tente de susciter la révolte des Liégeois, mais ce stratagème va éveiller les soupçons du Duc de Bourgogne (très probablement informé par le Cardinal Ballue selon Commines). Fou de rage le duc de Bourgogne profite de l’entrevue pour emprisonner Louis XI ( dit-on à sa demande ) au château de Péronne, malgré que Louis XI ait juré de n’y être pour rien dans la tentative de déstabilisation des Liégeois.


Pendant deux jours le duc de Bourgogne va réfléchir au sort à faire à Louis XI et pense lui attribuer le même sort que Charles le Simple ( simple menace ou volonté réelle difficile à dire ).
Louis XI va pour se faire libérer offrir 15 000 écus, somme considérable pour l’époque, et promettre par vingt-deux traités qu’il aura du juré sur la croix de Charlemagne, tout cela le même jour, un 14 septembre 1468. Le duc de Bourgogne va même imposer à Louis XI de le suivre dans la répression des Liégeois pour qu’il en soit témoin, il ne sera définitivement libéré que le 30 octobre 1468. Il n’est pas impossible que ce temps pour être libéré soit lié à l’obtention des 15 000 écus qui n’a pas pu se faire en quelques jours, mais peut-être plusieurs semaines, en effet lors la prise de Jeanne d’Arc, les Anglais ont dû payé à Pierre Cauchon ( qui faisait l’intermédiaire et le coordinateur entre les Anglais et les bourguignons)  la rançon en plusieurs fois et en taxant les habitants de Normandie.

Porte de Bretagne

La porte de Bretagne a été construite au XVIIe siècle, les travaux débutèrent en 1602 [ source 246 ] et se terminèrent le 27 décembre 1610. Une inscription en l'honneur de la vierge Marie était écrite sur la porte : " Le peuple de Péronne, en vous plaçant ici comme la gardienne de ses portes, reconnait qu'il ne tient sa force que de vous, ô bonne mère" . Fortement endommagée pendant la première Guerre Mondiale, elle fut entièrement restauré comme elle l'était sous Henri IV. Elle fut initialement appelée porte des Flandres car elle donnait sur la route menant vers le Nord et notamment au Mont-Saint-Quentin fondé par Saint-Fursy. On accédait à la ville avec un ingénieux Pont-Levis.


Le Cardinal de Ballue fini par être découvert dans sa trahison et Louis XI le fera enfermer au Château de Loches dans les cages dont il fut paraît-il l’inventeur. Louis XI prendra le château après la mort de Charles le Téméraire en 1477.

1641, traité de Péronne entre Louis XIII et par Honoré II de Monaco.

1654, Louis XIV réside en grande partie à Péronne pendant le siège d'Arras. [ P151 ]

1871, 1er janvier, Péronne est bombardée par les troupes Prussiennes. [ P288 ] Pour tenter libérer la ville des Bombardement, le général Faidherbe oppère une contre-attaque à Bapaume qui se soldera par la victoire de ce dernier le 3 janvier 1871.

19e DI  du Général Toussaint résiste à la percée Allemande pendant la Bataille de la Somme du 5 au 11 juin 1940.
 

 

Photographies
 

{gallery captions:alwaysOnTop=1}chateau/chateaux-picardie/chateau-peronne{/gallery}