{gallery /}

Château de Cinq Mars

 

Château de Cinq Mars, Marquis

Le château de Cinq-Mars est peu connu mais dans un cadre assez verdoyant. Il est situé entre le château de Langeais et celui de Villandry, le cadre n’en est pas moins 'romantique' et intéressant. Certes la visite est courte mais elle peut faire une étape agréable. Non loin de là vous avez aussi la possibilité de voir l'étrange Pile romaine.

Si le château a été arasé à 'hauteur d'infamie' suite à la conspiration de Cinq-Mars contre Richelieu et le Roi Louis XIII, il possède néanmoins quelques restes. On peut y voir aussi des inscriptions de l'armée prussienne qui a dû y camper probablement quelques temps. L'une des tours est cependant en très mauvais état. Il s'agit probablement, sans intervention rapide, de ses dernières années avant qu'elle ne s'écroule malgré un renforcement de fortune.

 


Informations - visiter
  • Adresse : Rue du Château -  Château de Cinq-Mars - 37130 Cinq-Mars-la-Pile
  • Téléphone : 02 47 96 40 49 ou portable : 06 33 04 51 43
  • Heures d'ouvertures & Visites  : Eté du 1er juillet au 15 septembre : tous les jours sauf mardi, de 11h à 20h - Demi-saison 1er avril - 30 juin & 16 septembre-1er novembre : week-end et fêtes, de 11h à 18h -  Hiver : fermé, sauf réservation à l’avance pour les chambres d’hôtes et les groupes de visiteurs

 

Historique
Sources : texte fourni lors de la visite du château.


Le visiteur venant de Tours est d'abord intrigué par l'étrange pile gallo-romaine en briques rouges, à l'origine controversée, qui s'élève au début du village. Le château de Cinq-Mars un peu plus loin dresse ses deux tours découronnées au-dessus du bourg qui s'allonge parallèle à la Loire. On le dit élevé sur l'emplacement d'un castellum romain. Les seigneurs de Saint-Médard du XIe siècle ont connu un château antérieur aux tours rondes qui subsistent.



    *  La visite

Avec ses tours, ses douves, ses fortifications, Cinq-Mars est le type classique du château féodal, une reproduction du Parcellaire en 1772 montre l'état du château à la fin du XVIIIe siècle.

On passe sur le magnifique pont de pierre à trois arches, qui a remplacé le pont-levis au XVIe. Un sentier ombragé conduit au fort, où s'élèvent les tours cernées de massifs de lavandes, d'arbustes taillés et de vieux thuyas.

Les deux tours contiennent chacune trois salles superposées, dont une souterraine, toutes voûtées sur huit branches d'ogives.

Tour Cinq-Mars-la-Pile

Vue du fossé
La Tour Est du XIIe, construite en blocage avec des lits de silex enrobés de mortier de chaux, a été re-parementée plus tard sur son côté Nord-Est en moyen-appareil. Elle est flanquée d'une tourelle renfermant un escalier à vis du XIVe siècle.

Au premier étage, une grande salle rectangulaire : les nervures des huit branches d'ogives ont des moulures pris¬matiques. Cette belle salle est éclairée au Nord par une petite fenêtre du XIIe, et possède une grande cheminée et une fenêtre à meneaux, toutes deux du XVe siècle.

Quelques souvenirs notamment : une reproduction en fac-similé de la lettre que Cinq-Mars écrivit à sa mère, quelques heures avant son exécution, une épée trouvée enfouie dans le sol au pied de la tour, quelques meubles, quelques belles armes animent discrètement les autres salles restées intactes depuis le XVe siècle.

Du haut de la Tour Est, on découvre un vaste paysage : au Sud, on aperçoit Villandry.

Vue de la Terrasse
Les douves sont larges, profondes, fraîches, inattendues ; les murailles verticales portent le cordon seigneurial. Leur appareil de belles pierres régulières montées à joints vifs a sans doute été refait au XVIe par la famille 'La Trémoille', qui possédaient alors le Château. Ils l'embellirent d'un Logis Renaissance, dont il ne reste qu'un fragment, mais que l'on voit sur une aquarelle de Gaignières de 1699, conservée à la Bibliothèque Nationale.

L'éperon triangulaire, orné d'un jardin dessiné en labyrinthe de lavande, surplombe la juive-rie, dont la route contourne l'enceinte.

De la "basse cour" telle que dessinée en 1772, il ne subsiste qu'une aile, remaniée vers 1840, les deux autres ayant été démolies vers 1860 par un horticulteur, qui les a remplacées par un jardin romantique vallonné où s'élèvent de beaux conifères.

L'intérieur de ce bâtiment a été restauré par le peintre N. Untersteller en 1958, une grande baie a mis en évidence l'arche de l'ancienne entrée.

Le premier seigneur connu est Geoffroy de Saint Médard, qui y vivait vers 1050. Il était vassal des comtes de Blois et de Tours, dont les luttes contre les 'Nerra' Comtes d'Anjou, seigneurs de Langeais, sont restées célèbres.

André de Saint-Médard mourut en terre Sainte en 1210. Le nom de ce dernier se transforme alors en Saint-Mars, et pour des raisons obscures en Cinq-Mars au XVIe.

C'est le souvenir du favori de Louis XIII qui attire les visiteurs. Henri Ruzé d'Effiat, Marquis de Cinq-Mars, fut décapité à Lyon à 22 ans pour lèse-majesté et trahison. Un livre inspiré de l'histoire de Cinq Mars sera écrit par Alfred de Vigny en faisant un célèbre roman.

Source : texte fourni au château.
Correction : Cécile Bricault


Lettre du Marquis de Cinq-Mars

marquis de cinq mars


Madame, ma très chère et très honorée Mère,

Je vous écris, puisqu'il ne m'est plus permis de vous voir, pour vous conjurer, Madame, de me rendre deux marques de votre dernière bonté : l'une, Madame, en donnant à mon âme le plus de prières qu'il vous sera possible, ce qui sera pour mon salut, l'autre, soit que vous obteniez du Roi le bien que j'ai employé dans ma charge de Grand Ecuyer, et ce que j'en pouvais avoir d'autre part auparavant qu'il fut confisqué, ou soit que cette grâce ne vous soit pas accordée, que vous ayez assez de générosité pour satisfaire mes créanciers. Toi* ce qui dépend de la fortune est si peu de chose que vous ne devez pas me refuser en la dernière supplication que je vous fais pour le repos de mon âme. Croyez-moi, Madame, plutôt que vos sentiments s'ils répugnent à mon souhait, puisque, ne faisant plus un pas qui ne me conduise à la mort, je suis plus capable que qui que ce soit de juger de la valeur des choses de ce monde.

Adieu Madame, et me pardonnez si je ne vous ai pas respectée autant que j'ai vécu, et je vous assure que je meure, ma très chère et très honorée Mère, votre très humble et très obéissant fils et serviteur.
 

CINQ-MARS

 


execution matquis cinq mars

Exécution du Marquis de Cinq-Mars à Lyon

 

Emission sur la Conjuration de Cinq-Mars

 

 


 

Photographies

{gallery}chateau/chateau-de-la-loire/chateau-marquis-cinq-mars{/gallery}